Prix littéraires

Catégorie

Lagardère Publishing

Paris, le 10 novembre 2004

Philippe Grimbert a reçu le prix Goncourt des lycéens pour Un secret ; le prix Femina de l’essai et le prix Renaudot de l’essai ont été respectivement attribués à Roger Kempf pour L’indiscrétion des frères Goncourt et à Évelyne Bloch-Dano pour Madame Proust.

Prix Goncourt des Lycéens

Le 17e prix Goncourt des lycéens a été décerné lundi 8 novembre au roman autobiographique de Philippe Grimbert, Un secret, publié chez Grasset.

Psychanalyste, Philippe Grimbert a déjà publié trois essais – Psychanalyse de la chanson (Les Belles Lettres 1996), Pas de fumée sans Freud (Armand Colin 1999, Hachette Littérature 2001) et Chantons sous la psy (Hachette Littérature 2002) – et un premier roman, La petite robe de Paul, paru en septembre 2001 chez Grasset.

Le livre

Au commencement de ce roman, le narrateur raconte que, petit garçon et fils unique, il s’est inventé un frère : « J’ai longtemps eu un frère. Il fallait me croire sur parole quand je servais cette fable à mes relations de vacances, à mes amis de passage. J’avais un frère. Plus beau, plus fort. Un frère aîné, glorieux, invisible. » Ce fantôme tyrannique a hanté ses jeunes années. Entouré de silence, ployant sous une culpabilité familiale, le narrateur éprouve le besoin de raconter un passé qu’il s’imagine lisse et tranquille jusqu’à ce que Louise, vieille amie de ses parents et confidente de l’enfant, vienne tout d’un coup lui révéler un secret lourd et bouleversant. Ce frère inventé, Simon, a réellement existé et il est mort en camp de concentration avec sa mère, Hannah, la première épouse de Maxime. Soudain tout le poids de ce passé noir et caché va surgir et bouleverser la représentation du monde que s’était forgée l’enfant. Il imagine alors Maxime et Tania, ses parents, vivant leurs amours coupables. Quant aux morts sans sépulture, héros d’une tragédie trop longtemps occultée, ils vont provoquer un véritable retournement… Ici le travail d’écriture est devenu travail de deuil et l’auteur, tout en livrant sa part la plus intime, nous montre comment celui qui a souffert du silence peut devenir celui qui va en délivrer les autres.

Prix Femina de l’essai

Le prix Femina de l’essai a été attribué à Roger Kempf pour L’indiscrétion des frères Goncourt publié chez Grasset. Grand Prix de la Critique Littéraire pour Dandies, Baudelaire et Cie, Roger Kempf a déjà publié chez Grasset, Bouvard, Flaubert et Pécuchet, Un ami pour la vie, Avec André Gide. Précisons que le jury de ce prix est composé de Madeleine Chapsal, Régine Deforges, Solange Fasquelle, Viviane Forrester, Claire Gallois (présidente tournante), Benoîte Groult, Paula Jacques, Christine Jordis, Diane de Margerie, Mona Ozouf, Danièle Sallenave et Chantal Thomas, qui a succédé à Françoise Giroud.

Le livre

Historiens et biographes, critiques d’art, dramaturges, romanciers, Jules et Edmond de Goncourt comptent parmi les écrivains majeurs du XIXe siècle.

Beaucoup ne voient dans leur Journal, matière de cet essai, que cancans et calomnies. N’est-ce pas méjuger le travail le travail des deux frères ? Chaque soir, ils se font un devoir de consigner à chaud, sans vergogne, tout ce qu’ils ont vu, surpris, entendu : des habitudes sexuelles d’Alphonse Daudet aux problèmes de vessie d’Emile Zola, sans ménager leurs propres travers. Leur indiscrétion ne fait pas de quartier. Ils la revendiquent haut et fort, s’attachant à recueillir, comme chargés de mission, ce qui, sans eux, se perdrait dans les oubliettes de la bienséance et de l’histoire. Un cas sans exemple dans notre littérature. Le Journal des Goncourt est en effet le premier journal d’écrivain publié du vivant de ses auteurs, et leur indiscrétion fait partie d’un projet d’ensemble : tout dire sur tous, ne rien cacher de personne. Dans ce sens, ne sont-ils pas les annonciateurs d’une modernité qui éclate de nos jours ?

(260 pages ; 16 €

Prix Renaudot de l’essai

Le prix Renaudot de l’essai a été attribué à Evelyne Bloch-Dano pour une biographie intitulée Madame Proust parue chez Grasset.

Évelyne Bloch-Dano, agrégée de lettres modernes, est l’auteur, chez Grasset, de la première biographie de Madame Zola (1998, grand prix des lectrices de Elle ; 30 000 exemplaires vendus) et d’une biographie de Flora Tristan (2001, prix François Billetdoux de la SCAM).

Le Livre

À la question : « Quel serait votre plus grand malheur ? », Marcel Proust avait répondu : « Etre séparé de maman. »…

Jeanne Weil, née en 1849 à Paris, appartient à cette bourgeoisie juive éclairée d    ont les ancêtres sont venus d’Alsace et d’Allemagne au XVIIIe siècle. Son mariage avec Adrien Proust, fils d’épicier catholique beauceron, sans fortune mais promis à une brillante carrière médicale, témoigne avant tout de son désir d’intégration : si elle-même ne se convertit pas, ses enfants deviendront les descendants catholiques d’une famille terrienne d’Illiers. Du côté Proust, on voit bien le parti avantageux que représente la jeune femme, éduquée et fortunée… mais on approuve du bout des lèvres.

Marcel sera donc baptisé, comme près de deux ans plus tard, son frère Robert. Autant le premier est, dès sa naissance, fragile et nerveux, autant le cadet est robuste et indépendant. Entre ses trois hommes, Jeanne Proust s’efforcera toute sa vie à l’égalité. Pourtant, elle a beau faire, il y a en elle un fond d’inquiétude permanent pour l’aîné, que Marcel, lui-même toujours inquiet quant à l’amour qu’elle lui porte, ne cessera d’attiser, comme si ses crises d’asthmes n’y suffisaient pas… Jusqu’à la mort de Jeanne en 1905 (il alors a 34 ans !), il est ainsi anxieusement couvé, comme un éternel petit garçon, par celle qu’en légitime retour, il appellera toute sa vie « maman » : « J’avais toujours quatre ans pour elle », écrira-t-il. Tous deux se quitteront peu, vivant sous le même toit, partant ensemble en cure quand la santé de l’un ou l’autre l’exige, et entretenant une correspondance suivie des plus détaillées les rares fois où ils s’éloignent…

Voir aussi :
Le site des éditions Grasset

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription