Chiffre d’affaires 3ème trimestre 2007

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 07 novembre 2007

Croissance de +2,5% à données comparables (*)

Au 30 septembre 2007, le chiffre d’affaires consolidé de Lagardère SCA s’élève à 6 213,9 M€, soit une augmentation de + 7,1 % en données brutes et de + 2,5 % à données comparables.

Les neuf premiers mois d’activité 2007 bénéficient de la consolidation sur l’intégralité de la période de Time Warner Book Group qui en 2006 n’était consolidé qu’à compter du 1er avril. La contribution en chiffre d’affaires apportée par le premier trimestre 2007 s’élève à 81 M€. Inversement, l’activité de Cellfish (74 M€ sur les neuf premiers mois 2006) est désormais consolidée par mise en équivalence.

A effet du 1er janvier 2007, le groupe Lagardère applique l’option offerte par les normes IFRS qui permettent, en tant qu’alternative à l’intégration proportionnelle, d’appliquer aux entités contrôlées conjointement la méthode de la mise en équivalence. Ceci conduit à ne plus consolider la contribution en chiffre d’affaires de ces entités, et en particulier, celle apportée par EADS.
Les chiffres comparatifs présentés sont établis en appliquant rétroactivement cette méthode sur les neuf premiers mois de 2006.

Les évolutions marquantes en données comparables du troisième trimestre 2007 sont :

  • Lagardère Publishing (ex branche Livre) – Très bon trimestre dans pratiquement tous les pays où le groupe est présent. Comme attendu, les ventes d’Education en Espagne ont augmenté très fortement. En France, l’Education, l’Illustré et la Distribution progressent très sensiblement. Enfin, il faut noter les belles performances de la filiale nord-américaine et des Fascicules au Japon et en Angleterre.

  • Lagardère Active (ex branches Presse et Audiovisuel) – L’activité Magazines (80 % des ventes de la branche) réalise un bon trimestre, et cela en dépit des impacts de fermetures de titres. Très bon trimestre également des activités Broadcast tirées par le rattrapage partiel de la Production TV et de la très forte performance des Radios à l’international. Comme anticipé, la Radio en France, et notamment Europe 1, est pénalisée par le transfert d’une partie des budgets de la grande distribution.

  • Lagardère Services (ex branche Distribution Services) – Très bon trimestre pour pratiquement toutes les activités. Les segments traditionnellement en croissance, travel retail en Europe et Asie, commerce de détail dans les pays d’Europe Centrale, poursuivent ou accélèrent leur progression. Virgin a également réalisé de bonnes performances, ainsi que Relays. Les activités de grossiste, notamment en Belgique et en Pologne, sont toujours sur une tendance à la baisse. Un net redressement est cependant observé en Espagne.

  • Lagardère Sports – Poursuite de la bonne tendance enregistrée depuis le début de l’année pour Sportfive, dont la performance est en ligne avec les attentes du plan d’acquisition.
  Chiffre d’affaires (M€)
  31.03.07 30.06.07 30.09.07 30.09.06 Variation
Sept 2007/Sept 2006
brute
Variation
Sept 2007/2006
à données comparables
LAGARDERE 1 908,2 3 955,4
6 213,9
5 799,8
7,1 %
2,5 %
– Lagardère Publishing 411,2 896,6 1 544,8 1 442,9
7,1 % 3,0 %
– Lagardère Active 519,9 1 094,4 1 647,0 1 704,7
(3,4 %) 1,6 %
Presse 414,0
868,2
1 315,0
1 290,8
1,9%
1,8 %
Broadcast & Broadband 105,9
226,2
332,0
413,9
(19,8 %)
0,8 %
– Lagardère Services 863,7 1 754,3 2 713,2 2 652,2
2,3 % 2,7%
– Lagardère Sports 113,4 210,1 308,9
 

I – Activité

Lagardère Publishing

L’activité s’élève à 1 544,8 M€ (+ 7,1 % en données brutes), en raison notamment de l’intégration d’un trimestre supplémentaire des ventes de Time Warner Book Group (+ 81 M€), consolidées en 2006 à partir du 1er avril.
A données comparables, le chiffre d’affaires à fin septembre 2007 progresse de + 3,0 % (contre + 1,7 % à fin juin 2007).

En Espagne, le trimestre est marqué par la forte augmentation des ventes en Education, notamment sur les livres du secondaire bénéficiant de l’effet de la réforme des collèges.
En France, l’Education est également en hausse sensible sur les marchés du primaire et du secondaire, ainsi que dans le parascolaire. L’Illustré (Hachette Pratique, Jeunesse Roman, Tourisme entre autres) connaît aussi une bonne tendance, tout comme la Distribution.
Aux Etats-Unis, l’année se poursuit sur un rythme toujours alerte, tiré notamment par les ventes de best-sellers (Baldacci, Hitchens et Meyer entre autres) ainsi que par une bonne tenue du catalogue.
Enfin, les Fascicules connaissent à nouveau un fort trimestre, les ventes au Japon et en Grande-Bretagne faisant plus que compenser la faiblesse de l’activité en France.

Le groupe a de plus annoncé plusieurs acquisitions au cours de l’été 2007, qui seront consolidées à partir du 1er octobre :

  • Au Mexique : Grupo Patria Cultural (18,7 M$ de revenus en 2006), un des plus anciens éditeurs spécialisé dans les livres d’éducation au Mexique. Lagardère Publishing devient ainsi le troisième éditeur dans ce pays derrière Santillana et McGraw Hill.
  • En Angleterre : Piatkus Book (12,7 M€ de ventes en 2006), un éditeur de romans populaires et de livres pratiques.
  • Au Brésil : une participation majoritaire dans Escala Educacional (10 M€ de ventes en 2006), maison d’édition spécialisée dans le scolaire.


Lagardère Active

La branche progresse en données comparables de + 1,6 % à l’issue d’un bon troisième trimestre. Ses ventes en données brutes sont toujours en retrait de – 3,4 % à 1 647,0 M€, en raison principalement de la mise en équivalence des activités de Cellfish et des effets de change défavorables (recul du taux moyen du dollar par rapport à l’euro de – 7,5 % sur les neuf premiers mois de l’année). L’ensemble des incidences de change s’élève sur la branche à -33 M€.

Presse

Les ventes de la division Magazines augmentent de + 1,9 % (données brutes) à fin septembre et s’établissent à 1 315,0 M€. A données comparables, l’activité est également en croissance : + 1,8 % par rapport aux neuf premiers mois 2006 (contre + 1,1 % à fin juin 2006).

On note sur le troisième trimestre 2007, de façon globale, une légère progression des chiffres de diffusion qui font plus que compenser un marché publicitaire difficile en France. Les autres tendances marquantes sont :

  • Une très forte croissance des ventes en Russie et en Chine.
  • Une belle performance des ventes en Grande-Bretagne, principalement grâce aux féminins.
  • Une activité en légère progression (France, Espagne) ou stable (Etats-Unis, Italie) hors impact des arrêts de magazines, notamment grâce à l’augmentation des ventes de Public, Paris Match, et Elle.
  • Une poursuite de la dégradation du segment des masculins et du recul publicitaire de Télé 7 Jours (mais à un rythme atténué par rapport au premier semestre).

Par ailleurs, le groupe a annoncé l’acquisition de la société Nextedia le 29 août 2007, agence de conseil en publicité interactive française, leader indépendant dans le référencement et l’affiliation.
En 2006, Nextedia a réalisé un niveau de marge brute de 9,7 M€ pour un résultat opérationnel avant charges financières et impôts (EBIT) de + 1,7 M€. La société dispose d’une trésorerie positive à fin 2006 et devrait doubler sa taille en 2007.

Le 13 août 2007, le groupe a également annoncé, sous réserve de l’accord des autorités de la concurrence, la cession prochaine de son pôle Presse Régionale au Groupe Hersant.

Broadcast & Broadband

Le chiffre d’affaires réalisé par les activités Broadcast & Broadband (332 M€) baisse depuis le début de l’année de – 19,8 % en données brutes. Ce déclin est lié à des effets de périmètres (cessions de la société de production DMLS TV et de La Chaîne Météo, encore consolidées en 2006), et surtout au passage à la consolidation par mise en équivalence de Cellfish (74 M€ de ventes à fin septembre 2006), lié à l’entrée d’investisseurs financiers au capital de la société.
En données comparables, la croissance de ces activités est presque étale, + 0,8 %, grâce à un bon troisième trimestre.

Radio
En France (- 4,2 % sur les neuf premiers mois de l’année), la transition des budgets des annonceurs de la grande distribution de la radio aux chaînes hertziennes historiques observée au premier semestre
(- 3,1 %) se poursuit à un rythme conforme aux prévisions du groupe. Europe 1 est particulièrement affectée, Europe 2, en revanche, poursuit son redressement. A l’international, le réseau voit sa très forte croissance s’accélérer, + 22,7 % contre + 18,8 % à fin juin, tirée à nouveau principalement par la Russie.

Télévision
La Production TV qui avait subi au premier semestre un effet de phasage dans les livraisons, entraînant une baisse des ventes semestrielles de – 28,8 %, compense en partie son retard (- 9,2 % à fin septembre 2007) au terme d’un bon troisième trimestre.

Les chaînes thématiques subissent toujours l’impact des baisses de redevances par abonné versées par la nouvelle plate-forme issue de la fusion CanalSat/TPS. La bonne progression des recettes liées à la TNT permet cependant de compenser ce recul. Au total cependant, les ventes enregistrent une hausse (+ 1,9 %) à fin septembre (contre + 2,0 % à fin juin 2006).

Lagardère Services

La branche réalise un très bon troisième trimestre qui permet aux ventes à fin septembre de progresser de + 2,7 % à données comparables (+ 2,3 % en données brutes) à 2 713,2 M€, après un premier semestre en hausse de + 1,7 % à données comparables.

La transition vers les activités de détail et les zones d’Europe de l’Est et d’Asie (à taux de croissance et taux de marge supérieurs à ceux observés dans les activités de grossiste) se poursuit activement et bénéficie d’une conjoncture favorable.

  • Aelia réalise un excellent troisième trimestre porté par la hausse du trafic aérien et par les ouvertures de nouveaux points de ventes notamment sur l’aéroport Charles de Gaulle.
  • La croissance reste très soutenue dans les activités de détail (Suisse, Espagne), et particulièrement dans les pays de l’Est (Pologne, Hongrie, Roumanie).
  • Dans la zone Asie, la progression demeure très forte.
  • Comme au premier semestre, les activités de grossiste, en Pologne et en Belgique notamment, reculent, mais l’Espagne affiche une progression sur le trimestre portée entre autres par les ventes de livres scolaires et des gains de parts de marché.
  • Virgin et Relay, après un début d’année sans relief, connaissent une accélération de leur croissance depuis le mois de juin.

Lagardère Sports

Lagardère Sports contribue depuis le 1er janvier 2007 aux ventes consolidées de Lagardère SCA à hauteur de 308,9 M€ à fin septembre 2007.
Le troisième trimestre de Sportfive, principal contributeur de la branche, est satisfaisant. Il est marqué principalement par la poursuite des matchs de qualification de l’Euro 2008 et le début de la saison 2007/2008 de football en France et en Allemagne.

L’acquisition de IEC, société suédoise spécialisée dans la gestion des droits sportifs dans les domaines du tennis, du football, du volley-ball et de l’athlétisme (annoncée dans le rapport semestriel d’activité publié en juillet 2007) a été clôturée le 31 août 2007.

II – Faits marquants impactant la situation financière et les résultats de Lagardère SCA

Résultat avant charges financières et impôts

Au sein du résultat avant charges financières et impôts :

  • Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées devrait progresser sous l’effet combiné de la croissance des ventes détaillée ci-dessus (tant en raison de la croissance en valeur absolue que des évolutions du mix produit), et des efforts de réduction des charges opérationnelles entrepris par les différentes branches. Cette hausse s’est accélérée à l’issue d’un été 2007 particulièrement favorable et a amené le groupe à augmenter son objectif de croissance donné au marché pour l’année entière passant de « + 3 % à + 7 % » à « + 5 % à + 8 % » (hors Lagardère Sports et à taux dollar/euro de 1,30). Le résultat opérationnel courant du Hors-Pôle bénéficie par ailleurs de la résolution positive de litiges passés liés à l’ancienne activité transport de Matra.
  • Le résultat des sociétés mises en équivalence est impacté par la consolidation pour la première fois de 20 % du résultat net de la société Canal+ France. Inversement, la contribution de CanalSat n’est plus retenue.
  • De même, la contribution de EADS est retenue au niveau du résultat des mises en équivalence à hauteur de 14,98 % à fin juin 2007, puis de 12,44 % sur la deuxième partie de l’année.
  • Les éléments non récurrents devraient être composés pour l’essentiel de la plus-value réalisée à l’occasion de la cession de 2,5 % d’EADS (472 M€), des premières charges de restructurations mises en œuvre au titre du plan de redressement de Lagardère Active et de la dépréciation de certains actifs incorporels.

Charges financières nettes

La progression des charges financières devrait refléter le coût de l’accroissement de l’endettement du groupe à la suite des acquisitions entreprises et des rachats d’actions, ainsi que l’effet des ORAPA.

Endettement net

L’endettement net du groupe devrait être impacté entre autres par quelques éléments notables :

  • Le poids des acquisitions réalisées et payées durant l’année, notamment Sportfive, Jumpstart, IEC et Nextedia pour environ 1 milliard d’euros.
  • Le produit de la cession du pôle Presse Régionale pour environ 155 M€ (sous réserve de l’obtention de l’autorisation des autorités de la concurrence avant la fin de l’exercice).
  • Le coût des rachats d’actions, 194 M€ au premier semestre et 55 M€ au troisième trimestre, soit à fin septembre un total de 249 M€.
  • Le versement du dividende (163 M€).
  • Le remboursement du tiers de l’ORAPA en titres EADS (664 M€).


Autres éléments notables

Le groupe a procédé le 25 avril 2007 à l’annulation de 8,5 millions de titres Lagardère SCA, soit 6 % du capital social de Lagardère SCA. Le capital du groupe est donc aujourd’hui composé de 134,1 millions d’actions.
Le nombre de titres auto-détenus à fin septembre 2007 s’élève à 2,14 millions d’actions.

III – Perspectives

Pour Lagardère Publishing, les perspectives de la branche sont bonnes pour le quatrième trimestre 200,7 en particulier aux Etats-Unis. Le rythme de croissance, tout en restant satisfaisant, ne devrait cependant pas atteindre le niveau du troisième trimestre.

Pour Lagardère Active, la visibilité reste très réduite en Radio et ne permet pas de faire de prévisions très avancées. Il est à prévoir cependant que la baisse des recettes publicitaires observée sur la Radio en France, et notamment Europe 1, devrait se poursuivre à un rythme comparable à celui observé au troisième trimestre, tandis que la croissance dans les pays de l’Est devrait rester robuste.
La Production devrait poursuivre le rattrapage de ses retards de livraisons enregistrés au premier semestre, sans toutefois combler entièrement l’écart.

En Presse, pas de changement anticipé dans les tendances de fond d’un marché qui reste difficile en particulier pour la publicité en France. La forte progression observée lors de l’été 2007, marquée notamment par des mois de juillet et août exceptionnels, devrait s’atténuer sur le quatrième trimestre. Le groupe poursuit par ailleurs son travail de repositionnement du pôle sur un nombre réduit de segments et de pays, tout en développant ses activités numériques par croissance organique et par acquisition. Les progrès réalisés à ce jour sont conformes aux prévisions.

Pour Lagardère Services, la bonne progression de certaines activités (Aelia, Espagne, Pologne entre autres) devrait soutenir le taux de croissance sur le reste de l’année, à un niveau néanmoins inférieur à celui observé sur le troisième trimestre.

L’activité de Lagardère Sports devrait connaître une bonne année, supérieure aux attentes initiales du groupe.

Ces perspectives confirment l’objectif de croissance du résultat opérationnel courant Média qui devrait s’établir dans une fourchette allant de « + 5 % à + 8 % », telle que communiquée antérieurement et avec les mêmes paramètres, à savoir :

  • un taux de change euro/dollar à 1,30.
  • avant intégration de Lagardère Sports.

Leader dans le domaine des médias (livre, presse, audiovisuel, distribution de produits culturels, et droits sportifs), le groupe Lagardère est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 12,44 % dans EADS.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris – (Eurolist – compartiment A)

(*) à périmètre et taux de change constants

Contacts Presse

Thierry Funck-Brentano - tél. 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Ramzi Khiroun - tél. 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs

Laurent Carozzi - tél. 01 40 69 18 02 - lcarozzi@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription