Back to top

CASA rejoint EADS

Catégorie

Corporate et autres activités

Madrid / Paris / Stuttgart, le 02 décembre 1999

  • Renforcement d’EADS sur le plan international
  • Le cœur de la consolidation Aéronautique et spatiale en Europe
  • L’Espagne, leader dans les activités du transport aérien militaire
  • EADS s’ouvre encore plus au partenariat international

Construcciones Aeronauticas S.A. (CASA, Madrid), leader de l’industrie aéronautique et spatiale en Espagne, a rejoint EADS (European Aeronautic, Defense and Space) en tant que membre fondateur. L’accord entérinant la fusion de CASA, Aerospatiale Matra S.A. (Paris) et DaimlerChrysler Aerospace AG (Dasa, Munich) a été signé le jeudi 2 décembre 1999 à Madrid en présence du Premier ministre espagnol José Maria Aznar, du Premier ministre français Lionel Jospin et du Chancelier Gerhard Schröder.

Avec 96 000 salariés et un chiffre d’affaires consolidé pro-forma d’environ 21 milliards d’euros, EADS rejoint le peloton des trois plus grandes sociétés de l’industrie aéronautique et spatiale dans le monde et devient le Numéro Un en Europe, où elle occupe des positions de leaders sur tous les segments du marché.

EADS regroupera

  • 80 % d’Airbus, numéro deux mondial
  • Eurocopter, numéro un mondial
  • numéro trois mondial dans les satellites (Astrium)
  • numéro un mondial dans les lanceurs (Arianespace)
  • FLA/A400M, numéro trois mondial
  • Eurofighter et Dassault, numéro quatre mondial
  • Systèmes de Missiles, numéro deux mondial

L’accord de fusion a été signé par Pedro Ferreras, président du holding d’Etat espagnol SEPI (Sociedad Estatal de Participaciones Industriales), Jean-Luc Lagardère, président du groupe français Lagardère, Philippe Pontet, P.D.G. de la holding d’Etat française SOGEPA, Philippe Camus, directeur général d’Aerospatiale Matra et co-gérant du groupe Lagardère, Jürgen E. Schrempp, président de DaimlerChrysler AG (Stuttgart) et Manfred Bischoff, président de DASA et membre du conseil d’administration de DaimlerChrysler.

« Cette fusion va permettre à l’Espagne et au reste de l’Europe de renforcer leur rôle dans le domaine de l’aéronautique et de l’espace et par conséquent dans le secteur de la haute technologie en général. Les actionnaires des sociétés mères mais aussi les économies des pays concernés, les salariés et les clients vont également profiter des effets bénéfiques de cette fusion, » a déclaré Pedro Ferreras, président de SEPI. « Il s’agit d’une fusion de croissance. Ainsi, EADS va renforcer et élargir le rayonnement de l’Espagne dans les hautes technologies de demain et va permettre d’aboutir à des opportunités à plus long terme pour les employés d’une société par nature fortement internationale. »

DaimlerChrysler AG détiendra avec une holding d’Etat française et la SEPI plus de 60 % d’EADS, et le restant sera introduit en bourse. L’équilibre entre DaimlerChrysler et la holding française qui réunit les participations du groupe Lagardère, d’un groupe financier privé français et de l’Etat français, sera maintenu. Avant l’introduction en bourse de la société, la SEPI détiendra 6,25 % d’EADS.

Jean-Luc Lagardère a accueilli CASA comme membre fondateur à part entière d’EADS. « Une fois de plus, ma vision stratégique s’est confirmée. EADS est sans aucun doute le moteur de l’industrie européenne. Avec l’intégration de CASA, la nouvelle société s’est déjà hissée au rang de N° 3 mondial et possède tous les atouts pour devenir N°1. »

Philippe Pontet, P.D.G. de la SOGEPA a déclaré « nous devons être fiers de cette nouvelle avancée dans la construction de l’industrie de l’aéronautique, de la défense et de l’espace européenne. La maîtrise technologique espagnole va permettre l’intégration d’Airbus et place EADS comme leader mondial. »

Jürgen E; Schrempp, président de DaimlerChrysler, a décrit la fusion trilatérale comme une nouvelle percée dans l’intégration industrielle du secteur aéronautique et spatial européen. « L’arrivée de CASA dans EADS renforce la base de l’industrie aéronautique et spatiale. En tant qu’actionnaire principal, DaimlerChrysler va jouer, avec Lagardère, un rôle important dans EADS, dont la création va aboutir à une nouvelle dimension de croissance rentable. Nous espérons que l’intégration va progresser et que DaimlerChrysler va continuer à être le moteur de la consolidation. »

EADS sera géré par un conseil d’administration présidé par Manfred Bischoff et Jean-Luc Lagardère. La gestion opérationnelle de la société sera confiée à deux directeurs généraux et membres du conseil d’administration, Philippe Camus et Rainer Hertrich.

Un membre espagnol sera nommé pour le conseil d’administration de la holding et pour celui d’EADS. Deux divisions d’EADS seront dirigées par des allemands et deux autres par des français, tandis que la Division transport aérien sera dirigée par un espagnol. EADS disposera de sièges à Madrid, Munich et Paris mais sera domiciliée aux Pays-Bas.

CASA modifiera sa structure organisationnelle actuelle afin d’intégrer toutes ses activités dans les différentes divisions d’EADS.

EADS offre à CASA des perspectives d’avenir en renforçant les principales compétences espagnoles, en consolidant et en optimisant les programmes communs et en développant de nouvelles opportunités commerciales à la fois en Espagne et dans le reste du monde. Une part substantielle de la charge de travail des programmes Airbus sera transférée à CASA. La société espagnole apporte sa famille d’avions de transport militaire. Du fait qu’Airbus élargit l’éventail de ses applications militaires (A400M) et que la maîtrise de CASA est reconnue dans ce domaine, CASA dirigera les activités combinées y compris le montage final, la commercialisation et la vente.

CASA a également acquis un savoir-faire important dans le domaine des matériaux composites en fibre de carbone (CFC). Avec l’usine Dasa de Stade et l’usine Aerospatiale Matra de Nantes, Illescas, prés de Madrid, constituera le Centre CFC de la nouvelle société, hissant ainsi EADS au premier plan mondial pour la technologie composite, sous coordination espagnole.

Manfred Bischoff a souligné : « EADS est ouvert à d’autres partenariats à travers le monde. Nous sommes les premiers dans notre domaine à réunir nos forces au-delà de nos frontières. La décision de SEPI de fusionner Dasa et CASA en juin a donné l’impulsion au projet EADS, un processus d’intégration étendu et rapide qui semblait encore impossible quelques mois auparavant. EADS constitue une plate-forme naturelle pour la restructuration de l’industrie aéronautique et spatiale au niveau européen et mondial. »

Et Philippe Camus d’ajouter : « le regroupement d’Aerospatiale Matra, DASA et CASA est une évolution logique et naturelle qui augmentera notre efficacité industrielle commune, aboutira à une meilleure rentabilité et créera de la valeur pour les employés, les clients et les actionnaires. »

Alberto Fernandez, président de CASA a en outre fait remarquer que « CASA dispose d’un vaste marché, d’une base financière solide et de technologies de pointe. Nos trois sociétés associent leurs excellentes capacités et se complètent parfaitement. »

Selon les normes comptables espagnoles, CASA a amélioré ses bénéfices de 20 % en 1998 à 47 millions d’euros et s’attend à une nouvelle hausse en 1999.

CASA a vendu un total de 840 avions à 110 opérateurs dans 48 pays. A l’instar d’Aerospatiale Matra et de Dasa, CASA réalise plus des deux-tiers de ses bénéfices grâce à ses activités commerciales dans le monde et à la coopération internationale.

EADS devrait être opérationnel au cours du premier semestre 2000 après approbation par les autorités compétentes en matière de réglementation et de contrôle, et après mise en œuvre des mesures concernant le capital.

Contacts :

Roland Sanguinetti - Tel. 01 42 24 24 26

Martine Galland - Tel. 01 42 24 22 54

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription