Chiffre d’affaires consolidé du 1er trimestre 2008 de Lagardère SCA : – 4,9 % en données brutes et croissance de + 2,1 % à données comparables (*)

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 6 mai 2008

Au 31 mars 2008, le chiffre d’affaires consolidé de Lagardère SCA s’élève à 1 814,4 M€, soit un recul de – 4,9 % en données brutes et une progression de + 2,1 % à données comparables.

L’écart entre la décroissance du chiffre d’affaires reporté et la croissance à données comparables s’explique pour l’essentiel par un effet de change défavorable (hausse de l’Euro
vis-à-vis des autres devises, en particulier le Dollar et la Livre) pour – 39 M€ et par l’effet des sorties de périmètre pour – 141 M€ (impact de la cession de Virgin Stores et de la PQR).

Les évolutions marquantes du 1er trimestre 2008 à données comparables ont été :

  • Lagardère Publishing – Croissance en ligne avec les attentes, tirée par la bonne performance des ventes de Hachette Book Group USA, des maisons d’édition en Grande-Bretagne et de l’Illustré en France. Le marché de la Littérature en France reste morose.
  • Lagardère Active – Début d’année satisfaisant malgré un contexte de plus en plus difficile. Bonne croissance des activités Magazines grâce à la combinaison d’une forte progression dans les pays émergents et d’une bonne résistance au ralentissement publicitaire dans les pays européens ainsi qu’aux Etats-Unis. En Radio, forte croissance à l’international, qui fait plus que compenser le recul en France.
  • Lagardère Services – Très bon début d’année tiré par la croissance en France, dans les pays d’Europe de l’Est et en Asie.
  • Lagardère Sports – Bon premier trimestre hors impact de la saisonnalité des activités qui entraîne un recul du chiffre d’affaires reporté.

 

Chiffre d’affaires (M€)

 

 31.03.08

31.03.07 

Variation 2008/2007 brute

Variation 08/07 retraitée
à données comparables

LAGARDERE

1814,4

1908,2

– 4,9%

2,1%

Lagardère Publishing

413,3 411,2 0,5% 2,4%

Lagardère Active

488,9 519,9  (6,0%)  2,0% 

presse 

385,3 414,0  (6,9%)   3,1%

broadcast 

 103,6 105,9 (2,2%)   (1,4%)

Lagardère Services 

816,9   863,7  (5,4%)  5,2%

Lagardère Sports 

95,3  113,4  (16,0%) (20,1%) 

 

Lagardère Publishing

La croissance du chiffre d’affaires reporté à fin mars 2008 est étale (+ 0,5 %) à 413 M€, et s’élève
à + 2,4 % à données comparables.

L’impact des variations de taux de change (- 23 M€) explique l’essentiel de la stagnation du chiffre d’affaires reporté.

Les ventes de Hachette Book Group USA continuent de croître à un rythme très soutenu, tirées notamment par les titres Maximum Ride de James Patterson, ainsi que par les ouvrages de Stephenie Meyer.
En Angleterre, on note une bonne progression des activités de littérature « adultes » et « enfants ».
Les ventes en France sont en retrait en raison de la faiblesse du marché de la littérature et de la perte du contrat First qui affecte le segment distribution. L’Illustré, en revanche, se porte bien.
En Espagne, Anaya et Bruño enregistrent une bonne croissance.

Lagardère Active

Le pôle affiche une progression en données comparables de + 2,0 % et un recul de ses ventes en données brutes de – 6,0 % à 489 M€, recul dû pour l’essentiel à l’impact de la cession de la PQR et aux effets de change (- 16 M€).

Presse
Les ventes de la division Magazines baissent de – 6,9 % en données brutes, mais progressent de + 3,1 % à données comparables sur le trimestre, et s’établissent à 385 M€.
Le recul du Dollar par rapport à l’Euro (- 12,6 %) explique une partie de la décroissance reportée. Les effets de périmètre s’élèvent à – 23 M€. Ils reflètent l’impact de la cession de la PQR, partiellement compensée par les contributions de Version Femina (consolidé par intégration globale depuis le 1er avril 2007), Jumpstart, Nextedia et Doctissimo entre autres.

A données comparables, l’activité augmente de + 3,1 % par rapport au 1er trimestre 2007.
Ce bon résultat est obtenu dans un contexte publicitaire qui se dégrade hors pays émergents :

  • La tendance générale de la publicité traditionnelle est en effet à la baisse, hors pays émergents, notamment au Japon, aux Etats-Unis, en Espagne et en France. Le Royaume-Uni enregistre cependant toujours une forte progression.
  • Les pays émergents (Chine et Russie) poursuivent leur fort développement.
  • Les recettes numériques sont en hausse sensible (sous l’effet combiné d’une solide croissance organique et de l’impact de Nextedia, Jumpstart et Doctissimo non consolidés sur le premier trimestre 2007). Elles atteignent désormais 6,1 % du chiffre d’affaires de Lagardère Active (contre 3,1 % à fin 2007).
  • La situation de la diffusion reste très contrastée. Elle est en recul en Espagne notamment sur les hebdomadaires TV, ou au Japon. Aux Etats-Unis, elle est étale hors impact des fermetures (Premiere). En revanche, elle demeure très soutenue sur le cœur de l’activité (Elle dans tous les pays, Public, Psychologies, Paris Match, etc) ; l’Angleterre et la France enregistrent une progression significative.

Broadcast
Le chiffre d’affaires réalisé par la division Broadcast est en recul depuis le début de l’année de – 2,2 % en données brutes et de – 1,4 % en données comparables.

Radio
En France, les ventes sont en recul de – 4,9 % sous le double impact de la fin des transferts de certains budgets de la grande distribution vers la télévision et d’une conjoncture médiocre. A noter le bon démarrage du nouveau service numérique Musiline.
A l’étranger, le réseau poursuit sa très forte croissance, + 21,7 %, tirée principalement sur ce trimestre par la Pologne, la Russie et la Roumanie.

Télévision
Les chaînes thématiques délivrent une croissance solide des ventes (+ 4,3 %), tirée une fois de plus par les chaînes présentes sur la TNT.

La Production TV recule sensiblement au 1er trimestre 2008 (- 27,5 %). Ce mouvement s’explique par des décalages de livraisons au niveau de GMT et par le gel de certaines commandes de France Télévision.

Lagardère Services

Le pôle progresse très sensiblement de + 5,2 % à données comparables sur le trimestre (- 5,4 % en données brutes), à 817 M€.
La différence entre les chiffres d’affaires en données brutes et en données comparables est due principalement à la sortie de périmètre de Virgin Stores (- 88 M€).

Ce bon résultat est généré par pratiquement toutes les divisions :

  • Aelia et Relay profitent toujours de la hausse du trafic aérien, de l’impact de l’extension des réseaux et de l’évolution du mix produit.
  • La croissance reste très soutenue dans les activités de détail à l’étranger, bénéficiant là aussi d’une combinaison d’une bonne tenue des marchés et de l’impact de l’extension des réseaux. Cela est particulièrement vrai dans les pays d’Europe de l’Est (Roumanie, Pologne, Tchéquie), mais également en Allemagne. Dans la zone Asie-Pacifique, la progression est toujours très forte.
  • Les activités de grossiste réussissent à maintenir leur chiffre d’affaires étal grâce à la diversification des produits distribués et, en Espagne, à la bonne tenue des marchés des fascicules et des ventes de presse.

Lagardère Sports

Lagardère Sports voit ses ventes reculer de – 20,1 % en données comparables et de – 16 % en données brutes à 95 M€.

Trois éléments sont à prendre en compte dans l’analyse des ventes du premier trimestre :

  • L’aspect cyclique lié aux événements bi voire quadri annuels. Le premier trimestre 2007 avait bénéficié de la tenue de nombreux matchs de qualifications pour l’Euro 2008 (événement quadri annuel), ainsi que des revenus liés à la Coupe du Monde de Handball (événement bi annuel).
  • Un travail d’optimisation du portefeuille de contrats (non renouvellement de contrats faiblement profitables).
  • Une très belle croissance de l’activité du portefeuille liée aux événements annuels.

 

II – Faits marquants impactant la situation financière et les résultats de Lagardère SCA

Résultat avant charges financières et impôts

Au sein du résultat avant charges financières et impôts :

  • Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées devrait progresser sur l’ensemble de l’année et hors variations de change sous l’effet combiné de la croissance des ventes détaillée
    ci-dessus (tant en raison de la croissance en valeur absolue que des évolutions du mix produit), et des efforts de réduction des charges opérationnelles entrepris par les différentes branches.
  • La contribution de EADS est retenue au niveau du résultat des sociétés mises en équivalence à hauteur de 12,51 % jusqu’à juin 2008. Ce pourcentage sera réduit d’environ 2,5 % sur la deuxième partie de l’année, suite à la livraison en juin 2008 des titres correspondant à l’échéance de la deuxième tranche des obligations remboursables en actions EADS (ORAPA).

Principaux événements intervenus au cours du 1er trimestre 2008

Acquisition de Doctissimo

Lagardère SCA a annoncé le 22 février 2008 un accord portant sur l’acquisition par sa filiale Lagardère Active Digital de 53,98 % du capital et de 57,92 % des droits de vote de la société Doctissimo, leader français de l’édition de contenus féminins sur Internet, auprès de ses fondateurs. La transaction s’est effectuée sur la base d’un prix de 30,50 euros par action, correspondant à une valeur pour 100 % de Doctissimo de 138 M€. Lagardère Active Digital a déposé le 8 avril 2008 auprès de l’Autorité des Marchés Financiers un projet de garantie de cours visant les actions Doctissimo non acquises dans le cadre de l’accord à un prix par action identique à celui de l’acquisition du bloc de contrôle, soit
30,50 euros par action. Par ailleurs, Lagardère Active Digital mettra en œuvre, dès qu’elle détiendra au moins 95 % des droits de vote de la société Doctissimo, une procédure de retrait obligatoire moyennant indemnisation des actionnaires minoritaires concernés en application de l’article 237-14 et suivants du Règlement Général de l’AMF.

Cession du groupe Virgin Stores

Le 28 février 2008, à la suite du protocole conclu le 21 décembre 2007, le groupe Lagardère et Butler Capital Partners ont annoncé la signature des accords définitifs de reprise majoritaire de Virgin Stores par Butler Capital Partners.

III – Perspectives

Pour Lagardère Publishing, les perspectives de croissance de ses marchés sont bonnes.

Pour Lagardère Active, la visibilité reste très réduite en Radio. Il est à prévoir cependant que la baisse des recettes publicitaires observée sur la Radio en France se poursuivra compte tenu d’un environnement publicitaire difficile. La croissance dans les pays d’Europe de l’Est devrait rester robuste.

La Production devrait progressivement rattraper ses retards de livraisons enregistrés au premier trimestre 2008.

En Presse, la conjoncture publicitaire hors pays émergents devrait rester difficile, voire se dégrader. Cette tendance négative ne sera que partiellement tempérée par la croissance dans les pays émergents et dans l’Internet. Le plan de redressement de Lagardère Active poursuit, par ailleurs, son déroulement de façon satisfaisante et permettra également d’absorber le recul publicitaire.

Pour Lagardère Services, la bonne tendance observée au premier trimestre 2008 semble pouvoir se poursuivre. Il faut noter que la croissance en deuxième partie de l’année s’appliquera sur une base de comparaison plus difficile compte tenu de l’excellente performance enregistrée au deuxième semestre 2007.

Lagardère Sports devrait connaître une très bonne année.

Ces perspectives confirment l’objectif de croissance du résultat opérationnel courant Média (Resop) qui devrait s’établir dans une fourchette allant de « + 3 % à + 7 % », telle que communiquée antérieurement sur la base d’un taux de change Euro/Dollar à 1,50. Une variation de – 10 % du taux de change Euro/Dollar a un impact d’environ – 10 M€ sur le Resop.

Leader mondial dans le domaine des médias (livre, presse, audiovisuel, distribution de produits culturels, et droits sportifs), le groupe Lagardère détient également une participation de 12,51 % dans EADS.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris – (Eurolist – compartiment A).

(*) à périmètre et taux de change constants.

Contacts Presse :

Thierry Funck-Brentano - 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Ramzi Khiroun - 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs :

Laurent Carozzi - 01 40 69 18 02 - lcarozzi@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription