Progression de +11 % du résultat d’exploitation LAGARDERE MEDIA à 427 M€

Catégorie

Finance

Paris, le 15 mars 2004

Le Conseil de Surveillance, réuni le 12 mars 2004, a examiné les comptes consolidés de l’année 2003 de LAGARDERE SCA présentés par Arnaud Lagardère.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe reste stable à 12.454 M€ (contre 12.434 M€ pro forma(2) en 2002).

Progression de +2,1 % du chiffre d’affaires de Lagardère Media à données comparables

Le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’élève à 7.944 M€, en progression de +2,1 % à données comparables.
Chacune des activités est en croissance. La division « Livre » enregistre la meilleure performance avec une croissance de ses ventes supérieure à celle du marché. L’activité « Presse Magazine » renoue avec la croissance en dépit d’un environnement publicitaire difficile -en particulier depuis le déclenchement de la guerre en Irak. Hachette Distribution Services maintient sa position malgré un trafic aérien qui reste en repli par rapport à l’année précédente, et malgré l’érosion des ventes de musique dans le réseau Virgin. Enfin, les activités « Radio » et « Télévision » bénéficient d’une croissance soutenue, alors que les activités nouveaux médias (Lagardere Active Broadband) enregistrent une baisse significative -en particulier en Allemagne.

Contribution de EADS au chiffre d’affaires consolidé en hausse de +3,9 % à 4.510 M€

La division Airbus, qui a livré 305 appareils contre 303 en 2002, affiche néanmoins un très léger repli du fait de la baisse du Dollar. En revanche, toutes les activités « Défense » enregistrent une augmentation de leur chiffre d’affaires, et en particulier la division Avion Militaire de Transport grâce aux premières facturations effectuées sur le programme A400M.

RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE

Forte progression du résultat d’exploitation de Lagardère Media +11 %

Le pôle Lagardère Media, dont la contribution s’élève à +427 M€, affiche une progression de +11 % par rapport à l’année 2002 ainsi qu’une marge d’exploitation de 5,4 % contre 4,8 %.

La branche « Livre » réalise à nouveau une très bonne performance dans quasiment tous les segments de l’édition. Elle se traduit par une progression significative de son résultat d’exploitation qui lui permet d’atteindre un taux de marge d’exploitation de 11,1 % (à comparer à 9,6 % en 2002).

Lagardere Active poursuit son amélioration grâce à la bonne performance des activités « Télévision », en particulier la production, et à la bonne tenue du marché publicitaire « Radio » au cours du second semestre 2003. Par ailleurs, les pertes de Lagardere Active Broadband (activités numériques hors « Radio » et « Télévision ») ont été à nouveau réduites.

Hachette Distribution Services voit son résultat d’exploitation progresser de +4,2 % en dépit d’un contexte particulièrement difficile -ralentissement économique, guerre en Irak, SRAS conduisant à une baisse significative du trafic aérien et du tourisme-, et malgré le coût du développement du réseau Virgin Megastore en France.

Dans un environnement publicitaire qui est demeuré irrégulier au cours de l’exercice 2003, Hachette Filipacchi Médias améliore son résultat d’exploitation et à nouveau son taux de marge (9,7 % contre 9,1 % en 2002).

« Dans des marchés aux dynamismes inégaux, la nette progression de la marge d’exploitation de Lagardère Media souligne la qualité de son portefeuille d’activités (positions concurrentielles de premier plan, forte internationalisation, équilibre entre activités cycliques et non-cycliques), et nous conforte dans la poursuite de notre politique de réduction des coûts et d’accélération de la croissance« , a notamment déclaré le Gérant commandité du Groupe, Arnaud Lagardère.

EADS améliore significativement sa contribution au résultat d’exploitation consolidé de LAGARDERE +232 M€ (contre +63 M€ en 2002)

En 2003, EADS est consolidé dans les comptes de LAGARDERE SCA par intégration proportionnelle à 15,07 %.
Les comptes d’EADS ont, par ailleurs, fait l’objet de retraitements pour se conformer aux normes comptables françaises appliquées par le groupe LAGARDERE.
La contribution d’EADS au résultat d’exploitation consolidé de LAGARDERE progresse fortement à +232 M€ (contre +63 M€ en 2002), grâce à l’amélioration de son taux de profitabilité -en particulier du fait de la progression en volume et en rentabilité des activités militaires-, ainsi qu’à l’amélioration du taux moyen des couvertures du risque de change dollar. En effet, 2001, 2002, ainsi que la première partie de l’année 2003 avaient été fortement affectées par l’impact négatif d’anciennes couvertures de change à des taux très défavorables.

Au total, le résultat d’exploitation consolidé s’élève à +671 M€ (contre +433 M€(3) en 2002).

LE RESULTAT FINANCIER

Le résultat financier atteint +42 M€ (contre -368 M€ en 2002 pro forma).
Hors contribution EADS et variations de provisions pour dépréciation des titres T-Online (reprise à hauteur de +121 M€ en 2003, dotation de -278 M€ en 2002), le résultat financier est en légère amélioration (-59 M€ contre -61 M€ en 2002).

LE RESULTAT EXCEPTIONNEL

Le résultat exceptionnel atteint -79 M€ dont -49 M€ imputables à EADS, principalement du fait de la restructuration de son activité « Espace ». Pour le reste, il consiste, pour l’essentiel, en une dotation aux provisions pour dépréciation d’actif incorporel relative à Virgin (-40 M€).

IMPOTS

Sur l’ensemble du groupe, le montant des impôts atteint -193 M€ (dont -72 M€ imputables à EADS), à comparer à +143 M€ (dont -20 M€ imputables à EADS) dans les comptes pro forma de 2002. Ils incluaient un ajustement (reprise de +195 M€) de la provision pour impôts comptabilisée au titre de la plus-value en sursis d’imposition dégagée lors de la cession de Club Internet en avril 2000.
Cette reprise se justifiait, pour l’essentiel (+139 M€), par le réajustement de la provision au taux réduit de l’impôt sur les plus-values à long terme (20,2 %), alors que la provision d’origine avait été dotée sur la base du taux d’impôt courant (36,43 %). Pour mémoire, la plus-value sera imposée au moment de la cession des titres T-Online.
La hausse des impôts comptabilisés (hors variations de provisions liées à T-Online) reflète, pour l’essentiel, l’amélioration des résultats de LAGARDERE sur la période.

LES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES ECARTS D’ACQUISITION n’enregistrent pas d’évolution significative.

LE RESULTAT DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

Il s’établit à +49 M€, contre -33 M€ en 2002.
Cette progression s’explique par la nouvelle amélioration de la contribution de CanalSatellite (+27 M€ à comparer à +16 M€ en 2002), et la réduction de la dotation aux provisions pour dépréciation de la participation dans multiThématiques : -36 M€ en 2003 -à comparer à -68 M€ en 2002.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net s’élève à -24 M€, dont -13 M€ sont imputables à EADS.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net consolidé – part du groupe progresse très fortement à +334 M€(4).

  2003 2002
En millions d’Euros Groupe Lagardère hors EADS EADS Total Groupe Lagardère Groupe Lagardère hors Auto et EADS Auto EADS Total Groupe
Lagardère
Chiffre d’affaires 7.944 4.510 12.454 8.095 782 4.339 13.216
Résultat d’exploitation 439 232 671 370 7 63 440
Résultat financier 62 (20) 42 (339) 37 (29) (331)
Résultat courant 501 212 713 31 44 34 109
Résultat exceptionnel (30) (49) (79) (77) (273) (21) (371)
Rémunérations prioritaires nettes (8) (8) (11) (11)
Impôts sur les résultats (121) (72) (193) 163 (20) 143
Dotations aux amortissements
des écarts d’acquisition
des sociétés intégrées
(79) (45) (124) (78) (46) (124)
Résultat net des sociétés intégrées 263 46 309 28 (229) (53) (255)
Contribution des sociétés mises
en équivalence
11 38 49 (53) 20 (33)
Part des minoritaires (11) (13) (24) (8) 4 (4)
Résultat net – part du groupe 263 71 334(4) (33) (229) (29) (291)

(4) Hors la contribution de EADS, le résultat net consolidé – part du groupe de LAGARDERE s’établit en 2003 à +263 M€ -à comparer à -262 M€ sur l’exercice précédent.
Calculé sur les mêmes bases, c’est-à-dire après neutralisation des impacts non-récurrents de Matra Automobile et T-Online (dépréciation des titres et ajustement de la provision pour impôts sur plus-value en sursis d’imposition) ainsi que des dotations exceptionnelles aux provisions pour dépréciation des immobilisations incorporelles, il s’élève à +215 M€ -contre +188 M€ en 2002.

  2003 2002
Résultat net – part du groupe hors EADS 263 (262)
Matra Automobile (hors activité Pièces Détachées)
Plus-value Renault
Neutralisation de l’impact T-Online
  (40) (97) 283 83
Neutralisation des dépréciations des immo. incorporelles 89 84
Résultat net – part du groupe ajusté 215 188

MAITRISE DE L’ENDETTEMENT

Au 31 décembre 2003, la dette nette bancaire s’élève à -882 M€, incluant le financement de l’acquisition d’Editis intervenue fin décembre 2002 pour 1,2 milliard d’euros.
Avec +4.136 M€ de capitaux propres, le groupe affiche un taux d’endettement limité à 21,3 % contre 45,3 % au 30 juin 2003.

DIVIDENDE

La Gérance a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires la distribution d’un dividende de 0,90 € par action (assorti d’un avoir fiscal de 0,45 €), soit une augmentation de 10 % par rapport à celui versé en 2003. Cette proposition reflète la bonne santé financière ainsi que la confiance du groupe LAGARDERE en ses performances futures.


Leader dans le domaine des médias (livre, distribution de produits culturels, presse et audiovisuel), le groupe Lagardère est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 15,07 % dans EADS.
Le groupe a réalisé en 2003 un chiffre d’affaires de 12.454 M€ et emploie 43 000 personnes dans plus de 40 pays.
Le groupe Lagardère est coté au Premier Marché de la Bourse de Paris.


(1) à comparer à -291 M€ en 2002
(2) exclut le pôle Automobile qui a été déconsolidé à effet 1er janvier 2003
(3) résultat d’exploitation pro forma. Il exclut le pôle Automobile qui a été déconsolidé à effet 1er janvier 2003

Contacts presse Lagardère :

Thierry Funck-Brentano - 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - 01 40 69 16 72 - amolinie@lagardere.fr

Communication financière :

Alain Lemarchand - 01.40.69.18.02 - e-mail : alemarchand@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription