Le résultat d’exploitation 2001 de LAGARDERE MEDIA progresse de 10,4%

Catégorie

Finance

Paris, le 21 mars 2002

Le Conseil de Surveillance, réuni le 20 mars 2002, a examiné les comptes de l’exercice 2001 présentés par MM. Jean-Luc LAGARDERE, Gérant commandité, Arnaud LAGARDERE et Philippe CAMUS, co-gérants.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe pour l’exercice 2001 s’établit à 13.295 M€ (contre 11.875 M€ en 2000 sur une base pro forma), soit une hausse de 12 %.

  • Le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’élève à 7.668 M€, en progression de 6,5 % (3,6 % à données comparables). Cette croissance s’explique, notamment, par les très bonnes performances réalisées par Hachette Distribution Services et Hachette Livre.
  • Matra Automobile affiche une baisse de 3,6 % (4,4 % à données comparables), mais conserve, cependant, sa place de leader des immatriculations de monospace haut de gamme tant en France qu’en Europe.
  • La forte progression du chiffre d’affaires du pôle Hautes Technologies (28,6 % sur une base pro forma) tient à l’ensemble des divisions, sauf l’Espace, et s’explique notamment, en ce qui concerne Airbus, par la consolidation à 100 % de cette activité en 2001.


RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE EN HAUSSE DE 8,4 %

(sur une base pro forma)

Le résultat d’exploitation s’élève à +514 M€. L’analyse de cette amélioration est la suivante :

  • Le pôle Lagardère Media dont la contribution s’élève à +353 M€, progresse de 9,3 % à périmètre et taux de change courants par rapport à l’exercice 2000. Si on neutralise l’effet lié aux 3 mois d’activité supplémentaires (comptes clôturés désormais au 31 décembre au lieu du 30 septembre historiquement) de Lagardere Active Broadcast, qui rassemble les activités « Radio » et « Audiovisuel », la progression du résultat d’exploitation de Lagardère Media ressort à 10,4 %.

    Sont en hausse sensible les résultats des branches « Distribution Services » (+32,8 %, en dépit du fort ralentissement de l’activité constaté dans les aéroports depuis les événements du 11 septembre) et « Livre » (+12,1 %). Les pertes générées par « Lagardere Active Broadband » (activités numériques hors radio et télévision) ayant été fortement réduites, l’ensemble « Lagardere Active » redevient nettement profitable.

    Confronté à un environnement publicitaire fortement dégradé aux Etats-Unis, Hachette Filipacchi Médias parvient néanmoins à limiter la baisse de son résultat d’exploitation (-4,7 %) et à préserver son taux de profitabilité.

    Dans des marchés globalement plus difficiles, la progression significative du résultat d’exploitation s’explique, en particulier, par la bonne exécution du plan d’accélération de la croissance et de réduction des coûts, lancé au cours de l’exercice 2001 par Lagardère Media.

  • En 2001, le pôle Hautes Technologies intègre les comptes du groupe EADS consolidés par intégration proportionnelle à 15,14 % au compte de résultat, et à 15,10 % au bilan.

    Dans les chiffres correspondant à l’exercice 2000 présentés sur une base pro forma, le compte de résultat d’EADS intégré à 15,14 % a été substitué à celui d’AEROSPATIALE MATRA à 33 % pour les 6 premiers mois. Les comptes d’EADS ont, par ailleurs, fait l’objet de retraitements pour se conformer aux normes comptables françaises appliquées par le groupe LAGARDERE.

    Comme prévu, les comptes de l’exercice 2001 sont impactés par une augmentation significative de la dépense de Recherche & Développement autofinancée, consacrée essentiellement à la poursuite du programme A380 et à la phase finale de développement de l’A340-500/-600.

    Dans le même temps, le résultat d’exploitation d’EADS bénéficie de la consolidation à 100 % de la société Airbus -contre 80 % un an plus tôt.

    Au total, la contribution d’EADS aux comptes consolidés de LAGARDERE s’élève à +104 M€ en terme de résultat d’exploitation (à comparer à +68 M€ en 2000 sur une base pro forma), et +470 M€ au niveau du résultat net consolidé – part du groupe (contre -49 M€ pro forma).

  • Le pôle Automobile affiche un résultat d’exploitation de +66 M€, en légère baisse par rapport à 2000 (+71 M€). Cette baisse reflète le coût du lancement de l’Avantime retardé à décembre 2001, ainsi qu’une réduction de l’activité commerciale enregistrée sur l’Espace en fin d’année par rapport à l’exercice précédent. En revanche, le maintien d’une rentabilité élevée s’explique par l’amélioration du mix produits, ainsi que par la croissance des activités de diversification (ingénierie…).

LE RESULTAT FINANCIER

Il s’inscrit à -15 M€ contre -95 M€ dans les comptes pro forma de l’année précédente.

Ce résultat comprend l’effet de la plus-value réalisée à l’occasion de la cession des « excess shares » d’EADS en janvier 2001 (+210 M€ avant impôts), ainsi que celui de la provision pour dépréciation des titres T-Online (-157 M€ avant impôts) constatée au 1er semestre de l’exercice 2001.

Hors ces éléments non récurrents, l’alourdissement des frais financiers (40 M€ dans Lagardère Media) s’explique par les investissements réalisés au début du second semestre 2000 (CanalSatellite et MultiThématiques) et au cours de l’exercice 2001 (Marie-Claire, Virgin). Cette évolution est plus que compensée par la hausse de la contribution de ces investissements au résultat des sociétés mises en équivalence.

LE RESULTAT EXCEPTIONNEL

Il s’élève à +353 M€.

Ce résultat bénéficie principalement du profit enregistré par EADS à l’occasion de la création d’Airbus SAS, soit +441 M€ dans les comptes consolidés LAGARDERE.

Il comprend également des provisions pour dépréciation d’immobilisations incorporelles pour -42 M€, ainsi que des provisions pour restructurations à concurrence de -99 M€ (dont 66 M€ pour les activités Media et Automobile).

LES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES ECARTS D’ACQUISITION
progressent de 61 M€ (dans les comptes pro forma 2000) à 121 M€ du fait de l’amortissement sur une année pleine en 2001 de l’écart d’acquisition constaté sur les titres Hachette Filipacchi Médias acquis dans le cadre de l’OPE intervenue au cours de l’année précédente (date d’effet : 1er juillet 2000), et pour le solde, du fait d’EADS.

LE RESULTAT DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE
est en nette progression : +77 M€ (contre +30 M€ dans les comptes pro forma 2000). Il bénéficie, notamment, de la très forte amélioration des résultats de CanalSatellite, ainsi que de la contribution du groupe Marie-Claire (à compter du 1er avril 2001).

La part des MINORITAIRES dans le résultat net (-11 M€ contre -32 M€ dans les comptes pro forma 2000) est en forte réduction sous l’effet, particulièrement, du rachat des actionnaires minoritaires de Hachette Filipacchi Médias.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le RESULTAT NET CONSOLIDE – PART DU GROUPE s’élève à 616 M€ (contre 528 M€ dans les comptes pro forma 2000, et 581 M€ dans les comptes publiés).

EN MILLIONS D’EUROS

2001

2000

GROUPE LAGARDERE
HORS
HAUTES TECHNOLOGIES

HAUTES TECHNOLOGIES

TOTAL GROUPE LAGARDERE

TOTAL GROUPE LAGARDERE
PRO FORMA (*)

TOTAL GROUPE LAGARDERE PUBLIE

Chiffre d’affaires

8.810

4.486

13.295

11.875

12.192

Résultat d’exploitation

410

104

514

474

572

Résultat financier

(4)

(11)

(15)

(95)

(110)

Résultat courant

406

93

499

379

462

Résultat exceptionnel

(109)

462

353

653

651

Rémunérations prioritaires nettes

(14)

(14)

(17)

(17)

Impôts sur les résultats

(102)

(66)

(168)

(424)

(457)

Dotations aux amortissements des écarts d’acquisition des sociétés intégrées

(75)

(46)


(121)


(61)

(60)

Résultat net des sociétés intégrées

106

444

550

530

579

Contribution des sociétés mises en équivalence

58

19

77

30

36

Part des minoritaires

(18)

7

(11)

(32)

(34)

Résultat net – part du groupe

146

470

616

528

581

(*) Dans cette présentation pro forma, le compte de résultat d’EADS intégré à 15,14 % a été substitué à celui d’AEROSPATIALE MATRA à 33 % pour les 6 premiers mois de l’exercice 2000.

LA STRUCTURE FINANCIERE RESTE PARTICULIEREMENT SOLIDE

La trésorerie nette bancaire s’élève à +219 M€ au 31 décembre 2001, et peut être comparée à 4.328 M€ de capitaux propres.

Par ailleurs, LAGARDERE a signé au cours de l’année 2001 deux lignes de crédit d’un montant global de 1,91 milliard d’euros. Ces lignes ont été mises en place pour des durées comprises entre 5 et 10 ans, et donnent au groupe accès à un financement durable de son développement dans les années à venir.

DIVIDENDE

La Gérance a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires la distribution d’un dividende de 0,78 € par action (assorti d’un avoir fiscal de 0,39 €).


(*) La progression s’établit à 9,3 % si on prend en compte les 3 mois supplémentaires d’activité (octobre à décembre 2001) de Lagardere Active Broadcast, qui clôture désormais ses comptes le 31 décembre au lieu du 30 septembre historiquement.

Contacts Presse :

Thierry Funck-Brentano - Tél : 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - Tél : 01 40 69 16 72 - amolinie@lagardere.fr

Communication Financière :

Alain Lemarchand - Tél : 01 40 69 18 02 - alemarchand@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription