LAGARDÈRE : Forte croissance du résultat net

Catégorie

Finance

Paris, le 22 septembre 1999

Le Conseil de Surveillance, réuni le 22 septembre 1999, a examiné les comptes du premier semestre 1999 présentés par M.M. Jean-Luc LAGARDÈRE, gérant, Philippe CAMUS et Arnaud LAGARDÈRE, co-gérants.

Chiffre d’affaires en progression : + 14,6 %

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à 5 769 millions d’euros contre 5 033 millions d’euros pour le premier semestre 1998. Cette progression de 14,6 % s’explique par la croissance de chacun des pôles : Lagardère Médias (+7,9%), Hautes Technologies (+34,6%) et Automobile (+6,4%).

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires des pôles
Lagardère Médias, Hautes Technologies et Automobile ont respectivement crû de 3,9%, 2,1% et 6,4%, contribuant à une progression d’ensemble de 3,5 %.

Le résultat d’exploitation s’élève à 193 millions d’euros, en baisse de 21,5 % par rapport au chiffre du premier semestre 1998. L’analyse de cette évolution est la suivante :

  • Le pôle Lagardère Médias, dont la contribution s’élève à 92 millions d’euros, progresse de 19% à périmètre courant par rapport à la période correspondante de l’exercice 1998. Les résultats d’exploitation des branches « Livre », « Presse » et « Distribution Services » sont en progression. Celui de la branche « Numérique » (Audiovisuel et Multimédia Grolier) diminue – malgré l’amélioration sensible de l’activité Radio – en raison de la disparition de la contribution positive de Giraudy (société cédée et déconsolidée sur l’ensemble du premier semestre 1999) et du niveau élevé des investissements consentis afin de poursuivre le développement rapide de l’activité Internet.
  • Le pôle Hautes Technologies, désormais représenté par la participation de 33% que détient le groupe Lagardère dans la société Aerospatiale Matra, fait apparaître une contribution de 42 millions d’euros contre 141 millions d’euros durant le premier semestre 1998. Dans l’Aéronautique, le bénéfice d’exploitation provenant de l’activité Airbus progresse sensiblement, alors que l’activité Hélicoptères réduit le niveau des pertes qu’elle avait enregistré durant le premier semestre 1998. La forte baisse de l’activité Missiles est directement liée, comme prévu et annoncé, à l’achèvement fin 1998 des livraisons de grands contrats export dans le domaine de la Défense.
  • Le pôle Automobile, avec un résultat d’exploitation de 40 millions d’euros, voit son résultat augmenter de 11%, grâce à la poursuite du succès commercial de la Renault-Espace.

Le tableau suivant présente les chiffres les plus significatifs du compte de résultat consolidé :

 

En millions de francs

En millions d’euros

 

30/06/99

30/06/98

31/12/98

 

30/06/99

30/06/98

31/12/98

Chiffre d’affaires

37 839

(33 016)

70 138

 

5 769

5 033

10 692

Résultat d’exploitation

1 264

(1 610)

4 223

 

193

246

644

Résultat financier

34

9

(6)

 

5

1

(1)

Résultat courant

1 298

1 619

4 217

 

198

247

643

Résultat exceptionnel

480

51

(169)

 

73

7

(26)

Rémunérations prioritaires nettes

(60)

(70)

(141)

 

(9)

(11)

(21)

Impôt sur les résultats

(454)

(833)

(1 562)

 

(69)

(127)

(238)

Dotations aux amortissements des écarts d’acquisition des sociétés intégrées

(82)

(69)

(141)

 

(13)

(10)

(22)

Résultat net des sociétés intégrées

1 182

698

2 204

 

180

106

336

Contribution des sociétés mises en équivalence

24

12

6

 

4

2

1

Part des minoritaires

(425)

(166)

(373)

 

(65)

(25)

(57)

Résultat net consolidé – part du Groupe

781

544

1 837

 

119

83

280

Forte amélioration du résultat net consolidé – part du Groupe : + 43 %

Le résultat courant s’élève à 198 millions d’euros, après prise en compte d’un résultat financier positif de 5 millions d’euros.

Le résultat net consolidé intègre l’incidence du résultat exceptionnel (+ 73 millions d’euros) et de l’impôt sur les résultats (69 millions d’euros).

Le résultat exceptionnel comprend notamment la plus-value réalisée sur les cessions de Giraudy et Skyrock, et les charges liées aux coûts supportés par Aerospatiale Matra dans le cadre de l’apport de Matra Hautes Technologies et de la privatisation.
Il est également précisé que les pertes comptabilisées par Aerospatiale au titre des restructurations des positions de change (401 millions d’euros) ainsi que la plus-value sur la cession de Sextant Avionique (182 millions d’euros), ont été retraitées par imputation sur les capitaux propres au 1er janvier 1999. Ces opérations n’ont donc pas d’incidence sur les résultats consolidés par le groupe Lagardère.

Après prise en compte de la part des minoritaires, le résultat net consolidé – part du Groupe s’élève à 119 millions d’euros, en progression de 43 % par rapport à la période comparable de 1998.

Confirmation de la prévision de résultat pour 1999

Comme prévu et annoncé précédemment, les résultats de l’exercice 1999 devraient être en retrait sur ceux de 1998, qui bénéficiaient de la fin de la livraison de certains contrats à long terme à l’exportation dans le domaine de la Défense.



Il est rappelé que le Centre d’Information des Actionnaires et du Public est ouvert aux visiteurs au 121 avenue Malakoff, PARIS 16ème (tél : 01.40.69.20.73) et que tous les renseignements sur le groupe peuvent également être obtenus par MINITEL : 3615 Code LAGARDERE ou sur ECOFIL : 3615 COB ou sur Internet : www.lagardere.fr

Contacts :

Thierry FUNCK-BRENTANO - Tél. 01 40 69 16 34

Jean-Pierre JOULIN - Tél. 01 40 69 18 03

Contacts investisseurs :

Alain LEMARCHAND - Tél. 01 40 69 18 02 - e-mail : alemarchand@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription