EADS : premier semestre 2001

Catégorie

Finance

Amsterdam, 9 août 2001

  • Les prises de commandes de 42,8 milliards d’euros sont à nouveau très supérieures au chiffre d’affaires – le carnet de commandes ferme atteint 185 milliards d’euros
  • Le chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros sur les six premiers mois confirme l’anticipation d’une croissance de 20% pour l’année 2001
  • EADS est dorénavant n°1 mondial de son secteur en termes de carnet de commandes et n°2 en termes de chiffre d’affaires
  • Les Présidents Exécutifs déclarent: « Les succès du premier semestre renforcent nos prévisions pour l’année 2001« 


EADS European Aeronautic Defence and Space Company (code boursier: EAD) publie des chiffres très positifs pour le premier semestre 2001 avec notamment des prises de commandes en forte hausse à 42,8 milliards d’euros, contre 24 milliards d’euros sur le premier semestre 2000. Ces prises de commandes sont à nouveau très supérieures au chiffre d’affaires réalisé sur la même période.

Le carnet de commandes atteint 185 milliards d’euros à fin juin 2001, en hausse de 56% par rapport à fin juin 2000 et de 9% par rapport à fin mars 2001. Cette progression est principalement due à la consolidation d’Airbus à 100% dans les comptes d’EADS depuis le 1er janvier 2001 ainsi qu’aux importantes commandes nouvelles obtenues par Airbus sur les six premiers mois de 2001, notamment des commandes pour 155 appareils reçues pendant le dernier salon aéronautique du Bourget. Les commandes fermes à fin juin incluaient 38 commandes pour l’A380, (48 aujourd’hui).

Le carnet de commandes d’EADS représente plus de six ans de chiffre d’affaires ; c’est aussi le carnet le plus gros du monde pour le secteur de l’aéronautique et de la défense. C’est une base solide, qui conforte les prévisions de croissance rentable d’EADS.

Sur les six premiers mois de 2001, le chiffre d’affaires a augmenté de 33% à 14 milliards d’euros, comparé au chiffre pro-forma de 10,6 milliards d’euros du premier semestre 2000. EADS est maintenant numéro deux mondial de son secteur en termes de chiffre d’affaires.

La croissance du chiffre d’affaires provient principalement de la consolidation, à partir de 2001, d’Airbus à 100% dans les comptes d’EADS (80% avant 2001), de l’augmentation des livraisons d’appareils Airbus et d’un taux de dollar plus fort. A l’exception de la division Espace, le chiffre d’affaires a aussi progressé dans toutes les divisions.

Philippe Camus et Rainer Hertrich, Présidents Exécutifs d’EADS, ont déclaré: « Nos succès du premier semestre 2001 renforcent nos prévisions pour l’année 2001. La performance de toutes les divisions est conforme à nos plans. Le plan de marche d’EADS continue d’être particulièrement solide, alors que nous affermissons une tendance très positive pour la croissance du chiffre d’affaires, en renforçant encore notre carnet de commandes qui était déjà exceptionnellement élevé.« 

L’évolution positive du chiffre d’affaires pendant le premier semestre 2001 confirme les prévisions annoncées en mai dernier d’une croissance de 20% pour l’année 2001. Si le taux de change du dollar se maintient aux niveaux actuels, cet objectif de 20% sera dépassé. Néanmoins, la répartition du chiffre d’affaires entre le premier et le second semestre sera plus homogène en 2001 qu’en 2000.

L’objectif de croissance du résultat opérationnel (Earnings before Interest and Taxes – EBIT pre-goodwill et exceptionnels) est confirmé à 15% pour 2001, comparé à un résultat opérationnel de 1,4 milliards d’euros en 2000. Cette progression proviendra principalement de l’augmentation des livraisons d’Airbus et de la consolidation à 100% de cette activité en 2001. Ce résultat est prévu malgré la forte augmentation de coûts de recherche et développement, concernant notamment le programme A380. EADS publiera ses résultats complets pour les six premiers mois de 2001, lors de sa conférence de presse le 20 septembre prochain à Amsterdam.

Le chiffre d’affaires, les prises de commandes et le carnet de commandes du premier semestre 2001 de chacune des divisions d’EADS, comparés à la même période de 2000, sont les suivants:

Chiffre d’affaires en millions d’€

Janvier-juin 2001

Janvier-juin 2000 (pro forma)

variation

Airbus *

9 982

6 821

+ 46 %

Avions de Transport Militaire

 

195

 

74

 

+ 164 %

Aéronautique

2 020

1 951

+ 4 %

Espace

1 054

1 084

– 3 %

Systèmes civils et de défense

 

1 358

 

1 068

 

+ 27 %

Siège et éliminations

 

-566

 

-413

 

Total

14 043

10 585

+ 33 %

* en 2000 à 80%; en 2001 à 100%

Prises de commandes en millions d’ €

Janvier – Juin 2001

Janvier – Juin 2000
(pro forma)

variation

Airbus *

38 769

15 529

+ 150 %

Avions de Transport Militaire

 

132

 

129

 

+ 2 %

Aéronautique

2 334

5 575

– 58 %

Espace

651

1 467

– 56 %

Systèmes civils et de défense

 

1 267

 

1 288

 

– 2 %

Total **

42 811

23 988

+ 78 %

* en 2000 à 80%; en 2001 à 100%; à prix catalogue

Prises de commandes en millions d’ €

30 juin 2001

30 juin 2000
(pro forma)

variation

Airbus *

157 746

91 462

+ 72 %

Avions de Transport Militaire

 

830

 

730

 

+ 14 %

Aéronautique

13 434

12 709

+ 6 %

Espace

4 469

4 798

– 7 %

Systèmes civils et de défense

 

9 435

 

9 021

 

+ 5 %

Total **

185 137

118 720

+ 56 %

* en 2000 à 80%; en 2001 à 100%; à prix catalogue
** y compris siège et éliminations


Airbus

a livré 162 appareils sur le premier semestre 2001 (1er semestre 2000: 145) et obtenu des commandes nettes, après annulations, pour 250 appareils (1er semestre 2000: 234). Pour l’année 2001, Airbus anticipe au total des commandes pour 350 à 400 appareils (hors annulations), un nombre encore sensiblement supérieur à celui des livraisons qui sont prévues autour de 330 appareils. Le carnet de commandes inclut 1714 avions à fin juin 2001. Le programme A380 se déroule parfaitement, avec déjà 67 engagements de commandes par des clients. Ce chiffre devrait être porté autour de 100 vers la fin de l’année 2001.

La création formelle de la société intégrée Airbus a eu lieu le 11 juillet 2001. Airbus fonctionne comme une société intégrée depuis début 2001 et les premiers impacts positifs de la création de cette nouvelle société sont donc déjà visibles.

Le principal programme de la division Avions de Transport Militaire, l’A400M, a été confirmé au salon aéronautique du Bourget, avec la signature d’une intention de commande (« Memorandum of Understanding ») par les gouvernements européens. La progression du chiffre d’affaires par rapport au premier semestre 2000, provient principalement d’une croissance de l’activité avec l’armée de l’air espagnole (+ 30 millions d’€) et de l’inclusion de ventes avec d’autres divisions de l’ex- CASA (+ 90 millions d’€), qui n’étaient pas inclus dans le chiffre d’affaires de cette division en 2000.

Le chiffre d’affaires de la division Aéronautique, a progressé de 4%. Avec 130 hélicoptères livrés sur les six premiers mois de l’année 2001, contre 105 au premier semestre 2000, Eurocopter a contribué à cette croissance. Les prises de commandes ont atteint 2,3 milliards d’euros grâce aux nouveaux contrats signés par la filiale maintenance Elbe Flugzeugwerke (EFW), ainsi que par l’unité avions militaires de combat et Eurocopter. Les commandes d’Eurocopter ont été particulièrement nombreuses lors du salon du Bourget avec de nouveaux contrats signés pour le NH90 (Portugal), le Super Puma, l’Ecureuil et l’ EC130. Les prises de commandes du premier semestre 2000 étaient exceptionnellement élevées dues à la signature du contrat de développement et de série pour le NH90 par les quatre pays participants.

Le chiffre d’affaires de la division Espace s’est maintenu au même niveau que l’année dernière. Après un niveau exceptionnellement élevé en 2000, les prises de commandes sont, comme prévu, en baisse cette année.

Le chiffre d’affaires de la division Systèmes Civils et de Défense a augmenté grâce à la croissance des revenus de développement provenant des contrats de l’activité missiles, dont le carnet est bien rempli ; la consolidation des activités télécom dans le chiffre d’affaires d’EADS a aussi contribué à cette augmentation (le 1er semestre 2000 incluait seulement 1 mois de chiffre d’affaires d’EDSN). Les prises de commandes ont légèrement diminué en raison du retard de la signature de certains contrats. Cependant, des décisions importantes sont attendues d’ici la fin de l’année, notamment le contrat METEOR.

Avec un chiffre d’affaires pro-forma 2000 de 24,2 milliards d’euros, EADS est n°1 européen du secteur de l’aéronautique et de la défense et désormais n°2 mondial. EADS est cotée sur les bourses de Francfort, Madrid et Paris. Avec la consolidation d’Airbus à 100% depuis le 1er janvier 2001, EADS emploie 100 200 personnes.

Contact :

Eckhard Zanger - EADS Communications Finance
Tel. +49 89 607 27961

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription