La rama seca del cerezo (La branche sèche du cerisier) – 18ème Prix Anaya de Littérature Enfants – Jeunesse 2021

Catégorie

Lagardère Publishing

Paris, le 01 octobre 2021

L’histoire

À Hiroshima, en 1945, Ichiro et Masuji jouent dans les rues de la ville quelques instants avant la chute de la bombe atomique.
Dans l’Hiroshima d’aujourd’hui, Sakura, une adolescente ayant une déformation à la main, survit malgré les railleries de ses camarades de classe et l’absence de communication familiale, elle pense que sa mère ne l’aime pas et, quant à son père, absorbé par le travail, elle ne le voit à peine. Aiko, son amie virtuelle, habite dans une autre ville, ce qui rend difficile les rencontrers Son véritable désir est de devenir dessinatrice de manga, tout en sachant que cela ne va jamais arriver.
Mais la vie de Sakura prend une nouvelle tournure lorsqu’elle croise le petit Tetsuo et un vieillard survivant du bombardement d’Hiroshima qui garde un grand secret.

Le livre

La rama seca del cerezo (La branche sèche du cerisier) est une histoire émouvante d’amitié, de dépassement personnel et d’acceptation de soi destinée aux jeunes à partir de 12 ans.

Le jury du prix, composé de Daniel Nesquens (écrivain et lauréat de l’édition précédente), Marina Diaz (librairie Turuletras, Madrid), Mª Angeles Gómez (professeur à l’IES La Senda, Getafe), Emilio Monte (professeur à l’IES Maria de Molina, Madrid) et Pablo Cruz (éditeur d’Anaya Infantil y Juvenil et président du jury), a souligné la proximité de ce roman avec les goûts et les préoccupations du lecteur adolescent, son style littéraire et la force avec laquelle l’histoire commence.

Mais le roman va plus loin, parfois les choses ne sont pas ce qu’elles semblent, et quand on est capable de ne pas penser qu’à soi-même on commence à comprendre l’attitude ou le comportement des autres. Il montre également le poids du sentiment de culpabilité et l’effet libérateur de s’en éloigner ; de réussir à pardonner et à se pardonner soi-même, de continuer et de ne pas abandonner pour poursuivre ses propres rêves… Bien entendu, sans oublier les réseaux sociaux! Un roman avec tous les ingrédients pour captiver les jeunes lecteurs.

« Vivre. Ce n’est peut-être pas si dur. Peut-être suffit-il de regarder devant soi. Peut-être s’agit-il d’occuper peu à peu les secondes, en les remplissant de petits gestes. Respirer, marcher, lire, manger, contempler le ciel plat de l’hiver. Et dessiner ! Attendre calmement que tout se passe, sans trop charger son dos. »


L’auteur
: Rafael Salmerón
Né à Madrid en 1972, Rafael Salmerón est diplômé de Sciences de l’Éducation et d’Illustration et Conception Graphique. Il a fait ses débuts dans le domaine de la littérature enfants-jeunesse en tant qu’illustrateur en 1994.

Pourtant, dès 2001, il consacre la plupart du temps à écrire ses propres histoires. Des histoires passionnantes, dures, amusantes, tristes, joyeuses. Des histoires d’aventures, d’amour, de guerre, de conflit, d’amitié, de plainte et, avant tout, d’espoir. Des histoires de vie, en fin de compte, qu’il tient à partager avec les lecteurs à travers les pages des livres qu’il prend tant de plaisir à écrire et illustrer.

Il a obtenu le Prix Lazarillo de Création Littéraire en 2017 et fait partie de la Liste d’Honneur d’IBBY depuis 2020. Outre les nombreux ouvrages publiés chez plusieurs maisons d’édition espagnoles, chez Anaya il a illustré plusieurs titres de la collection « El Duende Verde » : No soy una lagartija, Sí, soy una lagartija, Escapar de un cuento, Krak y Croc y Krak et Croc y el mamut

Contact presse

Laura Galán - Comunicación y Prensa Anaya Infantil y Juvenil
C/ Juan Ignacio Luca de Tena, 15 -  28027 Madrid
91 393 87 98 - lgalan@anaya.es  

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription