Changements dans le management et la structure de direction d’EADS

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 16 juillet 2007

  • Rüdiger Grube sera seul Président du conseil d’administration
  • Louis Gallois sera seul Directeur général d’EADS
  • Thomas Enders sera Directeur général d’Airbus
  • Fabrice Brégier sera Directeur général opérations d’Airbus
  • Le nombre d’administrateurs indépendants au conseil d’administration sera augmenté

Après une revue en profondeur du système de gouvernance du groupe, les actionnaires de référence d’EADS – DaimlerChrysler, Lagardère et le gouvernement français – avec l’équipe de direction d’EADS ont décidé de modifier la structure actuelle de management et de direction de l’entreprise. Les principes directeurs de la modification sont l’efficacité, la cohésion et la simplification de la structure de management et de direction, dans le sens des meilleures pratiques de gouvernance et dans le respect de l’équilibre entre les actionnaires français et allemands. Le gouvernement allemand a été également consulté.

Dans sa structure de direction simplifiée, EADS sera dirigé par un seul Président et un seul Directeur général.

Rüdiger Grube occupera seul la fonction de Président du conseil d’administration d’EADS (« Chairman »). Dans cette fonction, il sera en charge de la supervision des développements stratégiques du Groupe et des relations avec ses actionnaires de référence. En particulier, il présidera le nouveau comité de la stratégie du conseil d’administration d’EADS.

Louis Gallois occupera seul la fonction de Directeur général d’EADS (« CEO »). Dans cette fonction, il sera en charge de la direction de l’équipe de management pour l’exécution de la stratégie du groupe et de la gestion des interactions de l’entreprise avec les actionnaires institutionnels et individuels.

Thomas Enders occupera la fonction de Directeur général d’Airbus au siège toulousain de l’entreprise, rapportant au Directeur général d’EADS. Il sera aidé par Fabrice Brégier comme Directeur général opérations d’Airbus.

Au terme du mandat en cours de 5 ans des dirigeants d’EADS concernés, la nationalité des occupants de ces postes changera et Arnaud Lagardère succèdera à Rüdiger Grube à la présidence du conseil d’administration.

Les actionnaires de référence ont également abouti à la conclusion qu’il est dans le meilleur intérêt du Groupe de recommander un accroissement du nombre d’administrateurs indépendants au conseil d’administration afin de mieux refléter le profil d’entreprise internationale d’EADS en se conformant aux meilleures pratiques de gouvernance internationales.

Dans le cadre de cette proposition, DaimlerChrysler et la holding française, Sogeade, libéreront chacun deux sièges au conseil d’administration. Le conseil d’administration proposera à la prochaine assemblée générale la nomination de quatre administrateurs indépendants, qui viendront se joindre au Président, au Directeur général, à deux représentants de DaimlerChrysler, deux représentants de Sogeade et un représentant de SEPI au futur conseil d’administration d’EADS. En dehors du Directeur général, le conseil d’administration ne comprendra plus d’autre administrateur exerçant des responsabilités opérationnelles.

EADS et ses actionnaires de référence estiment que cette structure de conseil réaménagée permet de poursuivre la relation de travail entre les membres du conseil actuel tout en faisant profiter le Groupe de l’expérience et du point de vue indépendant que les nouveaux membres apporteront à leur fonction. Le Directeur général d’EADS et son Comité Exécutif auront plus d’autonomie dans leur gestion quotidienne de l’entreprise : en particulier, les investissements inférieurs à 350 M€ seront placés sous la seule responsabilité du Comité Exécutif, ainsi que la nomination des équipes de direction des principales filiales et entités opérationnelles d’EADS, à l’exception du Directeur général d’Airbus et du Comité Exécutif d’EADS, dont les nominations seront décidées par le Directeur général d’EADS, le Président du conseil d’administration d’EADS et ce conseil.

Les décisions du conseil d’administration seront prises à la majorité simple, à l’exception d’une liste limitée de sujets réservés (comprenant la nomination du Président du conseil, du Directeur général d’EADS et du Directeur général d’Airbus et les décisions stratégiques ou d’investissement majeures), qui nécessiteront l’approbation des administrateurs représentant Sogeade et Dasa.

Les nominations du management chez EADS obéiront aux principes du « meilleur candidat pour le poste » tout en maintenant simultanément l’équilibre et la diversité du Groupe, en cohérence avec son héritage et ses actionnaires fondateurs.

Ces modifications renforceront l’efficacité du groupe et contribueront à consolider sa position de leader mondial dans le secteur de l’aéronautique et la défense. Elles seront pleinement mises en œuvre et deviendront effectives à compter de la prochaine assemblée générale des actionnaires d’EADS qui se tiendra durant le quatrième trimestre 2007.

Depuis sa création en 2000, EADS a été un symbole de coopération européenne réussie dans le domaine industriel, dans l’un des secteurs les plus compétitifs au monde. Au cours des sept dernières années, la structure de direction bicéphale avec deux co-Présidents et deux co-Directeurs généraux a apporté l’équilibre et la stabilité nécessaires à une entreprise porteuse d’un héritage industriel aussi singulier. Elle a permis au Groupe d’obtenir des résultats exceptionnels et de surmonter tous les défis technologiques majeurs qui sont un aspect inhérent au progrès et à l’innovation. Toutefois, les actionnaires de référence et les dirigeants d’EADS sont arrivés à la conclusion qu’une structure de direction simplifiée est maintenant plus appropriée pour apporter le leadership unifié nécessaire à la prochaine phase du développement du Groupe.

Les actionnaires industriels d’EADS, DaimlerChrysler et Lagardère, et les gouvernements français, allemand et espagnol, demeurent pleinement engagés auprès du Groupe et sont fermement convaincus que cette structure de management simplifiée fournira un cadre pour un gouvernement d’entreprise efficace et la poursuite du succès dans le futur.

Sogeade et DaimlerChrysler considèrent que, sur la base des derniers rapports financiers fournis par la direction d’EADS, la situation actuelle de l’entreprise est saine et robuste et qu’il n’y a aujourd’hui aucun besoin de renforcement du capital de l’entreprise. Cette situation résulte notamment de la confiance des clients, tel que témoigné par les commandes commerciales récemment enregistrée par l’entreprise.

En cohérence avec leurs responsabilités d’actionnaires stratégiques stables, Sogeade et DaimlerChrysler sont toujours engagés à maintenir une notation de crédit “investment grade” pérenne pour l’entreprise. A cet effet, ces actionnaires continueront à suivre la situation financière d’EADS ; ils prendront en particulier cet objectif en compte lorsqu’ils débattront de la proposition de dividende faite aux actionnaires ou de tout besoin futur potentiel d’amélioration de la structure financière ou de renforcement des fonds propres.

Leader dans le domaine des médias (livre, distribution, presse et audiovisuel), le Groupe Lagardère est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 14,87 % dans EADS.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris – (Eurolist – compartiment A).

Contacts presse :

Thierry Funck-Brentano - tél : 01 40 69 16 34 - email : tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - tél : 01 40 69 16 72 - email : amolinie@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs :

Laurent Carozzi - tél : 01 40 69 18 02 - email : lcarozzi@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription