Le résultat d’exploitation de Lagardère Média progresse de +14,2 % sur le 1er semestre 2004

Catégorie

Corporate et autres activités

Paris, le 9 septembre 2004

 



POUR L’ENSEMBLE DE L’ANNEE , LE TAUX DE CROISSANCE DU RESULTATS

D’EXPLOITATION DE LAGARDERE MEDIA EST REVU A LA HAUSSE.
IL DEVRAIT SE SITUER ENTRE « + 7 % et + 10 % ».

Le Conseil de Surveillance, réuni le 8 septembre 2004, a examiné les comptes consolidés du 1er semestre 2004 de LAGARDERE SCA présentés par Arnaud LAGARDERE, Gérant-Commandité, Philippe CAMUS et Pierre LEROY, Co-gérants.

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE DU GROUPE

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’établit au 30 juin 2004 à 6 250 M€ (contre 5 802 M€ au 1er semestre 2003).

  • Progression de + 3,3 % du chiffre d’affaires de Lagardère Media à données comparables
    Le chiffre d’affaires de Lagardère Media s’élève à 4 060 M€, en progression de + 3,3 % à données comparables. Toutes les divisions contribuent positivement à la croissance.
    « Lagardere Active », grâce au rebond publicitaire de la radio, enregistre une croissance interne de + 15,9 %.
    Le chiffre d’affaires publié de Lagardère Media affiche une progression de + 5,2 %.
    Les activités d’Editis conservées contribuent à hauteur de + 130 M€. En revanche, l’appréciation de l’Euro par rapport à la plupart des devises a un impact négatif de – 85 M€.
  • Bonne progression du chiffre d’affaire d’EADS
    Le chiffre d’affaires d’ EADS affiche une hausse de plus de + 12 %, malgré la faiblesse du Dollar. La division Airbus a livré plus d’appareils et dans un mix produits plus favorable (forte proportion d’avions de la famille A330/340). La division Espace bénéficie de la montée en puissance de Paradigm –filiale de service de communication militaire par satellites.

RESULTAT D’EXPLOITATION CONSOLIDE

  • Forte progression du Résultat d’exploitation de Lagardère Media
    Le pôle Lagardère Media, dont la contribution s’élève à + 196,8 M€ au 30 juin 2004, affiche une progression de + 14,2 % par rapport au 1 er semestre 2003.

« Lagardere Active » réalise une très belle performance avec un résultat d’exploitation en hausse de + 20 M€ à + 35,7 M€ (+ 130,5 %). L’activité radio (+ 74,7 % à + 33,9 M€) bénéficie pleinement de la reprise publicitaire. Toutes les activités TV (- 8 M€ à fin 2003) sont en amélioration et permettent un retour à l’équilibre à l’issue du 1 er semestre de l’ensemble du pôle.

La branche « Livre » enregistre à nouveau une très bonne performance, tirée notamment par la contribution de la France et le succès des fascicules à l’international. Elle se traduit par une progression de son résultat d’exploitation de + 26,6 % (+ 7,9 M€ sur le semestre, à + 37,6 M€). En raison du caractère fortement saisonnier de ses activités, la totalité du résultat d’exploitation annuel des activités Editis conservées sera générée sur la deuxième partie de l’année 2004.

La branche « Distribution » voit son résultat d’exploitation progresser de + 14,7 % (à + 40,1 M€), grâce à la bonne performance de l’Espagne et de l’Amérique du Nord, et à l’amélioration des résultats de Virgin.

Une politique particulièrement dynamique de lancements, combinée à d’importantes campagnes de promotions en France et en Grande Bretagne, pèse sur le résultat d’exploitation de la branche « Presse  » du 1 er semestre 2004. De ce fait, le résultat d’exploitation de la branche recule de – 9,5 % à + 83,4 M€. Au second semestre, le résultat d’exploitation devrait renouer avec la croissance, en particulier grâce aux succès, confirmés au cours de l’été, des lancements réalisés en France.

  • Forte progression du Résultat d’exploitation de EADS
    Au 1 er semestre 2004, EADS est consolidé dans les comptes de LAGARDERE SCA par intégration proportionnelle à 15,036 %.
    Les comptes d’EADS ont, par ailleurs, fait l’objet de retraitements pour se conformer aux normes comptables françaises appliquées par le groupe LAGARDERE.

    EADS enregistre une très forte progression de son EBIT (Earnings Before Interest and Taxes, pre-goodwill amortization and exceptionals (1)) qui passe de + 66 M€ en 2003 à + 147 M€ sur le 1er semestre 2004. Cette amélioration tient pour l’essentiel à la contribution d’Airbus (hausse des volumes de ventes combinée à un mix produit en amélioration) et à la division Espace qui est proche du point d’équilibre à mi-année, contre une perte significative sur la même période 2003.

  • Au total, pour le Groupe Lagardère, le Résultat d’exploitation consolidé s’élève à + 337 M€ (contre + 229 M€ au 1 er semestre 2003), soit une progression de 47.2%.
    (1) soit le résultat avant intérêts et impôts, amortissements des écarts d’acquisitions et é l é ments exceptionnels.

LE RESULTAT FINANCIER

Le résultat financier consolidé du 1 er semestre 2004 atteint – 32 M€ contre – 31 M€ au 1 er semestre 2003.

LE RESULTAT EXCEPTIONNEL

Le résultat exceptionnel atteint – 17 M€ dont – 11 M€ imputables à EADS (restructuration des activités Défense et Systèmes de Communication).

IMPOTS

Sur l’ensemble du groupe, le montant des impôts atteint – 102 M€ , à comparer à – 69 M€, reflétant la progression du résultat courant.

LES DOTATIONS AUX AMORTISSEMENTS DES ECARTS D’ACQUISITION n’enregistrent pas d’évolution significative.

La part des MINORITAIRES dans le résultat net s’élève à – 24 M€ (contre – 7 M€) du fait de la progression des résultats opérationnels.

LE RESULTAT DES SOCIETES MISES EN EQUIVALENCE

Il s’établit à + 39 M€, contre + 33 M€ au 1 er semestre 2003.
L’ensemble Lagardère Media et Hors-Pôles progresse de + 9 M€ à + 32 M€. Cette évolution s’explique par la nouvelle amélioration de la contribution de CanalSatellite (+ 25 M€ à comparer à + 16 M€ au 1er semestre 2003).

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le Résultat Net consolidé – part du groupe s’élève à + 140 M€ contre + 74 M€ en 2003. Le résultat net consolidé de Lagardère Média et Hors-Pôles passe de + 70 M€ en 2003 à + 95 M€ en 2004.

  1 er Semestre 2004 1 er Semestre 2003
En millions d’Euros Lagardère Media et hors-Pôles EADS Total Groupe Lagardère Lagardère Media et Hors-Pôles EADS Total Groupe
Lagardère
Chiffre d’affaires 4 060 2 190 6 250 3 861 1 941 5 802
Résultat d’exploitation 190 147 337 163 66 229
Résultat financier (21) (11) (32) (15) (16) (31)
Résultat courant 169 136 305 148 50 198
Résultat exceptionnel (6) (11) (17) (1) (15) (16)
Rémunérations prioritaires nettes Impôts sur les résultats Dotations aux amortissements
des écarts d’acquisition
des sociétés intégrées

(48)

(38)

(54)

(22)

(102)

(60)

(4)

(50)

(39)

(19)

(22)

(4)

(69)

(61)

Résultat net des sociétés intégrées

77 49 126 54 (6) 48
Contribution des sociétés mises
en équivalence Part des minoritaires
32

(13)

7

(11)

39

(24)

23

(7)

10 33

(7)

Résultat net – part du groupe

95 45 140 70 4 74

ENDETTEMENT

Au 30 juin 2004, la dette nette bancaire s’élève à – 1 265 M€ soit un taux d’endettement de + 30,2 % à comparer à + 21,3 % à fin 2003.
Cette évolution s’explique par la modification de la règle comptable française relative aux créances titrisées (- 230 M€), les investissements financiers (près de – 80 M€).
L’encaissement du produit de la cession des actifs Editis mis en vente devrait intervenir sur la deuxième partie de l’année.

FLUX DEGAGES PAR LES OPERATIONS

Au 30 juin 2004, les cash-flows (flux d’exploitation minorés des flux nets d’investissements) dégagés par Lagardère Média et Hors-Pôles s’inscrivent en retrait (- 192 M€) par rapport au montant de 2003 (+ 74 M€).

Cette différence s’explique par :

  • les investissements financiers, notamment du fait des acquisitions menées en Russie dans la Presse et la Radio, et du rachat par la branche « Presse  » de son siège social ;
  • la première consolidation du BFR des actifs provenant de la partie d’Editis conservée ;
  • le produit de cession des titres Renault en 2003 (137,7 M€), qui rend la base de comparaison difficile.

Hors ces éléments non-récurrents, les cash-flows enregistrent une légère amélioration par rapport au niveau observé en 2003.

PERSPECTIVES

A fin août, les incertitudes qui pèsent sur la conjoncture mondiale rendent difficile l’exercice de prévision pour Lagardère Media.
Toutefois, les quelques améliorations entrevues au niveau de la conjoncture dans la plupart des pays occidentaux et au Japon ainsi que la stabilisation des monnaies face à l’Euro constituent autant de facteurs plutôt encourageants pour la fin de l’année.
Enfin, au second semestre -qui contribue habituellement pour 60 % au résultat d’exploitation annuel-, Lagardère Media est tout d’abord confronté à des bases de comparaisons 2003 exigeantes dans ses activités « Radio », et ensuite largement influencé dans la branche « Livres » par le segment Education qui, comme les années précédentes, du fait de la situation démographique, n’enregistrera pas de croissance, empêchant une extrapolation du taux de croissance observé sur les six mois à l’année entière. Au total, grâce au bon niveau de résultat d’exploitation dégagé sur le 1er semestre, Lagardère Media prévoit un objectif de croissance de son résultat d’exploitation (avant impacts Editis et Hodder Headline) compris entre + 7 % et + 10 % sur l’ensemble de l’exercice 2004.


Leader dans le domaine des médias (livre, presse, audiovisuel et distribution de produits culturels), le groupe Lagardère est également présent dans les hautes technologies grâce à une participation de 15,036 % dans EADS.
Le groupe a réalisé en 2003 un chiffre d’affaires de 12 454 M€, et emploie 43 000 personnes dans plus de 40 pays.
Le groupe Lagardère est coté au Premier Marché de la Bourse de Paris.

Contacts presse :

Thierry Funck-Brentano - 01 40 69 16 34 - tfb@lagardere.fr

Arnaud Molinié - 01 40 69 16 72 - amolinie@lagardere.fr

Contact Relations Investisseurs :

Laurent Carozzi - 01 40 69 18 02 - lcarozzi@lagardere.fr

Alerte Email

Pour recevoir les communiqués institutionnels du groupe Lagardère, veuillez remplir les champs suivants :

Inscription