La croissance du chiffre d’affaires en 9 mois en 2002 de LAGARDERE MEDIA reste très soutenue + 7,3 % (à données comparables)

Catégorie

Finance

Paris, le 13 novembre 2002

Dans un environnement marqué par un marché publicitaire encore incertain, le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’inscrit en forte progression. Il bénéficie à nouveau des qualités de son portefeuille d’activités : positions concurrentielles de premier plan, forte internationalisation, équilibre entre activités cycliques et non-cycliques. Enfin, à données comparables, chacune de ses activités enregistre une amélioration de sa performance au cours du troisième trimestre -à l’exception de la distribution qui affiche une très légère décélération de sa croissance.

Le chiffre d’affaires consolidé de LAGARDERE SCA progresse de 0,9 % en données brutes.

 

Chiffre d’affaires (M€)

Variation
02/01
brute

Variation 02/01
retraitée
à données comparables(*)

30.09.02

30.09.01

. LAGARDERE MEDIA

5 933

5 592

6,1 %

7,3 %

. AUTOMOBILE

683

862

(20,8) %

(21,3) %

LAGARDERE hors EADS

6 616

6 454

2,5 %

3,4 %

. EADS

2 909

2 987

(2,6) %

ND

LAGARDERE SCA

9 525

9 441

0,9 %

ND

(*) à périmètre et taux de change constants
ND : non disponible

Pour le pôle « Lagardère Media« , l’augmentation à périmètre comparable s’établit à 6,6 %. En neutralisant également l’incidence des variations des cours de change, cette progression est de 7,3 % sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’exercice 2002 -à comparer à 6,7 % à l’issue du 1er semestre et 6,2 % à l’issue du 1er trimestre. La variation brute ressort à 6,1 %.

  • En dépit d’une activité de distribution en aéroports qui reste affectée par la baisse du trafic aérien, Hachette Distribution Services enregistre un taux de croissance à deux chiffres. Cette performance reflète notamment le dynamisme de sa croissance interne, matérialisé par des gains significatifs de nouvelles concessions, de nouveaux contrats de distribution, ainsi que par l’ouverture de plusieurs « Virgin megastores » depuis novembre 2001 (Montpellier, Nice, Toulouse, Nantes, Melun-Sénart, Paris Barbès).
    « Virgin » est consolidé depuis le 1er août 2001.
  • Hachette Livre, qui avait enregistré une croissance interne élevée sur les neuf premiers mois de l’année 2001 (supérieure à 5 %), parvient à consolider et amplifier cette performance. Sur le seul 3ème trimestre 2002, le chiffre d’affaires à données comparables enregistre une hausse supérieure à 3 %.
    Hachette Livre bénéficie, en particulier, de la contribution de la société d’édition britannique « Octopus » consolidée depuis le 1er janvier 2002.
  • Hachette Filipacchi Médias pâtit toujours d’un environnement publicitaire difficile -bien qu’en voie de légère amélioration- aux Etats-Unis, et relativement stable en Europe et au Japon. Au total, sur les neuf premiers mois de l’année, la baisse du chiffre d’affaires à données comparables est voisine de 3 %.
    Enfin, le chiffre d’affaires de Hachette Filipacchi Médias ne comprend plus la contribution des activités « Imprimerie » tant en France qu’en Belgique, qui ont été déconsolidées à effet 31 décembre 2001.
  • En terme d’activité publicitaire, la Radio reste marquée par la faible visibilité. Le chiffre d’affaires à données comparables réalisé par l’ensemble Lagardere Active au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2002 est en nette progression. Elle s’explique, notamment, par la croissance enregistrée au 3ème trimestre dans l’ensemble des activités de Lagardere Active.
    En données brutes, le chiffre d’affaires publié au titre de l’année 2001 correspond à la période octobre 2000 à juin 2001 pour Lagardere Active Broadcast, tandis qu’il s’agit des neuf premiers mois de l’année civile 2001 à données comparables.

Le chiffre d’affaires du pôle « Automobile » s’inscrit en baisse de 20,8 %. L’Espace subit une érosion significative de ses parts de marché inhérente à tout véhicule en fin de vie. En phase de lancement commercial pendant l’essentiel du 1er semestre, la gamme Avantime n’a bénéficié que d’une offre très limitée puisqu’elle s’est résumée pendant les cinq premiers mois de l’année 2002 à une unique motorisation V6 boîte manuelle. Elle s’est enrichie depuis juin de motorisations essence turbo (2.0T 16V) ainsi que diesel (2.2dCi diesel). Bien qu’ayant vocation à représenter une part du mix produits prépondérante, ces nouvelles motorisations n’ont pas encore permis d’enregistrer une accélération significative des ventes.

Le chiffre d’affaires reporté sur la ligne « EADS » correspond à 15,10 % de celui réalisé par la société EADS.
Pour se conformer aux normes comptables françaises appliquées par le groupe Lagardère, la part des recettes libellées en devises fait l’objet de retraitements destinés à les valoriser aux taux de change auxquels elles ont été couvertes. Le chiffre d’affaires des neuf premiers mois est en ligne avec l’objectif de réaliser à fin 2002 un montant proche de celui de 2001. Le léger repli affiché au 30 septembre provient, comme prévu, essentiellement de la division Airbus qui a livré 219 appareils contre 236 un an plus tôt.

Contacts Presse :

Thierry Funck-Brentano - Tél : 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - Tél : 01 40 69 16 72 - amolinie@lagardere.fr

Communication Financière :

Alain Lemarchand - Tél : 01 40 69 18 02 - alemarchand@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription