Résultats du 1er semestre 2008

Catégorie

Corporate et autres activités, Finance

Paris, le 28 Août 2008

Résultat opérationnel courant consolidé(1):

        • RESOP CONSOLIDE : + 255 M€ sur le 1er semestre 2008
          (+ 270 M€ à fin juin 2007)
        • RESOP MEDIA : + 260 M€, soit + 3,8 % selon les critères
          retenus pour l’objectif 2008
        • RESULTAT NET – PART DU GROUPE ajusté hors EADS ;
          159 M€, soit + 10,4 %

Les résultats consolidés du 1er semestre 2008 de Lagardère SCA publiés ce jour présentent les principaux éléments suivants :

  • Chiffre d’affaires : à données comparables, la croissance des ventes s’établit à + 3,6 %. En données brutes, elles reculent de – 3,8 % à 3 804 M€, en raison principalement de variations de périmètre (- 191 M€), pour l’essentiel la cession de la Presse Quotidienne Régionale et de Virgin Stores, ainsi que d’effets de change défavorables (- 90 M€).
  • Résultat opérationnel courant : Le Resop Média est en croissance de + 3,5 % à 260 M€ (+ 3,8 % selon les critères retenus pour l’objectif 2008, à savoir une croissance du Resop Media comprise entre “+ 3 % et + 7 %” avec un taux de change euro/dollar de 1,50) illustrant la forte capacité de résistance du Groupe dans un environnement économique particulièrement difficile. Le Resop consolidé s’établit à + 255 M€, en recul par rapport au Resop 2007 (+ 270 M€) qui bénéficiait, entre autres, d’un profit encaissé dans le cadre du règlement d’un litige lié aux activités passées de Matra Transport.
  • Importante contribution d’éléments non récurrents, non opérationnels positifs (+ 325 M€ au 30.06.2008 contre + 335 M€ au 30.06.2007) composée de la plus-value réalisée sur la vente des titres EADS (+ 466 M€) diminuée, entre autres, de pertes de valeurs sur des magazines aux Etats-Unis.
  • Baisse significative de la charge financière nette (- 79 M€ contre – 105 M€ en 2007) due principalement à la réduction des charges attachées à l’ORAPA EADS(2).
  • Résultat net consolidé – part du groupe : progression de + 14,6 % à + 572 M€. Hors contribution EADS, le résultat net – part du groupe ajusté des éléments non récurrents, non opérationnels et de l’incidence des ORAPA sur les charges financières s’élève à + 159 M€ (+ 10,4 %).
  • Dette nette bancaire : 2 731 M€ contre 2 570 M€ au 31 décembre 2007.


CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Au 30 juin 2008, le chiffre d’affaires consolidé de Lagardère SCA s’élève à 3 804 M€, soit une croissance de + 3,6 % à données comparables et de – 3,8 % en données brutes.

  • Lagardère Publishing – L’activité progresse sur le 1er semestre 2008 de + 1,3 %, à 908 M€ en données brutes, et de + 4,5 % à données comparables. La performance aux États-Unis, en Grande Bretagne et en Espagne est satisfaisante. En revanche, la Littérature en France poursuit son recul. L’activité Fascicules est impactée par un recul des ventes en France et en Italie, partiellement compensée par les bonnes performances enregistrées en Grande-Bretagne et au Japon.
  • Lagardère Active – L’activité baisse de – 7,0 % à 1 018 M€ sur le 1er semestre 2008 en données brutes compte tenu principalement d’effets négatifs de périmètre (- 67 M€) et de change (- 33 M€). Le pôle croît cependant à données comparables de + 2,7 %.
    Les ventes de la division Magazines progressent de + 1,6 % à données comparables sur le premier semestre 2008 avec une situation contrastée en matière de publicité par pays : fort recul aux Etats-Unis au deuxième trimestre 2008, mais progression en Russie et en Chine. Les évolutions en matière de diffusion sont, elles aussi, inégales par zone géographique.
    Les ventes numériques sont toujours en forte croissance et atteignent 6,4 % des ventes de Lagardère Active au 30 juin 2008 (contre 2,2 % sur la même période en 2007).
    Le chiffre d’affaires réalisé par la division Broadcast augmente de + 6,2 % en données comparables au terme d’un excellent deuxième trimestre 2008. En radio, Virgin a bénéficié d’une croissance soutenue ; Europe 1 et RFM présentent une activité étale, compensant intégralement un début d’année difficile. A l’étranger, le réseau des radios continue de bénéficier d’une forte croissance. Enfin, les chaînes thématiques et la production TV réalisent également un bon premier semestre.
  • Lagardère Services – Les ventes sur le 1er semestre 2008 progressent à 1 681 M€, soit de + 5,8 % à données comparables (- 4,2 % en données brutes en raison pour l’essentiel de la sortie de Virgin Stores du périmètre du Groupe). A l’exception de la Belgique, tous les pays connaissent une activité en progression grâce notamment à l’impact de la politique d’ouverture de points de vente.
  • Lagardère Sports – Les ventes consolidées qui s’élèvent à 197 M€, sont en recul de – 12,3 % en données comparables. L’activité reste conforme aux prévisions grâce notamment au niveau de l’Euro 2008.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES

Sur le premier semestre 2008, Lagardère SCA a généré un résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Resop) de + 255 M€, contre + 270 M€ en 2007.

Le pôle Média, dont le Resop s’élève à + 260 M€ au 30 juin 2008, affiche une progression de + 3,5 % par rapport au 1er semestre 2007. Selon les critères retenus pour l’objectif 2008, soit un taux de change moyen du euro/dollar de 1,50, la progression s’établit à 3,8 %. La marge opérationnelle s’établit à 6,8 %, contre 6,4 % au 1er semestre 2007.

  • Lagardère Publishing enregistre une stabilité de son Resop à + 71 M€, qui découle d’une amélioration de la performance opérationnelle compensée par un effet de change négatif. Les contributions de la Grande Bretagne (pour la partie non éducative) et de l’Education en Espagne compensent le recul du Resop de la Littérature générale en France et des fascicules. La contribution des Etats Unis progresse de plus de 10 % grâce à l’excellente performance de la Littérature générale.
  • Lagardère Active affiche une progression de son Resop de + 7,3 % à + 114 M€. En dépit d’une dégradation sensible du marché publicitaire notamment au deuxième trimestre 2008, la division Presse enregistre une quasi stabilité de son Resop à 61 M€. Le plan de relance Active 2009, grâce en particulier au travail sur la structure de charges et sur l’amélioration de la qualité du portefeuille de publications, permet de compenser l’impact sur le Resop de la contraction des ventes (notamment publicitaires) qui a affecté l’activité semestrielle essentiellement aux Etats-Unis, au Japon, et en Espagne.
    Le Resop TV progresse sensiblement (+ 12 M€ contre + 1 M€ en 2007), tandis que celui des activités Radio est stationnaire (+ 41 M€ en 2008, contre + 42 M€ en 2007). Ces évolutions découlent d’une bonne performance de la Radio à l’international, compensée par l’évolution des résultats en France, pénalisés par un environnement économique difficile. En TV, on note une amélioration de Lagardère Entertainment, liée principalement à une reprise de provision pour litiges soldés.
  • Le Resop de Lagardère Services au 30 juin 2008 atteint + 46 M€, soit + 2,8 % par rapport au 1er semestre 2007. L’impact des charges liées à l’ouverture de nombreux nouveaux points de vente a pesé particulièrement sur la performance.
  • Le Resop de Lagardère Sports([3]) s’élève à + 29 M€ à fin juin 2008, niveau stable par rapport à 2007. Sur le premier semestre, la contribution de l’Euro 2008 et de la CAN 2008 ont compensé le recul attendu de l’activité liée aux effets de saisonnalité (le Resop 2007 bénéficiait en particulier de l’impact des matchs de qualifications pour l’Euro 2008 et du Championnat du Monde de Hand Ball). Par ailleurs, la bonne performance des activités à occurences annuelles a été contrebalancée par des investissements dans de nouvelles activités tel que le raid TransOrientale.

Le Resop du Hors-Pôles enregistre une forte variation à fin juin 2008, (- 5 M€ contre + 19 M€ à fin juin 2007) compte tenu, principalement, de la prise en compte au 1er semestre 2007 d’un profit généré par la résolution d’un litige lié aux anciennes activités de Matra Transport.

ELEMENTS NON RECURRENTS, NON OPERATIONNELS

Le montant des éléments non récurrents, non opérationnels est quasiment stable à + 325 M€ (contre + 335 M€ en 2007). Les principaux éléments le composant sont :

  • + 466 M€ de plus-value de cession d’une partie des titres EADS (2,5 % du capital).
  • – 93 M€ de pertes de valeur sur titres de publication américains.
  • – 37 M€ d’amortissements d’actifs incorporels liés aux acquisitions.
  • – 7 M€ de coûts de restructuration principalement engagés par l’activité Magazines.

CONTRIBUTION DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

Le résultat des sociétés mises en équivalence progresse d’environ + 80 %, à + 98 M€(3). Plus des trois-quarts de cette progression découle de l’augmentation de la contribution d’EADS. Hors EADS, le résultat des sociétés mises en équivalence s’établit à + 46 M€, contre + 36 M€ au 1er semestre 2007, et s’explique par la hausse de la contribution de Canal + France.

Le Résultat avant charges financières et impôts (RACFI) progresse ainsi de + 3 %, à + 678 M€.

CHARGES FINANCIERES NETTES

Les charges financières nettes consolidées du 1er semestre 2008 atteignent – 79 M€, contre – 105 M€ au 1er semestre 2007. Cette nette amélioration découle de la diminution des charges liées à l’ORAPA EADS qui contrebalance largement l’impact négatif de l’augmentation de la dette financière nette moyenne et de son coût.

IMPÔTS

Le montant des impôts à fin juin 2008 atteint – 13 M€, à comparer à – 41 M€ au 30 juin 2007. Cette charge semestrielle est peu représentative du poids de la charge qui sera enregistrée en fin d’exercice. Le recul de cette charge en 2008, par rapport à 2007, s’explique principalement par des reprises d’impôts différés passifs (sans incidence sur la trésorerie) constatées à l’occasion de l’enregistrement de pertes de valeurs sur des titres de publications aux Etats-Unis.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net s’élève à + 14 M€, montant équivalent à celui enregistré au 1er semestre 2007.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le RESULTAT NET CONSOLIDE – PART DU GROUPE s’élève à + 572 M€, contre + 499 M€ au 30 juin 2007 (+ 14,6 %).

    

au 30 juin 2007 

au 30 juin 2008 

EN MILLIONS D’EUROS

PÔLE MEDIA

HORS-POLES
ET EADS

TOTAL GROUPE LAGARDERE

PÔLE MEDIA

 HORS-PÔLES
ET EADS

 TOTAL GROUPE LAGARDERE

Chiffre d’affaires

3 955

 

3 955

 3 804 

 

3 804

Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Resop)(3)

251 

19

270

260

(5)

255

Eléments non récurrents / non opérationnels

(137)

472

335

(141)

466

325

Contribution des sociétés mises en équivalence(3)

36

18

54

46

52

98

Résultat avant charges financières et impôts

150

509

659

165

513

678

Charges financières nettes

(63)

(42)

(105)

(85)

6

(79)

Impôts

(53)

12

(41)

(20)

7

(13)

Résultat net consolidé

34

479

513

60

526

586

                
dont part des minoritaires

14

0

14

14

0

14

dont Résultat net – part du groupe

20

 479

 499

 46

526

572

 

 

RESULTAT NET – PART DU GROUPE AJUSTE (hors mise en équivalence de EADS)

L’évolution du Résultat net – part du groupe ajusté, dont le calcul est détaillé ci-dessous, permet une comparaison 2008 versus 2007 pertinente. Il neutralise l’incidence nette des éléments non récurrents et non opérationnels, ainsi que la mise en équivalence de EADS. Il s’élève en 2008 à + 159 M€, soit une hausse de + 10,4 %.

 

(M€)

au 30 juin 2007

au 30 juin 2008

Résultat net – part du groupe

499

572

Résultat mis en équivalence d’EADS

(18)

(52)

Amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions – net d’impôt

19

28

Résultat net avant amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions

500

548

       

Charges de restructurations (nettes d’impôts)

18

5

Résultats de cessions et autres (nets d’impôts)

(481)

(453)

Pertes de valeur sur écarts d’acquisition et immobilisations incorporelles (nettes d’impôt)

78

53

Incidence des ORAPA sur les charges financières (nettes des produits financiers calculés à taux de marché)

29

6

     
Total des éléments non récurrents net d’impôts

(356)

(389)

     
Résultat net – part du groupe ajusté hors EADS

144

159

SOMME DES FLUX OPERATIONNELS ET D’INVESTISSEMENTS

Au 30 juin 2008, les cash-flows (somme des flux opérationnels et des flux nets d’investissements) progressent sensiblement par rapport au 1er semestre 2007 : – 34 M€, contre – 475 M€ en 2007.
Cette évolution favorable s’explique principalement par :

  • Des flux opérationnels en retrait (- 271 M€ à fin juin 2008 contre – 115 M€ à fin juin 2007) en raison d’une saisonnalité traditionnelle de l’évolution du BFR, accrue cette année par des éléments de timing au sein des divisions Publishing, Active et Sports. Par ailleurs, le cash flow opérationnel est affecté par le poids des décaissements de charges de restructurations liées au plan Active 2009.
  • Les flux nets d’investissements affichent un solde de + 237 M€ à fin juin 2008 contre – 360 M€ à fin juin 2007. Le niveau des investissements financiers du groupe sur les 6 premiers mois de l’année 2008, – 415 M€, (Doctissimo, World Sport Group, Massin entre autres) est inférieur à celui enregistré en 2007, – 989 M€, (marqué notamment par le poids de l’acquisition de SportFive). Par ailleurs, le niveau des cessions + 725 M€ au 30.06.2008 (contre + 685 M€ au 30.06.2007) est marqué principalement par le produit de la cession de 2,5 % de titres EADS.

ENDETTEMENT

Au 30 juin 2008, la dette nette bancaire s’élève à 2 731 M€, en progression par rapport au 31 décembre 2007 (2 570 M€), ce qui s’explique notamment par :

  • L’impact des cash-flows négatifs (- 34 M€) au 1er semestre 2008
  • Le versement des dividendes (- 196 M€).
  • Divers ajustements qui viennent réduire la valeur de la dette (+ 68 M€) sans incidence sur la trésorerie.

L’endettement net hors ORAPA ressort à 2 041 M€, soit un ratio d’endettement de 41,7 %.

Lagardère est un groupe 100 % média (livre, presse, audiovisuel, numérique, travel retail et distribution de presse, économie du sport et droits sportifs) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur.
Le groupe Lagardère détient également une participation de 10 % dans EADS.

Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris – (Eurolist – compartiment A).

(1) Résultat opérationnel courant ou Resop : avant contribution des sociétés mises en équivalence
(2) ORAPA : Obligation Remboursable (en titres EADS) à parité ajustable
(3) Avant amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions

Contact Presse :

Thierry Funck-Brentano - 01 40 69 16 34 -  tfb@lagardere.fr

Ramzi Khiroun - 01 40 69 16 33 - rk@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs :

Virginie Banet - 01 40 69 18 02 - vbanet@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription