Résultats annuels 2004

Catégorie

Finance

Paris, le 10 mars 2005

Progression de +10,3 % du résultat d’exploitation de LAGARDERE MEDIA

(Hors HODDER HEADLINE et actifs EDITIS conservés)

Résultat net consolidé : 382 M€ (+14,4%)

Le Conseil de Surveillance, réuni le 10 mars 2005, a examiné les comptes consolidés de l’année 2004 de LAGARDERE SCA, présentés par Arnaud Lagardère, Gérant-Commandité, Philippe Camus et Pierre Leroy, Co-gérants.

Principaux éléments :

  • Chiffre d’affaires de Lagardère Media : croissance de + 8,2 % à 8 594 M€ (+ 3,3 % à données comparables)
  • Résultat d’exploitation de Lagardère Media : croissance de + 20,9 % à 516 M€ (+ 10,3 % hors Editis et Hodder Headline)
  • Cash-flow d’exploitation de LAGARDERE hors EADS : en progression (malgré une base de comparaison très élevée) à 540 M€ versus 524 M€ en 2003
  • Poursuite du désendettement : dette nette bancaire (hors EADS et T-online) de 1 652 M€ contre 1 901 M€ en 2003
  • Proposition d’un dividende de 1 € par action au titre du résultat 2004, à comparer à 0,90 € versé au titre du résultat 2003
  • Proposition d’un dividende exceptionnel de 2 € permettant de faire bénéficier les actionnaires d’une partie du gain réalisé à l’occasion de la cession des titres T-Online.


CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé de LAGARDERE SCA progresse de + 7,5 % à 13 389 M€ (contre 12 454 M€ en 2003).

  • Progression de + 3,3 % du chiffre d’affaires de Lagardère Media à données comparables

Le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’élève à 8 594,3 M€, en hausse de + 3,3 % à données comparables.
Chacune des activités est en croissance. La division « Livre » enregistre une performance historique avec une hausse de ses ventes pro-forma de + 6,4 %. Par ailleurs, Hachette Livre bénéficie en 2004 de la consolidation en année pleine des activités Editis conservées (+ 341,6 M€) et d’un trimestre de Hodder Headline (+ 61,1 M€). L’activité « Presse » progresse de + 1,7 % à données comparables contre + 1,1% en 2003. Hachette Distribution Services croît de + 2 % à données comparables, l’impact de la croissance en Europe (hors France) étant limité par l’atonie des activités en France et aux Etats-Unis. Enfin, les activités de Lagardere Active ont réalisé une année record, avec une hausse des ventes à données comparables de + 12,8 %.

  • Contribution de EADS au chiffre d’affaires consolidé en hausse de + 6,3 % à 4 795,1 M€

Toutes les divisions participent à la croissance. Airbus profite de livraisons d’avions plus élevées (320 en 2004 contre 305 en 2003), confirmant ainsi la nette reprise du cycle aéronautique. La croissance de toutes les autres divisions est tirée par leurs programmes militaires, notamment l’avion de transport A400M, les hélicoptères Tigre et NH90, les missiles et le contrat Paradigm de communication par satellites.

RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE

  • Progression du résultat d’exploitation (hors Hodder Headline et actifs Editis conservés) de Lagardère Media de + 10,3 %

Le pôle Lagardère Media, dont la contribution s’élève à 516 M€ (+ 20,9 %), affiche une progression hors impact de la consolidation d’Editis et de Hodder Headline de + 10,3 % par rapport à l’année 2003. La marge d’exploitation de Lagardère Media (y compris les actifs conservés de Editis et Hodder Headline) passe de 5,4 % en 2003 à 6,0 % en 2004.

La branche « Livre » réalise cette année encore une très bonne performance dans quasiment tous les segments de l’édition. Le segment Education améliore sa part de marché dans un marché en retrait. La Littérature Générale et les Fascicules tirent la performance en France. L’année en Littérature aura été marquée par le succès exceptionnel de « Da Vinci Code », avec plus de 1,3 million d’exemplaires vendus, et par la contribution de sept autres livres ayant dépassé les 100 000 exemplaires vendus. Les activités en Angleterre et en Espagne progressent également de façon très sensible. Les actifs conservés d’Editis contribuent à hauteur de 41 M€ comme anticipé. La contribution de Hodder Headline reste marginale, compte tenu de la saisonnalité de l’activité et des charges d’intégration. Au total, le résultat d’exploitation atteint un taux de marge d’exploitation de 12,1 % (à comparer à 11,1 % en 2003), soit son objectif à moyen terme avec trois ans d’avance.

Lagardere Active poursuit sa rapide amélioration et atteint un niveau record de résultat d’exploitation de 49 M€ contre 27 M€ en 2003. La marge d’exploitation dégagée progresse nettement de + 4,7 % en 2003 à + 7,2 % en 2004. L’embellie publicitaire sur les marchés de la Radio et de la Télévision est venue compléter l’effort de restructuration opérée sur les chaînes thématiques. Les investissements passés en charges de Lagardere Active Broadband (activités numériques hors « Radio » et « Télévision ») pèsent – 4 M€.

Hachette Distribution Services voit son résultat d’exploitation atteindre 98,3 M€, soit une hausse de + 6,7 %. L’amélioration se répartit entre l’activité française, où Virgin poursuit son redressement, et le reste de l’Europe, avec notamment une très belle performance de l’Espagne. L’Allemagne et la Pologne ont également réalisé une bonne année. La Belgique et Aelia sont restés en retrait sur l’exercice. Les Etats-Unis, et notamment Curtis, contribuent à la hausse du résultat.

Hachette Filipacchi Médias atteint un résultat d’exploitation de 196 M€, en retrait par rapport à 2003 (- 2,3 %). Hors impact négatif du dollar US (- 9 % par rapport à l’euro sur 2004), le résultat d’exploitation serait stable. Le poids des nouveaux lancements a particulièrement affecté l’activité en 2004. L’environnement concurrentiel difficile, en France et plus particulièrement en Italie, associé à une reprise molle des investissements publicitaires en Europe (hors Espagne et Grande-Bretagne), a également pesé sur la performance. Inversement, l’activité aux Etats-Unis et dans les pays émergents (Russie, Chine) s’est très bien tenue tout au long de l’année. Comme annoncé lors de la publication des résultats semestriels, le résultat d’exploitation du second semestre est en progression (+ 3,7 %), marquant le point d’inflexion dans la croissance du résultat d’exploitation de Hachette Filipacchi Médias.

  • EADS améliore significativement sa contribution au résultat d’exploitation consolidé de LAGARDERE + 361 M€ (contre + 232 M€ en 2003)

Les moteurs de la croissance du résultat opérationnel d’EADS sont Airbus qui bénéficie des premiers signes de la reprise du marché de l’aviation commerciale, et l’activité Espace qui renoue avec les bénéfices.

Au total, pour LAGARDERE SCA, le résultat d’exploitation consolidé s’élève à + 865 M€ (contre + 671 M€ en 2003).

LE RESULTAT FINANCIER

Le résultat financier atteint – 7 M€ (contre + 42 M€ en 2003).
Hors contribution EADS et variations de provisions pour dépréciation des titres T-Online (reprise à hauteur de + 104 M€ en 2004 et de + 121 M€ en 2003), le résultat financier est stable à – 60 M€ (- 59 M€ en 2003).

LE RESULTAT EXCEPTIONNEL

Le résultat exceptionnel atteint – 100 M€ dont – 22 M€ imputables à EADS. Pour le reste, il consiste, pour l’essentiel, en des dotations aux provisions pour dépréciation d’actifs incorporels (- 65 M€) relatifs à Rusconi (activité magazines en Italie, – 40 M€), et à divers actifs de Lagardere Active (- 12 M€) et Hachette Filipacchi Médias (agences photos, Zurban).

IMPOTS

Sur l’ensemble du groupe, le montant des impôts atteint – 258 M€ (dont – 107 M€ imputables à EADS).
La hausse des impôts comptabilisés reflète, pour l’essentiel, l’amélioration des résultats sur la période.

LES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES ECARTS D’ACQUISITION n’enregistrent pas d’évolution significative.

LE RESULTAT DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

Il s’établit à + 53 M€, contre + 49 M€ en 2003.
Cette progression s’explique par la nouvelle amélioration de la contribution de CanalSatellite (+ 39 M€ à comparer à + 27 M€ en 2003), et la réduction de la dotation aux provisions pour dépréciation de la participation dans multiThématiques : – 13 M€ en 2004, à comparer à – 36 M€ en 2003.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net s’élève à – 48 M€, dont – 25 M€ sont imputables à EADS.

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net consolidé – part du groupe progresse de + 14,4 % à + 382 M€.
Le résultat net – part du groupe de LAGARDERE hors EADS s’élève à + 256 M€, en retrait par rapport à 2003 (- 2,6 %). Le retrait s’explique pour l’essentiel par l’impact positif en 2003 de la cession des titres Renault pour + 40 M€.

EN MILLIONS D’EUROS 2004 2003
GROUPE LAGARDERE
HORS EADS
EADS TOTAL GROUPE
LAGARDERE
GROUPE LAGARDERE
HORS EADS
EADS TOTAL GROUPE
LAGARDERE
Chiffre d’affaires 8 594 4 795 13 389 7 944 4 510 12 454

Résultat d’exploitation

504 361 865 439 232 671

Résultat financier

44 (51) (7) 62 (20) 42

Résultat courant

548 310 858 501 212 713

Résultat exceptionnel

(78) (22) (100) (30) (49) (79)

Rémunérations
prioritaires nettes

Impôts sur les résultats

Dotations aux amortissements des écarts d’acquisition des sociétés intégrées

(1)

(151)

(79)

(107)

(43)

(1)

(258)

(122)

(8)

(121)

(79)

(72)

(45)

(8)

(193)

(124)

Résultat net des sociétés intégrées 239 138 377 263 46 309

Contribution des sociétés mises en équivalence

Part des minoritaires

40

(23)

13

(25)

53

(48)

11

(11)

38

(13)

49

(24)

Résultat net – part du groupe 256 126 382 263 71 334

 
  2004 2003

Résultat net – part du groupe hors EADS

Plus-value Renault

Reprise de provision sur titres T-Online, nette d’impôt

Résultat net PDG ajusté – hors EADS

Dépréciations des Immo. Incorporelles

256

(88)

168

78

263

(40)

(97)

126

89


Résultat net – part du groupe ajusté – hors EADS
(avant dépréciation des Immo. Incorporelles)
246 215

MAITRISE DE L’ENDETTEMENT

Au 31 décembre 2004, la dette nette bancaire s’élève à – 386 M€ en amélioration par rapport à fin décembre 2003 (- 882 M€).
Hors EADS, TSDI et T-online, la dette nette s’élève à – 1 652 M€, contre – 1 901 M€ à fin 2003.

FLUX DEGAGES PAR LES OPERATIONS

Au 31 décembre 2004, les fonds dégagés par les opérations (flux d’exploitation minorés des flux nets d’investissements) dégagés par LAGARDERE hors EADS sont de + 454 M€ à comparer à + 506 M€ en 2003. Les différentes composantes de leurs évolutions sont détaillées ci-dessous :

La Marge Brute d’Autofinancement pour la partie hors EADS progresse de + 25 % à + 550 M€.

La variation de BFR est proche de l’équilibre à – 10 M€ et s’explique, notamment, par une consommation de BFR en provenance de Lagardere Active et d’un accroissement de l’activité de Hachette Livre.
Par ailleurs l’exercice 2003 était impacté positivement par une opération de titrisation sur Hachette Filipacchi Médias.

Les investissements corporels et incorporels hors EADS progressent sensiblement de 208 M€ en 2003 à 353 M€ en 2004. Cette progression est due pour l’essentiel au rachat par la branche Presse de son siège social (63 M€), à une progression sensible des investissements de production télévisuelle de Lagardere Active, ainsi qu’à l’entrée dans le périmètre de consolidation des actifs conservés d’Editis et de Hodder Headline.

Les investissements financiers hors EADS progressent de 62 M€ à 456 M€. Cette augmentation reflète :

  • le poids des investissements financiers, marqué notamment par les acquisitions menées en Russie dans la Presse et la Radio, et par l’intégration de Newslink (HDS) et Psychologies Magazines (HFM)
  • l’acquisition de Hodder Headline

Les cessions d’actifs, positivement impactées en 2003 par la cession des titres Renault (+ 138 M€), le sont à nouveau par les cessions d’actifs Editis (+ 667 M€).

DIVIDENDE

La Gérance a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires la distribution d’un dividende de 1 € par action à comparer au dividende de 0,90 € versé au titre du résultat 2003. Cette proposition reflète la bonne santé financière ainsi que la confiance de LAGARDERE SCA en ses performances futures.
Par ailleurs, la Gérance proposera à l’Assemblée Générale des Actionnaires le versement d’un dividende exceptionnel de 2 € par action, permettant de marquer la volonté du groupe de faire participer ses actionnaires aux bénéfices de la cession des titres T-Online entreprise au début de l’exercice 2005.
La Gérance proposera enfin à l’Assemblée Générale des Actionnaires de fixer la date de versement du dividende de 1 € au 19 mai 2005, et celle de versement du dividende exceptionnel de 2 € au début du mois de juillet 2005.


Leader dans le domaine des médias (livre, distribution de produits culturels, presse et audiovisuel), le groupe LAGARDERE est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 15,097 % dans EADS.
Le groupe a réalisé en 2004 un chiffre d’affaires de 13 389 M€ et emploie 47 300 personnes dans plus de 40 pays.
Le groupe LAGARDERE est coté au Premier Marché de la Bourse de Paris.

Thierry FUNCK-BRENTANO - Tel. : 01 40 69 16 34 - e-mail : tfb@lagardere.fr

Arnaud MOLINIE - Tel. : 01 40 69 16 72 - e-mail : amolinie@lagardere.fr

Laurent CAROZZI - Tel. : 01 40 69 18 02 - e-mail : lcarozzi@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription