Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 19 juin 2014

Présélection officielle de la seconde édition du Prix de la littérature arabe

Présélection officielle de la seconde édition du Prix de la littérature arabe

La Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe sont heureux de vous présenter la présélection officielle de la 2de édition du Prix de la littérature arabe.

Dix-sept titres ont été retenus, avant la sélection finale de quatre à six ouvrages qui sera communiquée début septembre :

  1. La Malédiction d’Azazel, de Youssef Ziedan (Albin Michel) ;
  2. Alger, le cri, de Samir Toumi (Éd. Barzakh) ;
  3. Jiwel ou l’alchimie du bonheur, d’Abd-el-Kader Benatia (Éd. Casbah) ;
  4. La proie des mondes, d’Anys Mezzaour (ENAG) ;
  5. Le châle de Zeinab, de Leila Hamoutene (Éd. Casbah) ;
  6. Ordonnances et confidences, de Reem Laghrari Benmehrez (Éd. La croisée des chemins) ;
  7. Chems Palace, d’Ali Bécheur (Éd. Elyzad) ;
  8. Nous sommes tous à égale distance de l’amour, d’Adania Shibli (Actes Sud) ;
  9. Beyrouth, la nuit, de Diane Mazloum (Stock) ;
  10. Un joli chat blanc marche derrière moi, de Youssef Fadel (Actes Sud) ;
  11. Les gardiens de l’air, de Rosa Yassin Hassan (Actes Sud) ;
  12. La traversée du K.-O., de Mohamed al-Fakharany (Seuil) ;
  13. A cappella, de May Telmissany (Actes Sud) ;
  14. Un génial imposteur, de Kebir M. Ammi (Mercure de France) ;
  15. Le Job, de Réda Dalil (Éd. Le Fennec) ;
  16. Les absents, de Georgia Makhlouf (Rivages, L’Orient des Livres) ;
  17. Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud (Actes Sud).


Ce prix littéraire, créé en 2013 par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l'Institut du monde arabe, récompense un(e) lauréat(e), ressortissant(e) d’un pays membre de la Ligue arabe, auteur d’un ouvrage publié – roman, recueil de nouvelles ou de poèmes–, écrit en français ou traduit de l’arabe vers le français. Il est doté d’un montant de 10 000 €.

Le prix sera remis en fin d’année, à l’occasion d’une cérémonie à l’Institut du monde arabe.

Contacts presse :

Fondation Jean-Luc Lagardère