La direction générale de la société EADS prend forme

Catégorie

Corporate et autres activités

Paris, le 15 février 2000

  • Nomination de 52 cadres dirigeants
  • Adoption des principes directeurs
  • Confirmation du Calendrier

Amsterdam – L’état-major de la future société EADS ( société Européenne d’Aéronautique, de Défense et Spatiale) est désormais au complet. Lundi les deux présidents désignés de la nouvelle société, Manfred Bischoff et Jean-Luc Lagardère, ont annoncé les nominations prévues au comité exécutif. Ces nominations devront encore être confirmées par le conseil d’administration de la société EADS dès que celle-ci aura été officiellement constituée après approbation des autorités de contrôle.

Au même moment les deux présidents directeurs généraux, Philippe Camus et Rainer Hertrich, ont désigné les équipes qui travailleront à la direction générale de la future société et dans les unités opérationnelles.

Outre M. Camus (51 ans) et Hertrich (50 ans) les personnes suivantes ont été nommées au comité exécutif, en charge de la conduite des opérations :

Noël FORGEARD (53 ANS) (Chief Executive Officer de la division Airbus), Gustave HUMBERT (50 ans) Chief Operating Officer de la division Airbus, Dietrich RUSSELL (58 ans) qui aura en charge la division Aéronautique, Alberto FERNANDEZ (50 ans) Président du Conseil d’Administration de CASA qui dirigera la division des Avions de Transport Militaire, François AUQUE (43 ans) qui aura en charge la division Systèmes Spatiaux et Thomas ENDERS (41 ans) qui aura celle des Systèmes Civils et de Défense. Le futur Comité Executif comprendra également Axel ARENDT (50 ans) directeur financier et Jean-Louis GERGORIN (53 ans) en charge de la Coordination Stratégique du nouveau groupe. Enfin, Jean-Paul GUT (38 ans) dirigera le Marketing.

Les membres du Conseil de surveillance seront désignés ultérieurement.

Pour ce qui concerne Eurocopter qui fait partie de la Division Aéronautique, Patrick GAVIN quittera son poste à la tête de la filiale. Il réintégrera Aérospatiale Matra et de nouvelles responsabilités lui seront confiées dans le cadre du futur groupe. Il sera remplacé par Jean-François BIGAY qui a occupé les fonctions de co-président de la société franco-allemande de 1992 à 1998.

Les fonctions de direction générale (comité exécutif et autres postes de direction au siège et dans les divisions) seront réparties au total entre 52 personnes : 23 Allemands, 25 Français et 4 Espagnols.  » Nous commençons de cette façon mais nous ne stipulerons aucun quota national pour la direction générale dans les statuts de la société,  » explique Jean-Luc Lagardère.  » Naturellement chaque nation devra être équitablement représentée mais le critère fondamental doit être de choisir la personne la mieux adaptée pour remplir la fonction « .

EADS sera une société entièrement intégrée, ce qui signifie que la direction des divisions et des unités opérationnelles seront transnationales. Pour cette raison, il n’y aura géographiquement aucun doublon de fonction, seule la prise en compte des intérêts nationaux, la relation avec les clients et autorités politiques nationales faisant exception. La gestion de l’intégration et la direction des ressources humaines qui devront s’orienter selon les contextes locaux nés de l’origine nationale et servir de contact aux représentants des salariés auront aussi plusieurs titulaires.

Le groupe EADS sera organisé en divisions. Chaque unité opérationnelle sera entièrement responsable de ses propres performances. Toutefois, l’influence exercée par la direction générale sur les unités opérationnelles ne se limitera pas au financement et à la stratégie mais englobera toutes les décisions touchant directement EADS en tant que groupe. EADS possédera une organisation centrale intégrée avec des unités fonctionnelles à Amsterdam, Madrid, Munich et Paris.

 » Les structures légales devront être adaptée dans toute la mesure du possible à notre structure de direction opérationnelle. Elles ne sont pas encore finalisées. En l’absence d’un cadre juridique européen en matière de droit des sociétés, droit du travail et droit fiscal, nous sommes confrontés à la nécessité de trouver des solutions pour résoudre certains problèmes complexes,  » explique Manfred Bischoff.

Philippe Camus décrit la philosophie de direction du groupe EADS de la façon suivante :  » Le principe de subsidiarité, c’est-à-dire la délégation des pouvoirs de décision au niveau hiérarchique le plus bas possible est déterminant pour définir la marge de manœuvre à chaque niveau de direction. Tous les niveaux de direction recevront toute latitude possible en fonction de cibles clairement définies et convenues. « 

 » Nous sommes une société européenne avec des racines nationales mais agissant sur un marché mondial. Nous voulons promouvoir un esprit européen et un fort sentiment communautaire en disant  » nous  » en parlant du groupe EADS,  » a commenté Rainer Hertrich, rappelant les sondages positifs exécutés dans les pays partenaires et selon lesquels une majorité écrasante dans tous les pays considère qu’EADS sera une réussite économique. Et Philippe Camus d’ajouter :  » la richesse de nos diverses cultures sera un avantage concurrentiel unique pour EADS. Cependant, nous devons aussi préserver nos identités et cultures nationales qui sont notre force pour servir nos clients dans le monde de façon optimale. « 

Les fondateurs de la nouvelle société se sont donnés des objectifs économiques ambitieux. Pour Rainer Hertrich  » EADS sera perçue partout dans le monde comme une société de référence en matière de rentabilité, d’innovation, de qualité, de satisfaction de la clientèle et de motivation du personnel et nous voulons constituer EADS le plus vite possible. « 

Les partenaires s’efforcent donc d’atteindre leur but pour que la société EADS voit le jour au deuxième semestre de cette année. Le respect de cette échéance toutefois ne dépend pas uniquement et simplement de ceux qui en sont parties prenantes. Les procédures d’approbation gouvernementales –notamment par la commission des participations et des transferts et par la commission européenne, ne sont pas achevées.

La prochaine étape verra les hauts responsables désignés constituer leurs équipes et définir les responsabilités de chacun de ses membres.  » En même temps « , poursuit M. Hertrich  » nous travaillons pour préparer l’entrée sur le marché, la constitution juridique de la société et répondre à l’enquête antitrust. « 

Amsterdam, 14 février 2000

Contacts Presse :

Roland SANGUINETTI : 01 42 24 24 26

Martine GALLAND : 01 42 24 22 54

 

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription