Back to top

Chiffre d’affaires annuel 2008 : Lagardère SCA confirme son objectif de croissance du Résop Média 2008

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 12 février 2009

Chiffre d’affaires consolidé au 31 décembre 2008 de Lagardère SCA :
+3,1 % en données comparables(2) et -4,3 % en données brutes

Au 31 décembre 2008, le chiffre d’affaires consolidé de Lagardère SCA s’élève à 8 214 M€, soit une baisse de – 4,3 % en données brutes, équivalant à une augmentation de + 3,1 % à données comparables. Comme souligné lors de la publication du chiffre d’affaires à fin septembre, la croissance des ventes sur le dernier trimestre 2008 est nettement inférieure à la performance constatée sur les neuf premiers mois de l’année, en croissance de + 4,1 % à données comparables, du fait d’un environnement économique dégradé et d’un effet de base difficile.

L’écart entre la décroissance du chiffre d’affaires publié et la croissance à données comparables s’explique par l’effet des variations de périmètre pour – 467 M€ (pour l’essentiel, impact des cessions de Virgin Stores et de la Presse Quotidienne Régionale), et par un effet de change défavorable pour – 143 M€ (hausse du taux moyen de l’Euro de + 7,3 % par rapport au Dollar et de + 16,2 % par rapport à la Livre Sterling). A noter que les effets des variations de périmètre et de change sur le seul quatrième trimestre 2008 s’élèvent respectivement à – 190 M€ et – 14 M€.

Les évolutions marquantes en données comparables du quatrième trimestre 2008 sont :

Lagardère Publishing – Accélération du rythme de croissance des ventes en dépit d’une base de comparaison particulièrement difficile. Performance exceptionnelle en Littérature aux Etats-Unis, liée au succès des ouvrages de Stephenie Meyer favorisé par la sortie du film Twilight en novembre. Bonne tenue des Illustrés (Jeunesse, Tourisme, Pratique) en France, qui ne compense que partiellement une contraction des ventes en Littérature et en Education. Ralentissement en Grande-Bretagne après un quatrième trimestre 2007 en très forte croissance.

Lagardère Active – Nouvelle dégradation des recettes publicitaires en particulier sur la Presse Magazine Internationale en Espagne, en Italie et aux Etats-Unis, ainsi que sur les réseaux internationaux radio, principalement en Russie. En France, l’activité publicitaire est restée quasiment stable, que ce soit en Presse Magazine ou en Radio, et a connu une très forte croissance dans le domaine de la TNT. Les activités numériques atteignent 6,1 % des ventes au quatrième trimestre 2008, conformément à nos objectifs.

Lagardère Services – Ralentissement du taux de croissance lié à une base de comparaison défavorable et à la dégradation de l’environnement économique. Tassement du rythme de croissance pour Aélia qui affiche, néanmoins, une progression toujours sensible malgré la baisse du trafic aérien. Contraction des ventes en Espagne et en Belgique, mais hausse toujours soutenue en Europe de l’Est -à l’exception de la Hongrie- et plus marginale en Amérique du Nord.

Lagardère Sports – Faible niveau d’activité en fin d’année compte tenu d’un calendrier d’événements sportifs moins favorable qu’au quatrième trimestre 2007. La baisse du chiffre d’affaires en fin d’année n’aura pas d’impact sur l’objectif de Résop de Lagardère Sports pour 2008.

En dépit d’un environnement économique particulièrement difficile en fin d’année, et compte tenu du niveau des ventes à fin décembre 2008, Lagardère SCA confirme l’objectif de croissance du résultat opérationnel courant Média (Résop) fourni en mars dernier, soit une progression de « + 3 % à + 7 % », sur la base d’un taux de change Euro/ Dollar de 1,50.

  Chiffre d’affaires (M€)
31.03.08  30.06.08 30.09.08 31.12.08 31.12.07 Variation
Déc 2008/
Déc 2007 brute
Variation
Déc 2008/2007
à données comparables
LAGARDERE

1 814

3 804

6 042

8 214

8 582

(4,3 %)

3,1 %
– Lagardère Publishing

413

908

1 564

2 159

2 130

1,4 %

4,7 %
– Lagardère Active

489 

 1 018

 1 516

 2 111

2 291

(7,9 %)

0,4 %

Presse

385

779

1 176

1 591

1 782

(10,8 %)

(0,3 %)

Audiovisuel

104

239

340

520

509

2,3 %

2,4 %

– Lagardère Services

817

 1 681

2 613

3 500

3 721

(5,9 %)

4,8 %

– Lagardère Sports

 95 

 197  

 349

444 

440

1,0 %  

(5,2 %)

 I – Activité

Lagardère Publishing

Le chiffre d’affaires s’élève en 2008 à 2 159 M€, en hausse de + 1,4 % en données brutes, soit + 4,7 % à données comparables (contre + 4,3 % à fin septembre 2008). L’accélération du rythme de croissance par rapport à fin septembre est d’autant plus satisfaisante que les ventes avaient progressé de plus de 9 % à données comparables au quatrième trimestre 2007 par rapport à la même période de 2006. Lagardère Publishing réalisant plus de 40 % de son activité en zones Dollar et Livre Sterling, les ventes de l’année sont impactées par un effet de change négatif de 109 M€ (soit 5,0 % du chiffre d’affaires).

Par zone géographique, on peut noter les évolutions suivantes sur le quatrième trimestre 2008 :

  • Aux États-Unis, le rythme de croissance des ventes s’est nettement accéléré en fin d’année grâce, principalement, aux ventes de la saga de Stephenie Meyer (succès de Breaking Dawn et ré-édition de New Moon, Twilight et Eclipse), qui s’est vendue à plus de 28 millions d’exemplaires en 2008, dont 8 millions sur le seul mois de décembre. Stephenie Meyer représente un véritable phénomène d’édition qui est en passe de devenir mondial. Lagardère Publishing est également son éditeur en Angleterre et en France. Le succès de The Shack de William P. Young a, par ailleurs, eu un impact favorable.
  • En Espagne, le quatrième trimestre enregistre traditionnellement une activité faible. Sur l’ensemble de l’exercice 2008, la progression a été soutenue grâce à un contexte de réformes scolaires.
  • Au Royaume-Uni, baisse des ventes au quatrième trimestre après une fin d’année 2007 exceptionnelle puisque le groupe avait édité sept des dix best-sellers de fin d’année en Autobiographies/Essais et cinq des dix best-sellers en Littérature. Le succès de Stephenie Meyer n’a que partiellement compensé le départ de James Patterson vers une autre maison d’édition et la non-récurrence des best-sellers 2007.
  • En France, l’accélération du rythme de croissance des Illustrés (Jeunesse, Tourisme, Pratique, Beaux Livres) en fin d’année n’a pas compensé la baisse d’activité en Éducation dans un contexte d’ajournement de la réforme pour le lycée et de la faiblesse de la Littérature après les succès enregistrés en 2007 (Simone Veil et de nombreux best-sellers en lien avec l’actualité politique).
  • Enfin, les Fascicules, plus sensibles que les livres à la conjoncture, enregistrent un net ralentissement principalement en France, en Italie et au Japon. L’activité reste en croissance en Grande-Bretagne, mais de façon moins marquée qu’à fin septembre 2008.

Lagardère Active

L’activité de la branche progresse en données comparables de + 0,4 % (contre + 1,5 % à fin septembre 2008), faisant ressortir une contraction des ventes au quatrième trimestre 2008 plus marquée qu’au troisième trimestre, et ceci alors que la base de comparaison est pourtant moins défavorable. Les ventes, en données brutes, sont en retrait de – 7,9 % sur l’année à 2 111 M€ en raison, principalement, de la sortie de la Presse Quotidienne Régionale, et plus marginalement, de l’incidence des changes (- 33 M€ en 2008). Globalement, on peut noter sur le quatrième trimestre 2008 une accélération de la contraction des ventes de publicité surtout à l’International, le marché français affichant une meilleure résistance, en particulier dans le domaine de la Radio.

Presse

A données comparables, les ventes de la division Magazines (75 % du chiffre d’affaires de la branche) sont en légère baisse (- 0,3 % contre + 1,2 % à fin septembre). Elles se contractent de 10,8 % en données brutes et s’établissent à 1 591 M€. Le principal mouvement de périmètre est lié à la sortie de la Presse Quotidienne Régionale en fin d’année 2007.

Les tendances marquantes au quatrième trimestre 2008 sont :

  • Une bonne tenue de la Presse Magazine France qui n’affiche qu’une très légère contraction sur les trois derniers mois de l’année en raison de la bonne performance publicitaire de titres tels que Elle et Public.
  • A contrario, à l’International, le rythme de contraction s’est accéléré principalement en Espagne et en Italie où la baisse a atteint plus de 10 %. Les Etats-Unis subissent quasiment la même tendance, la baisse d’activité étant toutefois légèrement inférieure à deux chiffres.
  • Les ventes en Russie et en Chine restent dynamiques.

Sur l’ensemble de l’exercice, le magazine Elle est en croissance dans la quasi-totalité des pays où il est implanté, y compris les Etats-Unis, illustrant l’importance d’une marque forte dans un environnement économique difficile.

Comme à fin septembre, la diffusion poursuit globalement sa tendance de légère baisse à long terme, sauf dans les pays émergents.

Audiovisuel

Le chiffre d’affaires réalisé par les activités audiovisuelles s’établit à 520 M€, en hausse de + 2,3 % en données brutes en 2008, soit + 2,4 % à données comparables (contre + 2,6 % à fin septembre).

  • Radio
    En France, le redressement entamé au troisième trimestre s’est accéléré en fin d’année compte tenu de la très forte progression de Virgin Radio sur le dernier trimestre. L’impact de l’amélioration de l’audience chez Europe 1 s’est traduit en termes d’activité en toute fin de trimestre. Contrairement à la France, le réseau à l’International affiche une contraction en fin d’année, la progression en République Tchèque et en Roumanie ne compensant que partiellement la baisse affichée en Russie.
  • Télévision
    Les chaînes TV sont toujours en croissance sensible, en particulier grâce à la forte progression des recettes publicitaires sur la TNT. Après un troisième trimestre 2008 en baisse, l’activité de Production TV se redresse vigoureusement au quatrième trimestre compte tenu d’un calendrier de livraisons plus favorable. La Production TV reste, néanmoins, en baisse sur l’ensemble de l’année.

Les activités numériques atteignent 6,1 % des ventes de Lagardère Active (contre 3,1 % en 2007) et sont conformes à l’objectif de 5 % à 10 % des ventes en 2009.

Lagardère Services

La branche affiche une légère croissance au quatrième trimestre 2008, les ventes progressant de + 4,8 % sur l’année à données comparables, à 3 500 M€. Le ralentissement du rythme de croissance par rapport à fin septembre (+ 5,9 % à données comparables) découle en majeure partie d’une base de comparaison défavorable, les ventes ayant cru de + 5,7 % au quatrième trimestre 2007 (contre + 3,5 % sur l’année). Le chiffre d’affaires 2008 a baissé de – 5,9 % en données brutes compte tenu principalement de la cession de Virgin Stores, l’impact change étant marginal sur l’année.

L’activité de détail représente 66,3 % du chiffre d’affaires 2008 de Lagardère Services contre 64,9 % en 2007 (hors Virgin). Les activités de détail ont cru de + 6,9 % à données comparables en raison de la bonne performance d’Aélia ainsi que de l’Europe de l’Est -hors Hongrie-, tandis que les activités de distribution ont progressé de + 0,9 % seulement sur l’année, malgré les bonnes performances de la Suisse et de Curtis aux Etats-Unis. Après un très bon troisième trimestre des activités de grossiste, les ventes sont en baisse sur les trois derniers mois de l’année.

On peut noter les évolutions suivantes sur le quatrième trimestre 2008 :

  • Ralentissement du rythme de croissance pour Aélia en raison d’un faible niveau d’activité en novembre, affecté par les grèves de pilotes d’Air France. En dépit de la contraction du trafic aérien et de la persistance des perturbations sur le réseau Euronord, suite à l’incendie du 11 septembre 2008, la croissance des ventes reste positive au quatrième trimestre 2008. L’impact de la baisse du trafic est en partie compensé par une hausse du panier moyen par voyageur.
  • Progression légèrement plus forte qu’à fin septembre pour Relay France compte tenu d’une base de comparaison favorable due aux grèves de la RATP/SNCF en novembre 2007.
  • Taux de croissance inférieur à celui affiché à fin septembre 2008 à l’International, surtout en Espagne et en Belgique. En Espagne, les ventes de détail ont été en contraction sensible en fin d’année, pénalisées par la baisse du trafic aérien. En Belgique, la dégradation a impacté principalement les activités de distribution de presse.
  • Progression toujours importante en Europe de l’Est avec un taux de croissance à deux chiffres en Roumanie, Pologne et République Tchèque. Enfin, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, la croissance des ventes s’est ralentie en fin d’année à cause de l’évolution des trafics aériens.

Lagardère Sports

Lagardère Sports affiche une croissance de ses ventes en 2008 de + 1,0 % en données brutes, à 444 M€, soit – 5,2 % à données comparables. Le chiffre d’affaires est en baisse sensible sur le quatrième trimestre 2008 après une croissance de plus de 30 % au troisième trimestre 2008. Cette contraction découle d’un calendrier de matches de qualification pour la Coupe du Monde moins favorable que celui de l’Euro fin 2007, associé à la non-récurrence de l’impact positif du championnat du monde de handball féminin au dernier trimestre 2007.

Les évolutions de périmètre (notamment IEC et Upsolut) ont contribué pour 29 M€ aux ventes de l’année 2008. Il faut noter que WSG a été consolidé par mise en équivalence compte tenu des droits participatifs conférés aux actionnaires minoritaires par le pacte en vigueur en 2008. Par rapport à l’intégration globale, cette méthode a un impact relativement limité, tant sur le chiffre d’affaires que sur le Résop 2008.

Compte tenu de la structure des contrats (acquisition de droits ou commission d’agents) et du calendrier des événements sportifs, il est utile de rappeler que les ventes de Lagardère Sports sont très volatiles d’un trimestre à l’autre. Cette volatilité peut avoir un impact non négligeable sur le taux de croissance des ventes consolidées de Lagardère.

II – Perspectives

L’évolution des ventes au cours de l’année 2008 permet au groupe Lagardère de reconfirmer son objectif de croissance du résultat opérationnel courant Média (Résop) dans une fourchette allant de « + 3 % à + 7 % », sur la base d’un taux de change Euro/Dollar de 1,50.

Compte tenu d’un environnement économique particulièrement difficile et du fort ralentissement de la progression du chiffre d’affaires à données comparables sur les derniers mois de l’exercice 2008, le groupe Lagardère tient à préciser, comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, que le Résop 2008 devrait s’établir plutôt dans le bas de cette fourchette.

(1) Résultat opérationnel courant ou Résop : avant contribution des sociétés mises en équivalence
(2) À périmètre et taux de change constants

Lagardère est un groupe 100 % média (livre, presse, audiovisuel, numérique, travel retail et distribution de presse, économie du sport et droits sportifs) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur.
Le groupe Lagardère détient également une participation de 7,5 % dans EADS après cession de 2,5 % à intervenir en mars 2009 en remboursement du solde des ORAPA.

Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

Contacts Presse

Thierry Funck-Brentano - tél. 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Ramzi Khiroun - tél. 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs

Virginie Banet - tél. 01 40 69 18 02 vbanet@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription