Forte progression du résultat d’exploitation de LAGARDERE MEDIA : +13,8 %

Catégorie

Finance

Paris, le 27 septembre 2001

Le Conseil de Surveillance, réuni le 26 septembre 2001, a examiné les comptes du premier semestre 2001 présentés par MM. Jean-Luc Lagardère, Gérant, Arnaud Lagardère et Philippe Camus, co-gérants.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé de LAGARDERE s’élève à 6.277 M€ au premier semestre 2001, en hausse de 11,6 % (à comparer à 5.627 M€ au premier semestre 2000 sur une base pro forma).

  • Dans un environnement plus difficile, Lagardère Media confirme sa dynamique de croissance interne : +4,7 % (contre +3,6 % un an plus tôt).
  • Matra Automobile enregistre un niveau d’activité stable : +0,1 % à données comparables.
  • Sur une base pro forma, le pôle Hautes Technologies enregistre une croissance élevée de ses activités (+34 %). Il bénéficie également de la consolidation par EADS des activités Airbus à 100 % -contre 80 % auparavant.


RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE DU GROUPE

  • Lagardère Media

Le résultat d’exploitation de Lagardère Media s’inscrit en forte progression : +13,8 %.

Il s’élève à 140 M€.

Cette progression est conforme à l’engagement pris de faire progresser le résultat d’exploitation de Lagardère Media de plus de 10 % au cours de l’exercice.

  • Les branches Livre et Distribution & Services sont les principales contributrices à la progression de ce résultat : 42 M€ contre 19 M€ au premier semestre 2000.
  • En dépit d’une nette dégradation du marché publicitaire nord-américain, la branche Presse parvient à maintenir son résultat d’exploitation.
  • Enfin, Lagardère Active continue à supporter les coûts de développement de ses activités de forte croissance dans les secteurs numériques (TV thématique, services interactifs et Internet).

De façon générale, la performance globale reflète les premiers résultats du plan d’amélioration de la profitabilité, qui sera évidemment poursuivi.

Par ailleurs, le portefeuille d’activités de Lagardère Media offre un bon équilibre entre des activités peu, voire non sensibles à l’environnement publicitaire (livre, distribution & services, TV thématique), et d’autres plus exposées (presse et radio ; soit environ 20 % du chiffre d’affaires réalisé par Lagardère Media), ainsi qu’une pondération géographique harmonieuse (43 % France, 36 % reste de l’Europe et 21 % reste du monde).

  • Hautes Technologies

Comme prévu, les comptes du premier semestre sont impactés par une augmentation significative de la charge de Recherche & Développement, liée en particulier au programme A380. Dans le même temps, le résultat d’exploitation d’EADS bénéficie de la consolidation à 100 % d’Airbus -contre 80 % un an plus tôt.

Au total, « même sans la consolidation à 100 % d’Airbus, EADS aurait atteint une croissance du résultat d’exploitation à deux chiffres, grâce à une bonne performance de l’ensemble de ses activités » (Axel Arendt, Directeur Financier d’EADS). Au total, la contribution d’EADS s’élève à 29 M€ pour l’ensemble du premier semestre 2001 dans les comptes consolidés de LAGARDERE, contre 4 M€ pour la même période de l’année 2000 (comptes pro forma).

  • Matra Automobile

L’Espace a été le pionnier d’une catégorie de véhicules dont il est devenu le nom commun. Malgré une concurrence toujours plus vive, l’Espace de Matra-Renault résiste remarquablement bien.

La marge d’exploitation s’inscrit en léger repli. Elle reste néanmoins à un niveau élevé (6,1 %) en dépit de l’impact des frais de développement industriel et de lancement de l’Avantime.

Le résultat financier s’inscrit en amélioration (+39 M€ contre -11 M€ dans les comptes pro forma du premier semestre de l’année précédente). Il comprend l’effet de la plus-value réalisée à l’occasion de la cession des ’’excess shares’’ d’EADS en janvier 2001 (+210 M€ avant impôts), ainsi que celui de la constitution d’une provision pour dépréciation des titres T-Online (-157 M€ avant impôts), destinée à refléter dans les comptes de la société leur valeur de marché au 30 juin 2001. Hors ces éléments non récurrents, l’alourdissement des frais financiers s’explique par les investissements réalisés pour l’essentiel au second semestre 2000 (CanalSatellite et MultiThématiques notamment), et ont pour contrepartie la hausse du résultat des sociétés mises en équivalence.

Le résultat exceptionnel s’élève à 290 M€. Il bénéficie principalement du profit enregistré par EADS à l’occasion de la création d’Airbus SAS, soit 349 M€ dans les comptes consolidés LAGARDERE.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net consolidé – part du Groupe s’élève à 404 M€.

Ce bon résultat conforte encore la solidité du bilan de LAGARDERE : fonds propres en progression de 11 % (par rapport au 31/12/2000), et trésorerie nette de l’endettement financier positive de 416 M€.

Le tableau suivant présente les chiffres les plus significatifs du compte de résultat consolidé :

En millions d’Euros

2001

2000

Groupe Lagardère hors
Hautes Technologies

Hautes Technologies

Total Groupe Lagardère

Groupe Lagardère hors
Hautes Technologies

Hautes Technologies
Pro forma

Total Groupe Lagardère
Pro forma

Chiffre d’affaires

4.248,6

2.028,3

6.276,9

4.113,6

1.512,9

5.626,5

Résultat d’exploitation

167,8

28,8

196,6

160,0

4,2

164,2

Résultat financier

31,0

8,4

39,4

(2,0)

(9,1)

(11,1)

Résultat courant

198,8

37,2

236,0

158,0

(4,9)

153,1

Résultat exceptionnel

(54,4)

344,4

290,0

1.128,2

(3,1)

1.125,1

Rémunérations prioritaires nettes

(7,0)

(7,0)

(8,5)

(8,5)

Impôts sur les résultats

(26,3)

(45,5)

(71,8)

(505,2)

(1,3)

(506,5)

Dotations aux amortissements des écarts d’acquisition des sociétés intégrées

(37,0)

(19,5)


(56,5)

(16,2)

(3,8)


(20,0)

Résultat net des sociétés intégrées

74,1

316,6

390,7

756,3

(13,1)

743,2

Contribution des sociétés mises en équivalence

12,7

5,8

18,5

3,3

9,1

12,4

Part des minoritaires

(7,2)

2,1

(5,1)

(22,0)

2,2

(19,8)

Résultat net – part du groupe

79,6

324,5

404,1

737,6

(1,8)

735,8

Enfin, LAGARDERE a signé au cours du premier semestre deux lignes de crédit d’un montant global de 1,91 milliard d’euros, dont 0,69 milliard étaient tirés au 30 juin 2001. Ces lignes ont été mises en place pour des durées comprises entre 5 et 10 ans, et donnent au Groupe accès à un financement durable de son développement dans les années à venir.

  • Perspectives

A fin août, Lagardère Media est en ligne avec ses prévisions de taux de croissance à deux chiffres de son résultat d’exploitation annuel. Les événements tragiques intervenus le 11 septembre aux Etats-Unis créent évidemment un nouveau contexte pour les mois qui viennent.

Dans ces conditions et du fait de l’impact du ralentissement attendu sur les trois prochains mois, la progression du résultat d’exploitation, que nous prévoyions de l’ordre de 12 %, devrait s’établir pour l’ensemble de l’exercice 2001 entre 5 et 12 %.

*Par rapport aux comptes pro forma du premier semestre 2000.
Dans les comptes pro forma consolidés LAGARDERE, la participation de 15.14 % dans EADS se substitue à celle de 33 % dans Aerospatiale Matra.

Contacts Presse :

Thierry Funck-Brentano - Tél : 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - Tél : 01 40 69 16 72 - amolinie@lagardere.fr

Communication Financière :

Alain Lemarchand - Tél : 01 40 69 18 02 - alemarchand@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription