Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 09 octobre 2018

Fondation ELLE : Le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018

« Dans mon pays, la guerre se passe sur le corps des femmes »

© Fondation Panzi

Vendredi 5 octobre 2018, 11 heures !

Une dépêche tombe sur mon téléphone.
Nous sommes en réunion avec de grandes entreprises, L'Oréal, Carrefour, Kering, Korian, BNP Paribas, pour travailler sur un programme de sensibilisation aux violences faites aux femmes.

J'interromps les réflexions de mes consœurs et les bras levés en signe de victoire, j'annonce cette grande et belle nouvelle !

Enfin ! Enfin, le Dr Denis Mukwege reçoit le Prix Nobel de la Paix !

Il était temps de reconnaître le courage, la détermination et l'engagement de cet homme d'exception qui depuis tant d'années est la voix des femmes de son pays, la République Démocratique du Congo, mais aussi celle de toutes les femmes survivantes ou non, victimes du viol comme arme de guerre.
Dès le lendemain, le Dr Mukwege prend la parole lors d'une conférence de presse donnée depuis son hôpital de Bukavu. Il a appris la nouvelle alors qu'il était en train d'opérer et sa déclaration donne le ton de son ambition.

« Ce prix n'aura de signification que s'il joue le rôle de mobilisation pour changer la situation des femmes en zones de conflits armés. Pendant près de 20 ans j'ai été témoin des crimes de guerre contre les femmes non seulement en République Démocratique du Congo mais également dans plusieurs autres pays du monde.

Je voudrais vous dire qu'à travers ce prix le monde vous écoute et refuse l'indifférence, refuse de rester les bras croisés face à votre souffrance.

C'est vous, les femmes, qui portez l'humanité. »

Je voudrais dire aujourd'hui la fierté que nous avons à la Fondation ELLE de participer à l'œuvre du Dr Denis Mukwege depuis 4 ans. En effet, nous soutenons le programme de réhabilitation psychosociale des femmes soignées à l'hôpital de la Fondation Panzi.

Une fois opérées et réparées, elles sont accueillies dans la Maison Dorcas où des équipes les accompagnent afin qu'elles retrouvent leur dignité de femme, qu'elles apprennent un métier et puissent reprendre le cours de leur vie.

Cet accueil concerne aussi les jeunes filles, victimes ou orphelines et quelques jeunes garçons, nés du viol de leur mère, abandonnés à l'hôpital tant ils représentent les stigmates d'un drame que ces femmes veulent oublier.

Depuis 14 ans, la Fondation ELLE a soutenu des dizaines de projets dans plus de 30 pays. Notre action auprès du Dr Mukwege est sans doute celle dont je suis la plus fière, mais aussi la plus honorée. Je ne l'ai jamais rencontré, mais son engagement est une inspiration, de celle qui, dans les moments de doutes, vous interdise de baisser les bras.

Pour cela, Dr Mukwege, un immense merci.

Karine GULDEMANN
Déléguée générale

Fondation ELLE