À Toulouse, les jeunes auteurs courent le Marathon des mots avec la Fondation Jean-Luc Lagardère

Catégorie

Corporate et autres activités

Paris, le 12 juin 2009

Pour la cinquième édition du Marathon des mots, du 10 au 14 juin 2009, la Fondation Jean-Luc Lagardère donne rendez-vous à la jeune création française au Studio du Théâtre national de Toulouse.

Dans le cadre de ce programme, Tatiana de Rosnay du JDD, Irène Frain de Paris Match et Philippe Besson d’Europe 1 parrainent un jeune écrivain à l’écriture particulièrement audacieuse.

Tatiana de Rosnay a ainsi choisi Harold Cobert que lira Aure Atika, Irène Frain est sûre que Théo Diricq, lu par Christophe Montenez, va faire un triomphe, et Philippe Besson qualifie de « bouleversant et utile » le premier roman de Patrick Autréaux, dont Michel Didym lira Dans la vallée des larmes.

Deux Lauréats écrivains de la Fondation Jean-Luc Lagardère, Valentine Goby et Julien Santoni présenteront deux jeunes talents : Jean-Philippe Raîche et Patrick Goujon. Si Valentine Goby a choisi de lire elle-même des extraits de son roman Qui touche à mon corps je le tue, c’est Robert Pagnol qui lira des passages de Berlin trafic, premier roman de Julien Santoni.

Contacts

Fondation Jean-Luc Lagardère - Béatrice Vallée - 01 40 69 17 78 - bvallee@lagardere.fr

Marathon des Mots - Sébastien Bizet - 05 61 99 64 01 - sbizet@lemarathondesmots.com

La Fondation Jean-Luc Lagardère
Encourager de nouvelles écritures, dans la littérature comme dans la musique, accompagner le parcours de jeunes talents, ouvrir la culture au plus grand nombre, c’est la vocation de la Fondation Jean-Luc Lagardère. Premier mécène de la jeune création en France, la Fondation Jean-Luc Lagardère a également pour ambition de promouvoir la culture française à l’international et de faire de la culture et du sport, un vecteur de lien social au coeur de la Cité.

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription