Résultats annuels 2008

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 11 mars 2009

Résultat opérationnel courant Média(1) conforme à l’objectif fixé en mars 2008 malgré la dégradation de la conjoncture

  • Chiffre d’affaires consolidé : + 3,1 % à données comparables et – 4,3 % en données brutes à 8 214 M€
  • Résop Média : + 3,3 % à 657 M€, soit + 3,1 % selon les critères retenus pour fixer l’objectif 2008
  • Résultat net – part du groupe : + 11,1 % à 593 M€
  • Résultat net – part du groupe ajusté hors EADS par action :
    + 2,2 % à 2,78 €

    Proposition d’un dividende inchangé de 1,30 € par action

Le Conseil de Surveillance, réuni le 11 mars 2009, a examiné les comptes consolidés de l’année 2008 de LAGARDERE SCA, présentés par Arnaud Lagardère, Commandité-Gérant, Philippe Camus et Pierre Leroy, Co-gérants.

Principaux éléments au 31 décembre 2008 :

  • Progression du chiffre d’affaires consolidé de + 3,1 % à données comparables à 8 214 M€, équivalant à une baisse de – 4,3 % en données brutes en raison de l’effet des variations de périmètre de – 467 M€ et d’un effet change défavorable de – 143 M€.
  • Croissance du résultat opérationnel courant consolidé (Résop) de + 1,9 % à 647 M€. Le Résop Média est en hausse de + 3,3 % à 657 M€, équivalant à + 3,1 % sur la base d’un taux de change Euro/Dollar de 1,50, niveau retenu pour fixer l’objectif du Groupe pour 2008.
  • Contribution négative de – 68 M€ des éléments non récurrents / non opérationnels (contre
    + 211 M€ en 2007), qui comprennent pour l’essentiel la plus-value réalisée sur la vente de 2,5 % du capital d’EADS (+ 466 M€), ainsi que les pertes de valeur sur certains actifs intégrés globalement
    (- 339 M€) et par mise en équivalence (- 90 M€).
  • Diminution de la charge financière nette (- 176 M€ contre – 204 M€ en 2007) en dépit d’une légère augmentation de la dette financière nette en raison de la contraction des charges liées à l’ORAPA(2) EADS.
  • Hausse de + 11,1 % du résultat net consolidé – part du groupe à 593 M€. Hors contribution EADS, le résultat net – part du groupe ajusté des éléments non récurrents et non opérationnels et de l’incidence des ORAPA sur les charges financières s’élève à 358 M€ (contre 361 M€ en 2007).
  • Endettement financier net de – 2 619 M€ contre – 2 570 M€ au 31 décembre 2007. Très légère hausse de l’endettement net malgré des flux opérationnels positifs de 198 M€, compte tenu de rachats de titres et du versement de dividendes pour 304 M€. Quasi-stabilité du ratio de dette financière nette / fonds propres à 58,9 %.
  • Proposition d’un dividende inchangé de 1,30 € par action au titre du résultat 2008.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’établit au 31 décembre 2008 à 8 214 M€ (contre 8 582 M€ en 2007), soit une baisse de – 4,3 % en données brutes équivalant à une augmentation de + 3,1 % à données comparables.

  • Lagardère Publishing – Très bonne performance sur l’année avec une croissance des ventes de
    + 4,7 % en données comparables, soit + 1,4 % en données brutes à 2 159 M€. La forte progression des ventes aux Etats-Unis grâce au succès de la saga de Stephenie Meyer et le dynamisme des ventes scolaires en Espagne ainsi que de l’Illustré en France et en Australie expliquent en majeure partie cette performance.
  • Lagardère Active – Contraction de l’activité sur la seconde moitié de l’année. Les ventes ont augmenté sur l’ensemble de l’exercice 2008 de + 0,4 % en données comparables à 2 111 M€, soit – 7,9 % en données brutes (sortie de la Presse Quotidienne Régionale). Cependant, le chiffre d’affaires s’est contracté sur le second semestre (- 1,6 %), et plus particulièrement au quatrième trimestre en baisse de – 2,3%.

    – En Presse, les ventes de magazines ont été en baisse de – 0,3 % à données comparables en 2008, à 1 593 M€. La relativement bonne tenue de la Presse Magazine France a été compensée par une contraction à l’International qui s’est accélérée en fin d’année, surtout en Espagne, en Italie et aux Etats-Unis.

    – En Radio et Télévision, le chiffre d’affaires a atteint 518 M€ progressant de + 2,4 % en données comparables. En France, le redressement de la Radio entamé au troisième trimestre s’est accéléré en fin d’année, contrairement à la situation observée à l’International. Les chaînes TV ont enregistré une croissance sensible grâce à la forte progression des recettes publicitaires sur la TNT.

    – Les activités numériques ont atteint 6,2 % des ventes de Lagardère Active en 2008, contre 3,1 % en 2007.

  • Lagardère Services – Bonne performance sur l’année avec une croissance des ventes de + 4,8 % en données comparables, soit – 5,9 % en données brutes à 3 500 M€ (cession de Virgin Stores). Les activités de détail (66,3% du chiffre d’affaires 2008) ont cru de + 6,9 % à données comparables en raison de la bonne performance d’Aélia, de l’Europe de l’Est -hors Hongrie- ainsi que de l’Asie-Pacifique, tandis que les activités de distribution ont progressé de +0,9 % seulement sur l’année, malgré les bonnes performances de la Suisse et de Curtis aux Etats-Unis.
  • Lagardère Sports – Légère croissance en 2008 avec une hausse des ventes de + 1,0 % en données brutes, à 444M€. En dépit d’une bonne année, le chiffre d’affaires a baissé de – 5,2 % à données comparables, en raison notamment des effets d’un calendrier de matches de qualification de la Coupe du Monde moins favorable que celui de l’Euro fin 2007. Il faut noter que WSG a été consolidé par mise en équivalence compte tenu des droits participatifs conférés aux actionnaires minoritaires par le pacte en vigueur en 2008.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES

En 2008, le groupe Lagardère a généré un résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) de 647 M€, contre 636 M€ en 2007, soit une hausse de + 1,9 %.

Le pôle Média dont le Résop s’est élevé à 657 M€ en 2008 affiche une progression de + 3,3 %. En rétablissant une parité Euro/Dollar de 1,50 (critères retenus pour l’objectif 2008), la progression aurait été de + 3,1 %. On peut noter que les variations de change ont eu un impact négatif de près de 16,0 M€ sur le Résop Média 2008 qui serait donc en croissance de + 5,8 % à changes constants.

  • Lagardère Publishing a enregistré une très bonne performance avec une croissance de près de + 7,0 % à périmètre et changes constants de son Résop qui s’est établi à 246 M€. Le rythme de progression courant est plus limité (+ 2,9 %) en raison d’un impact change négatif. L’évolution défavorable de la parité Euro/Dollar, et surtout Euro/Livre sterling, a eu un impact négatif de – 11,3 M€ en 2008 par rapport à l’année précédente. La marge opérationnelle s’améliore encore pour atteindre + 11,4 %. Cette progression a découlé de la très forte croissance du résultat d’Hachette Book Group aux Etats-Unis, associée à une hausse en Espagne et chez Larousse qui a plus que compensé la baisse observée en Littérature en France ainsi que pour les Fascicules.
  • Lagardère Active a enregistré une baisse de – 2,1 % de son Résop à 209 M€ compte tenu d’un second semestre 2008 difficile et caractérisé par une baisse à deux chiffres de son Résop. La marge d’exploitation s’établit néanmoins à +9,9% contre + 9,3 % en 2007.

    – L’activité Presse a enregistré une baisse de son Résop 2008 de – 16,3 % à 114 M€, faisant ressortir une réduction de sa marge opérationnelle de + 7,7 % à + 7,2 %. Malgré une relative résistance en France et surtout une forte progression dans les pays émergents (Chine et Russie), la dégradation des performances du Groupe aux Etats-Unis et en Espagne explique en majeure partie cette évolution défavorable.

    – Le Résop de l’activité Audiovisuel a cru de + 23,0 % à 95 M€. La croissance soutenue de la TV et une reprise de provision découlant du règlement d’un litige mettant en cause une de nos sociétés de production ont favorisé cette hausse. A l’International, la progression de la contribution de la Radio a été sensible, contrairement à la situation en France, compte tenu des frais liés au lancement de la nouvelle marque Virgin Radio et au renouvellement de la grille de programmes d’Europe 1 dont l’impact favorable sur l’audience a été perceptible fin 2008.

  • Le Résop de Lagardère Services a atteint + 127 M€, en hausse de + 9,0 % par rapport à 2007. La marge opérationnelle est passée de + 3,1 % à + 3,6 % d’une année sur l’autre, soit une amélioration de plus de 10 points de base à périmètre constant (hors Virgin Stores). Cette évolution a été favorisée par une progression sensible de la contribution des activités de Distribution principalement en Belgique, en Espagne et aux Etats-Unis. Pour les activités de détail, le ralentissement du trafic aérien et le développement de nouveaux points de vente ont pesé sur la progression du Résop 2008.
  • Le Résop de Lagardère Sports s’est établi à 75 M€ en 2008, en hausse de + 12,4 % par rapport à 2007, en ligne avec les objectifs du Groupe. Cette progression a été favorisée par le nombre important d’événements sportifs en 2008 (Euro 2008, Coupe d’Afrique des Nations, matches de qualification Coupe du Monde 2010).

Le Hors-Pôles affiche un Résop de – 10 M€ (à l’équilibre en 2007) en raison de la non récurrence d’un profit lié à la résolution d’un litige passé concernant l’ancienne activité Transport de Matra et de la baisse des redevances Médias et EADS.

ELEMENTS NON RECURRENTS / NON OPERATIONNELS

Les éléments non récurrents / non opérationnels atteignent – 68 M€ en 2008, contre + 211 M€ en 2007 et se décomposent de la façon suivante :

  • – 339 M€ de pertes de valeur sur écarts d’acquisition et immobilisations incorporelles des sociétés intégrées, dont – 248 M€ concernent la Presse Magazine aux Etats-Unis et découlent de la baisse des prévisions de croissance de cette activité du fait de la récession en cours.
  • – 90 M€ de pertes de valeur sur les titres mis en équivalence de Marie Claire.
  • – 40 M€ de coûts de restructuration, dont – 31 M€ chez Lagardère Active.
  • – 70 M€ d’amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions (essentiellement Sportfive et Canal + France).
  • + 471 M€ de plus-values de cession, dont + 466 M€ proviennent de la cession de 2,5 % du capital d’EADS.

CONTRIBUTION DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

La contribution des sociétés mises en équivalence s’est élevée à + 246 M€(3), contre + 20 M€ à fin décembre 2007. Cette forte hausse résulte principalement de l’augmentation de la contribution d’EADS qui est passée de – 44 M€ en 2007 à +171M€ en 2008.

Hors EADS, le résultat des sociétés mises en équivalence s’établit à + 75 M€, contre + 64 M€ en 2007. Cette progression s’explique en majeure partie par l’augmentation de la contribution de Canal + France.

Le Résultat avant charges financières et impôts est en baisse de – 4,8 % à 825 M€.

CHARGES FINANCIERES NETTES

Les charges financières nettes consolidées en 2008 atteignent – 176 M€, contre – 204 M€ en 2007 compte tenu :

  • d’une diminution de – 76 M€ des charges financières nettes supportées au titre des ORAPA EADS.
  • d’une hausse de + 48 M€ des frais financiers nets découlant d’une augmentation de la dette financière nette moyenne liée aux acquisitions réalisées en 2008 (484 M€ dont Doctissimo, les minoritaires de Lagardère Active TV ou encore WSG), ainsi qu’à des rachats d’actions propres (102 M€) et à la distribution de dividendes (202 M€).

Le Résultat avant impôts est en baisse de – 2,1 % à 649 M€.

IMPOTS

Le montant des impôts atteint – 22 M€, à comparer à – 99 M€ en 2007. Alors que le résultat avant impôts est en baisse de seulement – 2,1 % à 649 M€, la baisse de l’impôt découle principalement de la reprise de provisions pour impôts différés consécutive à la dépréciation de certains actifs aux Etats-Unis.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net s’est élevée à + 34 M€ (contre + 30 M€ en 2007).

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le RESULTAT NET CONSOLIDE – PART DU GROUPE a atteint 593 M€ contre 534 M€ à fin décembre 2007, soit une hausse de + 11,1 %. Le résultat net – part du Groupe par action est en hausse de + 14,6 %, compte tenu d’une légère baisse du nombre de titres en circulation.

 

EN MILLIONS D’EUROS au 31 décembre 2007 au 31 décembre 2008
  PÔLE MEDIA HORS-PÔLES ET EADS TOTAL GROUPE LAGARDERE PÔLE MEDIA HORS-PÔLES
ET EADS
TOTAL GROUPE LAGARDERE
Chiffre d’affaires

8 582

 

8 582

8 214

 

8 214

Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Resop)

636

 

636

657

(10)

647

Eléments non récurrents / non opérationnels   

(260)

471 

211 

(536)

468

(68)

Contribution des sociétés mises en équivalence

64

(44) 

20 

75

171 

246 

Résultat avant charges financières et impôts

440

427 

867 

196

629

825

Charges financières nettes   

(145)

(59)

(204)

(189)

13

(176) 

Impôts

(114)

15

(99) 

(37)

15

(22)

Résultat net consolidé total

181

383

564

(30)

657

627

dont part des minoritaires 30

 

30

34

 

34

dont Résultat net – part du groupe

151

383

534

(64) 657

593

RESULTAT NET – PART DU GROUPE AJUSTE (HORS MISE EN EQUIVALENCE DE EADS)

Le résultat net – part du groupe ajusté dont le calcul est détaillé ci-après s’élève en 2008 à + 358 M€, soit en légère baisse par rapport à 2007 (+ 361 M€). Par action, et donc après prise en compte du plein impact des rachats d’actions, il s’élève à 2,78 € (contre 2,72 € en 2007), soit une hausse de + 2,2 %.

(M€) au 31 décembre 2007 au 31 décembre 2008
Résultat net – part du groupe 534 593

Résultat mis en équivalence d’EADS

44 (171)

Amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions – net d’impôt

45 53
Résultat net hors EADS avant amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions 623 475
Charges de restructurations (nettes d’impôts)  80 29
Résultats de cessions (nets d’impôts) (564) (460)
Pertes de valeur sur écarts d’acquisition et immobilisations incorporelles (nettes d’impôt)    
– Sociétés intégrées 175  225
– Sociétés mises en équivalence 90

Incidence des ORAPA sur les charges financières (nettes des produits financiers calculés à taux de marché)

47 (1)
Résultat net – part du groupe ajusté hors EADS 361 358

SOMME DES FLUX OPERATIONNELS ET D’INVESTISSEMENTS

La somme des flux opérationnels et des flux nets d’investissements s’améliore, passant de – 56 M€ en 2007 à + 275 M€ en 2008.
Les flux opérationnels se sont élevés à + 198 M€ en 2008, après prise en compte de plusieurs facteurs négatifs :

  • La dégradation des performances opérationnelles de Lagardère Active a eu un impact défavorable, de même que les charges de restructurations associées au plan Active 2009.
  • L’accroissement de 141 M€ du BFR sur l’ensemble de l’année a également pesé sur l’évolution des flux opérationnels. La dégradation de l’environnement économique fin 2008 a entraîné l’accroissement des délais de paiements pour certains clients et plus marginalement des stocks en fin d’année.
  • Enfin, le montant de l’impôt décaissé s’est accru du fait de la hausse des résultats constatés en dehors de l’intégration fiscale française. Les charges financières nettes décaissées sont, en revanche, restées quasiment stables.

Les flux nets d’investissements corporels et financiers ont été positifs de + 77 M€ en 2008 :

  • Les investissements corporels et incorporels nets de cessions ont atteint – 191 M€, niveau proche de celui observé en 2007.
  • Les investissements financiers se sont établis à – 484 M€. Ils comprennent entre autres cette année les acquisitions de Doctissimo (- 140 M€), les minoritaires de Lagardère Active TV (- 61 M€) ou encore WSG (- 79 M€).
  • Ces investissements sont plus que compensés par les produits des cessions qui intègrent pour l’essentiel l’impact de la vente des titres EADS à hauteur de + 664 M€.

ENDETTEMENT

Au 31 décembre 2008, l’endettement financier net s’élève à 2 619 M€, contre 2 570 M€ fin 2007, malgré des flux opérationnels et d’investissements positifs de + 275 M€ et compte tenu de l’impact :

  • des rachats de titres d’autocontrôle sur la période (- 102 M€).
  • du versement de dividendes (- 202 M€).
  • des ajustements augmentant la valeur de la dette financière (- 101 M€) et qui correspondent à la variation de la valeur de produits dérivés de couverture, sans incidences sur les flux de trésorerie.

    Le ratio de dette financière nette / fonds propres est passé de 55,2 % à 58,9 %, niveau illustrant la solidité de la structure de bilan de Lagardère SCA.


DIVIDENDE

La Gérance a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires la distribution d’un dividende de 1,30 € par action, inchangé par rapport à celui versé au titre du résultat 2007.

(1) Résultat opérationnel courant ou Résop : avant contribution des sociétés mises en équivalence
(2) ORAPA : Obligation Remboursable (en titres EADS) à parité ajustable
(3) Hors amortissement des incorporels liés aux acquisitions et pertes de valeur

Contacts Presse

Thierry Funck-Brentano - tél. 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Ramzi Khiroun - tél. 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs

Virginie Banet - tél. 01 40 69 18 02 - vbanet@lagardere.fr

Lagardère est un groupe 100 % média (livre, presse, audiovisuel, numérique, travel retail et distribution de presse, économie du sport et droits sportifs) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur.
Le groupe Lagardère détient également une participation de 7,5 % dans EADS après cession de 2,5 % à intervenir en mars 2009 en remboursement du solde des ORAPA.

Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris – Compartiment A.

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription