Ecovadis : un pas de plus vers les achats responsables

 
 
ARNAUD DE LAMEZAN
Directeur des Achats et de l’Immobilier Groupe, Lagardère
 
 
En quoi la « Politique Achats responsables » contribue-t-elle à la performance globale de la démarche achats du groupe ?

 

Il s’agit d’une Politique Achats classique, définissant un cadre et des méthodes permettant de réduire les coûts, limiter les risques et stimuler l’innovation fournisseur.
Elle insiste sur des notions comme le TCO (Total Cost of Ownership), qui considère le coût complet d’un produit ou d’un service. C’est ainsi qu’un couple produit/fournisseur en apparence « pas cher » peut s’avérer peu compétitif au regard de tous ses coûts associés (logistique, flexibilité, durée de vie/ remplacement, accessoires, maintenance…).
Elle incite aussi à s’ouvrir sur les PME, notamment locales, et elle pousse à considérer l’apport des sociétés d’insertion et d’aide par le travail, bien souvent compétitives (AGEFIPH).
Elle favorise encore le traitement respectueux des fournisseurs et elle précise des règles d’éthique et de déontologie vis-à-vis de ces derniers, dans le respect des valeurs de l’entreprise et aussi dans l’intérêt financier direct des sociétés du Groupe. Nous allons d’ailleurs renforcer encore cette partie-là.

Après l’entrée en vigueur en 2013 de la nouvelle Charte Fournisseur Responsable, vous avez franchi une nouvelle étape avec Ecovadis en 2014, en quoi consiste cette dernière ?

Il s’agit effectivement d’aller encore plus loin en matière de « sourcing responsable », c’est-à-dire de sélection de nouveaux fournisseurs responsables lors des appels d’offres, ou d’accompagnement de partenaires existants dans leur démarche de progrès.
La Charte Fournisseur Responsable développée en 2013 consiste en un engagement, signé par nos fournisseurs, à respecter les règles de la RSE qui y sont inscrites.
La nouvelle démarche, complémentaire de la charte, consiste en l’envoi par Ecovadis de questionnaires RSE très détaillés aux fournisseurs, en demandant des preuves documentaires à l’appui de la plupart de leurs réponses. Après analyse, Ecovadis évalue ces fournisseurs et leur attribue une note. Les acheteurs concernés vont ensuite utiliser ces notes dans le choix de nouveaux fournisseurs, ou dans le pilotage des fournisseurs actifs.
C’est donc une démarche en profondeur, que l’on réservera dans un premier temps à certains fournisseurs choisis selon des critères propres à nos métiers.

Qu’attendez-vous à terme de ce partenariat ?

Nous pensons que c’est un moyen efficace de faire progresser nos fournisseurs, donc toute notre chaîne logistique en amont, vers des comportements plus respectueux des questions sociales, sociétales et environnementales, tels que nous le souhaitons et que nous nous efforçons de faire nous-mêmes.

 

> www.lagardere.com