Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

 

 

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 10 mai 2012

Information trimestrielle - Premier trimestre 2012

L'objectif de Résop(1) Média pour 2012 est maintenu
Léger recul de l'activité dans un environnement économique européen incertain
Chiffre d'affaires au premier trimestre 2012 : 1 579 M€ (- 2 % à données comparables(2))

 

Au premier trimestre 2012, l'environnement économique s'est révélé incertain, en particulier en Europe, et s'est traduit pour le groupe Lagardère par une pression sur le marché publicitaire et une stagnation de la consommation. Dans ce contexte, l'activité du Groupe affiche cependant une bonne résilience, avec une baisse du chiffre d'affaires limitée à 2 % à données comparables, qui s'explique pour l'essentiel par l'effet attendu du calendrier d'événements sportifs moins favorable sur l'activité de la branche Lagardère Unlimited.

Au premier trimestre 2012 :

Le chiffre d'affaires au premier trimestre s'établit à 1 579 M€, contre 1 805 M€ au 1er trimestre 2011. L'écart entre les données brutes et comparables s'explique par un effet favorable de change (12 M€, liée à la hausse notamment du dollar US et du franc suisse) et surtout par un effet périmètre négatif (206 M€) lié pour l'essentiel aux cessions chez Lagardère Active.

  • Lagardère Publishing : chiffre d'affaires de 394 M€ (+ 0,9 % en données brutes, - 0,3 % à données comparables). Stabilité de l'activité au global : le recul de l'activité en France (- 3,5 %) et en Espagne (- 11,6 %) est compensé par les bonnes performances des ventes aux États-Unis (+ 2,8 %) et dans l'Illustré (+ 4,8 %). Le livre numérique poursuit sa forte progression pour atteindre 9 % des ventes de Lagardère Publishing à fin mars 2012 (vs 6 % en 2011).

  • Lagardère Active : chiffre d'affaires de 207 M€, en baisse (- 5,3 % à données comparables), du fait notamment de l'orientation négative du marché publicitaire en France et de l'érosion de la diffusion. En raison de la cession de la Presse Magazine Internationale (PMI) et des radios en Russie, la variation en données brutes n'est pas pertinente.

  • Lagardère Services : chiffre d'affaires de 877 M€, en progression (+ 1,6 % en données brutes et + 2,4 % à données comparables), la forte hausse des activités de Détail (+ 5,9 %) faisant plus que compenser le déclin de la Distribution.

  • Lagardère Unlimited : chiffre d'affaires de 101 M€, en baisse (- 25,8 % en données brutes, - 28,3 % à données comparables), du fait principalement d'un calendrier d'événements sportifs moins favorable. Hors cet effet, l'activité est stable au premier trimestre.


I. CHIFFRE D'AFFAIRES ET ACTIVITÉ DU GROUPE

 

   Chiffre d'affaires (M€)   Variation
 T1 2011  T1 2012  2012 / 2011
brute
 2012 / 2011
à données
comparables
 LAGARDÈRE
1 805
1 579
- 12,5 %
- 2,0 %
 Lagardère Publishing
390
394
0,9 %  - 0,3 %
 Lagardère Active
416
207
- 50,0 %
- 5,3 %
 Lagardère Services
863
877
1,6 %
2,4 %
 Lagardère Unlimited 136
101
- 25,8 %
- 28,3 %

 

Lagardère Publishing


Avec une activité globalement stable, Lagardère Publishing affiche une meilleure résistance que le marché, qui connaît un recul plus marqué.
L'effet de change est légèrement positif.

À noter que le premier trimestre pèse traditionnellement moins que les autres dans l'activité annuelle de la branche : il n'a ainsi représenté que 19 % du chiffre d'affaires total en 2011.

Baisse de l'activité en France (- 3,5 %), notamment dans la Littérature générale, avec des retours en progression (probablement liés au changement de taux de TVA), et dans l'Éducation du fait d'un effet de comparaison défavorable (niveau de ventes atypique au premier trimestre 2011). La Distribution connaît également une baisse (- 3,6 %), notamment en Suisse, du fait d'une diminution des prix et des volumes. En revanche, l'Illustré affiche une belle dynamique des ventes (+ 4,8 %), notamment grâce au succès des collections de Marabout en France.

L'activité est en recul en Espagne (- 11,6 %), dans des conditions de marché difficiles.

Dans la zone Royaume-Uni / Commonwealth, l'activité est quasiment stable (- 0,4 %), avec la poursuite des difficultés sur le marché australien (faillite de Redgroup en début d'année 2011). À noter la très forte montée du livre numérique, qui représente désormais 25 % des ventes Adult trade(3) (contre 10 % en 2011).

Bonnes performances de la branche Encyclopédies et Collections, notamment au Japon.

Bonnes performances aux États-Unis (+ 2,8 %), notamment grâce à une progression soutenue des ventes de livres numériques, qui atteignent désormais 28 % des ventes nettes Adult trade aux États-Unis (contre 20 % en 2011).

Lagardère Active


Le chiffre d'affaires s'établit à 207 M€ (- 5,3 % à données comparables et - 50 % en données brutes). L'écart entre les données brutes et les données comparables s'explique essentiellement par un effet de périmètre lié à la cession des activités de Presse Magazine Internationale (PMI) et des activités Radio en Russie en 2011.

À noter que le premier trimestre pèse traditionnellement moins que les autres dans l'activité annuelle de la branche : il n'a ainsi représenté que 21 % du chiffre d'affaires total en 2011 (hors PMI). Par ailleurs, il convient de rappeler l'effet de comparaison défavorable avec le premier trimestre 2011 qui avait été le plus dynamique de cet exercice.

La baisse du chiffre d'affaires s'explique essentiellement par une orientation négative du marché publicitaire en ce début d'année, tant en France qu'en Europe de l'Est, ainsi que par la poursuite de l'érosion de la diffusion pour les magazines (avec néanmoins une amélioration de la part de marché de nos titres sur leur univers de référence). Sur l'ensemble de la branche Lagardère Active, le chiffre d'affaires publicitaire est en baisse de 7,2 % et le chiffre d'affaires diffusion de 4,8 %.

La Presse magazine France enregistre ainsi une baisse de 5,1 %, du fait de performances publicitaires en recul, tout comme les radios en France (- 9,3 %) et en Europe de l'Est (- 10.3 %).

La Production TV connaît un ralentissement temporaire (- 2,5 %), du fait de décalages de livraisons, qui seront rattrapés dans le courant de l'année 2012.

Les activités de Télévision sont en progression (+ 2,9 %), avec de bonnes performances en régie publicitaire pour Gulli.

Lagardère Services


L'activité de la branche est en progression continue (+ 2,4 % à données comparables), la croissance des activités de Détail faisant plus que compenser la tendance baissière de la Distribution. L'écart défavorable entre les données brutes et comparables s'explique essentiellement par un effet périmètre négatif lié à la mise en équivalence des activités de Relay dans les Aéroports de Paris (- 2,3 %), et dans une moindre mesure de Lyon Duty Free ainsi que des ventes à bord d'Alitalia et d'Iberia.

Activités de Détail (+ 5,9 %, dont + 8,9 % pour le Travel Retail) :

Forte progression en France (+ 9,1 %), grâce notamment à la croissance soutenue des activités de Duty free (+ 20,4 %), et aux efforts de diversification des produits et concepts de Relay France (+ 3,5 %).

La progression est également soutenue dans le reste de l'Europe (+ 4,3 %), avec notamment de bonnes performances au Royaume-Uni, en Pologne et en République tchèque. L'Asie-Pacifique (+ 5,3 %) est portée par les bonnes performances de The Fashion Gallery à Singapour, ouverte en fin d'année 2010.

Ces performances démontrent ainsi clairement le succès de la stratégie de croissance dans le Travel Retail et de diversification vers de nouveaux produits et concepts.

Activités de Distribution (- 6,2 %) :

Poursuite de la tendance baissière avec un déclin du marché des produits de l'écrit plus marqué ce trimestre, notamment en raison de l'aggravation de la crise économique en Espagne. À noter également des effets de change défavorables en Suisse.

Lagardère Unlimited


Le chiffre d'affaires s'établit à 101 M€ (- 25,8 % en données brutes, - 28,3 % à données comparables). L'écart entre les données brutes et comparables s'explique par un impact de change favorable.

Cette baisse s'explique principalement par un effet calendaire mécanique, lié à la non-occurrence en 2012 de l'Asian Cup pour World Sport Group, et des matches de qualification à la phase finale de l'UEFA Euro 2012TM chez Sportfive, non intégralement compensée par l'occurrence en 2012 de la Coupe d'Afrique des nations et des matches de qualification pour les Jeux olympiques en Asie.

Hors cet effet calendaire, qui était attendu, l'activité est stable, les difficultés commerciales rencontrées par IEC in Sports (déjà connues) étant compensées par les bonnes performances chez Sportfive dans la commercialisation des droits marketing des clubs allemands.


II. Faits marquants depuis le 1er janvier 2012


Le 11 avril 2012, Hachette Book Group a négocié un règlement avec le Département américain de la Justice (DoJ) concernant la fixation des prix de vente des livres numériques. Selon les termes de cet accord, le contrat d'agence avec les distributeurs est maintenu, mais ces derniers pourront proposer des remises aux clients, dans certaines limites et pendant deux années à compter de l'entrée en vigueur des nouveaux contrats.

Le 12 avril 2012, Lagardère Publishing a annoncé que le nouveau roman de J.K. Rowling, The Casual Vacancy, sera publié par Little, Brown en langue anglaise le 27 septembre 2012. Le groupe Lagardère a également obtenu les droits en langue française (Grasset et le Livre de Poche) ainsi qu'en Russie (Atticus).

Le 7 mai 2012, le Groupe (au nom et pour le compte de Lagardère Active) a lancé une offre contractuelle volontaire d'achat sur la société LeGuide.com, opérateur de guides shopping sur Internet leader en Europe. Cette offre, à un prix de 24 euros par action, est ouverte du 9 mai au 12 juin et soumise à une obtention d'au moins 51 % du capital. Elle offre aux actionnaires de LeGuide.com une liquidité immédiate et une prime significative, représentant par rapport aux cours de LeGuide.com : 31,2 % sur la moyenne sur trois mois, 25,4 % sur la moyenne sur un mois et 20,5 % par rapport au dernier cours de clôture de LeGuide.com le 4 mai 2012.

III - Perspectives

  • Profitabilité

    Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées (Résop) à fin mars est traditionnellement peu significatif, le poids du 1er trimestre étant plus faible que les autres trimestres.

    Le Groupe confirme à ce stade l'objectif annoncé le 8 mars dernier : en 2012, le Résop Média devrait être stable par rapport à 2011, à périmètre (hors PMI et Radio en Russie) et change constants. Cet objectif repose sur l'hypothèse d'un niveau de recettes publicitaires chez Lagardère Active équivalent à celui de 2011.

    Par ailleurs, cet objectif ne prend pas en compte trois éléments non prévisibles dans la branche Lagardère Unlimited. Il s'agit :
    - du règlement des réclamations à la Fédération Française de Football ;
    - du règlement du litige avec le Board of Control for Cricket in India ;
    - des négociations du contrat avec le Comité international olympique.

  • Situation financière
  • Le Besoin en Fonds de Roulement affiche une légère amélioration au premier trimestre (par rapport au premier trimestre 2011), en ligne avec la tendance attendue pour l'ensemble de l'année 2012. La situation financière du Groupe demeure solide.

 

(1) Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées. Voir définition en fin de communiqué.
(2)
Périmètre et taux de change constants. 
(3) Ouvrages destinés au grand public - adulte. 

 

Prochains rendez-vous

  • Demi-journée Investisseurs - « Lagardère Services, a leader in Travel Retail », le 12 juin 2012 à Paris de 9h00 à 13h00.
  • Publication des résultats semestriels 2012, le 30 août 2012 à 17h40.

 

RAPPEL DE DÉFINITION DU RÉSOP

Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme la différence entre le résultat avant charges financières et impôts et les éléments suivants du compte de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d'actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d'entreprises :
    - frais liés aux acquisitions ;
    - profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition ;
    - amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions. 

 

 


Réécouter la conférence téléphonique


Télécharger au format mp3

Contacts Presse

 

Contact Relations Investisseurs

Lagardère est un groupe 100 % média (livre, presse, audiovisuel, numérique, travel retail et distribution de presse, sport et entertainment) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur. Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris (Compartiment A). 

 

Avertissement :
Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.
Nous vous invitons à vous référer au Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.
Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations. 

Lagardère