Back to top

Information trimestrielle – Troisième trimestre 2010

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 08 novembre 2010

Objectifs 2010 confortés
Stabilité du chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2010 de Lagardère SCA

 

Les performances du Groupe au troisième trimestre 2010 sont satisfaisantes car elles traduisent une nouvelle amélioration par rapport aux tendances enregistrées au deuxième trimestre dans le domaine publicitaire. Elles confortent l’objectif fixé en août dernier d’une baisse du Résop Média(1) de l’ordre de 5 % à change constant.

Le chiffre d’affaires consolidé au 30 septembre 2010 s’élève à 5 820 M€. Il est stable par rapport à 2009, équivalent à – 2,5 % à données comparables(2), soit une légère amélioration par rapport à la tendance à fin juin 2010.

L’écart entre le chiffre d’affaires en données brutes et à données comparables s’explique essentiellement par un effet change favorable de 157 M€ (hausse de certaines monnaies d’Europe de l’Est et du dollar notamment).

Les évolutions marquantes du troisième trimestre 2010 sont :

  • Lagardère Publishing – Performance pénalisée par la baisse des ventes de la saga de Stephenie Meyer et le décalage de quelques semaines des livraisons des nouveaux manuels scolaires pour les lycées en France. La non récurrence de la cession des droits de la saga Twilight à l’International explique, par ailleurs, le ralentissement par rapport aux tendances observées au deuxième trimestre 2010.
  • Lagardère Active – Très fort dynamisme des recettes publicitaires avec une hausse de l’ordre de 10 % à données comparables au troisième trimestre 2010. Excellente performance publicitaire des Magazines, en croissance dans toutes les zones géographiques, et de la Radio à l’International. Les chiffres de diffusion restent en baisse.
  • Lagardère Services – Confirmation de la tendance positive observée depuis le début de l’année. Chiffre d’affaires en Distribution de presse toujours en légère baisse mais hausse plus soutenue qu’à fin juin de l’activité de Détail.
  • Lagardère Unlimited – Tendance plus favorable qu’à fin juin compte tenu de l’impact en fin de trimestre des premiers matches de qualification pour l’UEFA Euro 2012TM. Le redressement devrait être sensiblement plus marqué au quatrième trimestre 2010.

 

  Chiffre d’affaires (M€)

 

Variation
2010/2009
brute
Variation 10/09
retraitée à données
comparables
31.03.10  30.06.10 30.09.10 30.09.09
 LAGARDÈRE

1 751

3 716

5 820

5 820

0,0%

(2,5%)

  • Lagardère Publishing

433

 975

1 609

1 694

(5,0%)

(6,8%)

  • Lagardère Active

407

 855

1 289

1 226

5,1%

2,2%

  • Lagardère Services

824

 1 712

2 656

2 517

5,5%

1,6%

  • Lagardère Unlimited

87

 174

266

383

(30,7%) 

(26,2%)

 

I – Activité

Lagardère Publishing

Comme attendu, l’érosion des ventes de la saga Twilight de Stephenie Meyer (Twilight, New Moon, Eclipse et Breaking Dawn) a eu un impact sensible sur l’évolution du chiffre d’affaires non seulement aux États-Unis mais également en France et en Grande-Bretagne. En France, le décalage des livraisons d’ouvrages pour les lycées du troisième au quatrième trimestre 2010 compte tenu de l’annonce tardive des nouveaux programmes a également eu un impact temporairement négatif. Enfin, le marché de l’Éducation a été plus difficile que l’an dernier en Espagne.

Après une baisse limitée à 4,5 % à données comparables à fin juin 2010, la tendance est plus marquée à fin septembre (- 6,8 %). Cette évolution s’explique par la forte réduction du phénomène Stephenie Meyer et la non récurrence de la cession des droits de la saga à l’International comptabilisée au premier semestre.

Il est à noter que l’activité sur les neuf premiers mois de l’année 2010 reste en légère croissance par rapport à la même période de 2008 illustrant la remarquable résistance du Groupe. En Littérature, les succès de James Patterson et Nicholas Sparks aux États-Unis, David Nicholls et Sarah Waters en Grande-Bretagne ou encore Jacques Attali et Erik Orsenna en France illustrent le dynamisme de nos maisons d’édition.

Enfin, les ventes de livres numériques sont toujours soutenues puisqu’elles représentent de l’ordre de 9 % du chiffre d’affaires aux États-Unis sur les neuf premiers mois de l’année 2010.

Lagardère Active

Après une croissance des ventes de 0,6 % à fin juin 2010, Lagardère Active affiche une hausse de son chiffre d’affaires à données comparables de 5,6 % au troisième trimestre 2010.

On assiste donc à une nette accélération de la croissance observée depuis le début de l’année avec une très forte croissance du chiffre d’affaires publicitaire au troisième trimestre 2010. Après une quasi-stabilité à fin mars 2010, une hausse de 3,0 % à fin juin, le chiffre d’affaires publicitaire est en croissance de près de 6 % à périmètre de titres comparable en cumul à fin septembre.

La hausse du chiffre d’affaires publicitaire au troisième trimestre 2010 est de l’ordre de 10 %. Cette performance s’explique pour l’essentiel par le redressement de l’activité Presse Magazine tant en France qu’à l’International. En France, une base de comparaison plus favorable qu’à fin juin explique, en partie, la forte accélération du rythme de croissance. À l’International, la progression est particulièrement soutenue aux États-Unis (croissance à deux chiffres contre une baisse à fin juin) mais aussi en Russie et en Chine qui affichent des croissances à deux chiffres. En Italie et au Japon, on observe une inversion de tendance, l’évolution devenant positive. De ce fait, toutes les zones géographiques sont en croissance au troisième trimestre.

La diffusion ralentit d’environ 2 % à périmètre de titres comparable à fin septembre 2010 avec une tendance plus favorable à l’International. À noter qu’Elle en France progresse aussi bien en activité publicitaire qu’en diffusion.

Le chiffre d’affaires publicitaire de la Radio en France est toujours en progression à fin septembre 2010. Les recettes publicitaires d’Europe 1 se stabilisent au troisième trimestre 2010, après un deuxième trimestre marqué par une croissance exceptionnellement élevée. La performance du réseau à l’International est très satisfaisante avec une croissance des recettes publicitaires de près de 10 % au troisième trimestre 2010. Cette évolution reflète un net changement de tendance par rapport à fin juin, principalement en Russie.

Les ventes de Lagardère Entertainment sont en recul au troisième trimestre 2010 en raison du faible nombre de livraisons de programmes au cours du trimestre mais restent en légère croissance à fin septembre.

Lagardère Services

Les ventes de la branche sont en hausse de 5,5 % à fin septembre 2010. Elles bénéficient d’un effet change positif de 83 M€ lié en majeure partie à la hausse des dollars australien et canadien, du franc suisse et du zloty polonais et d’un effet périmètre de 15 M€ (acquisitions en République Tchèque et en Espagne). Ainsi, le chiffre d’affaires est en croissance de + 1,6 % à données comparables conforme au niveau affiché à fin juin. Après un mois de juillet moins dynamique, l’amélioration de tendance observée depuis le début de l’année se confirme avec une progression à données comparables sur le seul mois de septembre de 2,5 %.

Les activités de Détail (deux-tiers des ventes de Lagardère Services) sont, à données comparables, en hausse de 4,0 % à fin septembre 2010 (soit une légère accélération par rapport à fin juin 2010). Les performances en France sont particulièrement satisfaisantes tant pour Relay France que pour Aelia, qui bénéficie du dynamisme du trafic aérien. Les activités de Distribution de presse sont toujours en baisse, sans réelle amélioration de tendance.

Lagardère Unlimited

Après une baisse de plus de 30 % à fin juin 2010, Lagardère Unlimited affiche une baisse plus limitée au troisième trimestre 2010.

L’impact des premiers matches de qualification pour l’UEFA Euro 2012TM reste limité, ces derniers ayant eu lieu en fin de trimestre. Le début de la saison sportive se traduit par une bonne tenue des activités Marketing en France et en Allemagne.

Compte tenu de la structure des contrats (acquisition de droits ou commission d’agents) et du calendrier des événements sportifs, il est utile de rappeler que les ventes de Lagardère Unlimited sont très volatiles d’un trimestre à l’autre et que le dernier trimestre 2010 devrait être nettement plus favorable.

II – Faits marquants au 30 septembre 2010 impactant la situation financière et les résultats de Lagardère SCA

  • Résultat avant charges financières et impôts
    • Compte tenu de l’évolution des ventes consolidées, le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées de Lagardère Média est en baisse à fin septembre 2010. La diminution de la contribution de Lagardère Publishing et surtout de Lagardère Unlimited n’est que partiellement compensée par la hausse de celle de Lagardère Active et de Lagardère Services.
    • Les éléments non récurrents – non opérationnels représentent une charge nette en raison de la non récurrence de la plus-value réalisée à l’occasion de la cession des titres EADS en 2009.
  • Charges financières nettes

Les charges financières sont quasiment stables en dépit d’une hausse du coût moyen de la dette liée à l’impact de l’émission obligataire réalisée en octobre 2009.

  • Endettement net

L’endettement financier net est en légère baisse par rapport à fin juin 2010.

  • Autres éléments notables au cours du troisième trimestre 2010
  • Aucune division n’a réalisé d’acquisition significative au cours du troisième trimestre 2010.

    • Lagardère initie le processus d’introduction en bourse de Canal+ France
    • Conformément au pacte d’actionnaires conclu le 4 janvier 2007, Lagardère a décidé d’initier le processus d’introduction en bourse de Canal+ France.

    • Be et Envy fusionnent
    • Lagardère Active et le groupe Marie Claire créent une société commune sur le marché des nouveaux hebdomadaires féminins générationnels.
      Cette société commune d’édition – détenue à 80 % par Lagardère Active et à 20 % par le groupe Marie Claire – assure l’édition du magazine fusionné Be et édite également l’hebdomadaire Public.

III – Perspectives

Pour Lagardère Publishing, la base de comparaison devrait être moins difficile en fin d’année surtout aux États-Unis. Pour mémoire, les ventes de la branche avaient été quasiment stables au quatrième trimestre 2009 en raison du ralentissement du succès de la saga de Stephenie Meyer. L’évolution des ventes devrait donc légèrement s’améliorer au quatrième trimestre 2010.

Pour Lagardère Active, la tendance haussière observée au troisième trimestre 2010 devrait se confirmer. Néanmoins, le rythme de croissance des recettes publicitaires devrait être moins soutenu qu’à fin septembre compte tenu d’une base de comparaison nettement moins favorable, en particulier en France.

Pour Lagardère Services, l’effet base devrait être neutre tandis que le redressement du trafic aérien pourrait favoriser un léger redressement du rythme de progression des ventes en fin d’année.

Lagardère Unlimited devrait connaître une fin d’année nettement plus favorable compte tenu de l’accroissement du nombre de matches de qualification pour l’UEFA Euro 2012TM.

Cette publication conforte les objectifs de Résop Média annoncés en août 2010, soit une baisse de l’ordre de 5 % et ceci compte tenu de parités de change constantes.

(1) Résultat opérationnel courant ou Résop : avant contribution des sociétés mises en équivalence.
(2) À périmètre et taux de change constants.

Contacts Presse

Thierry FUNCK-BRENTANO - tél. 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Ramzi KHIROUN - tél. 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs

Virginie BANET - tél. 01 40 69 18 02 - vbanet@lagardere.fr

Lagardère est un groupe 100 % média (livre, presse, audiovisuel, numérique, travel retail et distribution de presse, sport et entertainment) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris (Compartiment A).

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription