Back to top

Alma de elefante d’Andrea Maceiras (llustrateur : Jordi Solano) reçoit le Prix Anaya Infantil 2022 Littérature Enfants – Jeunesse

Catégorie

Lagardère Publishing

Paris, le 04 avril 2022

XIX PREMIO ANAYA DE LITERATURA INFANTIL Y JUVENIL 2022

 

Alma de elefante © Grupo Anaya, S.A., 2022Le Livre

Suy et Lawen sont des jumeaux qui vivent dans un village de la jungle asiatique. Suy a une âme de papillon et Lawen d’un éléphant. C’est du moins ce que dit la vieille dame Champey. Suy trouve cela impossible : il est plus fort et a toujours pris soin de sa jumelle.

Lawen est différente des autres filles : elle a du mal à exprimer ses sentiments et s’énerve face aux situations nouvelles.
C’est lui qui devrait être l’éléphant !
Mais parfois, les choses ne sont pas ce qu’elles semblent.

Dans leur vie, ils vont croiser Tep, un éléphant, qui porte sur son dos un homme, et qui veut éviter d’être abattu, mais qui est trop blessé pour avancer.. Suy et Lawen se lancent dans un voyage dangereux pour amener Tep à Ru, un lieu de légende qui n’est montré qu’à ceux qui en ont besoin. Beaucoup de gens croisent le chemin de ces enfants, mais tous ne voient pas de bons yeux ce qu’ils sont en train de faire.

« Parfois, les trésors ont quatre pattes et seuls les papillons volent assez haut pour les trouver. »

C’est un livre facile à lire pour les enfants à partir de 8 ans, avec des flashs poétiques et littéraires accessibles. Une histoire très cinématographique qui traite de la relation entre frère et sœur. Avec cette aventure commence un voyage initiatique, en particulier pour la fille, dont on devine un possible autisme.

Suy finira-t-elle par devenir un éléphant ou comprendra-t-elle la valeur d’être un papillon ?

Cet ouvrage aborde également des questions telles que les rôles de genre, l’amour des animaux, la préservation de la nature et même les effets du tourisme sur certaines parties de la planète.

L’auteure : Andrea Maceiras

Illustrateur : Jordi Solano

Née à A Coruña en 1987, Andrea Maceiras est titulaire d’un doctorat en philologie hispanique et d’un diplôme en philologie galicienne. Elle combine actuellement son travail d’écrivaine avec son travail d’enseignante au secondaire. Elle est l’auteur des romans pour enfants et jeunes adultes suivants : Proxecto bolboreta, Violeta tamurana (Premio Meiga Moira), O segredo do lagarto arnal, Nubes de evolución (Premio Fervenzas literarias), Volverás, golfiño, Miña querida Sherezade (Premio Meiga Moira), Europa Express (Premio Jules Verne) et O que sei do silencio. En 2018, elle a remporté le prix Lazarillo pour Cuenta nueve estrellas. Chez Anaya, elle a également publié La hoja azul, un « plaidoyer » contre la destruction des ressources naturelles et une chanson en faveur de la coopération et du respect des autres formes de vie.

Le Prix Anaya de littérature enfants-jeunesse

Ce prix est doté de 12 000 €, et se réunit chaque année dans le but de stimuler la création d’œuvres en espagnol destinées aux lecteurs âgés de huit à quatorze ans. Depuis 2004, date à laquelle il fut convoqué pour la première fois, l’originalité, la qualité et l’esthétique de l’ouvrage ont été récompensées, afin de diffuser des œuvres qui encouragent le goût de la lecture chez les plus jeunes, aidant leur croissance intérieure et le développement de l’imagination et la créativité. Dans les éditions précédentes, ce prix a été décerné à d’importants auteurs du panorama littéraire espagnol, et une partie de ces ouvrages ont ensuite obtenu d’autres prix prestigieux, tels que le Prix national de littérature pour enfants et jeunesse (Premio Nacional de Literatura Infantil y Ju venil) : Una habitación en Babel, de Eliacer Cansino et Cielo abajo de Fernando Marías, le Prix CCEI (La noche más oscura, de Ana Alcolea), le White Ravens (La noche más oscura, Alma y la isla, de Mónica Rodríguez, Apestoso tío Muffin, de Pedro Mañas et Ninfa rota de Alfredo Gómez Cerdá), le Prix des Critiques d’Asturias Premio de la Crítica de Asturias (En un bosque de hoja caduca, de Gonzalo Moure) et le Prix Fundación Cuatrogatos (La voz del árbol, de Vicente Muñoz Puelles, La sonrisa de los peces de piedra, de Rosa Huertas et Ninfa rota.

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription