Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 13 novembre 2012

Information trimestrielle - Troisième trimestre 2012

Chiffre d'affaires au troisième trimestre 2012 quasi-stable : 1 963 M€ soit - 0,4 % à données comparables(1)
Confirmation de l'objectif de Résop(2) Média pour 2012.

 

Au troisième trimestre 2012

La bonne tenue de l'activité du groupe Lagardère s'explique notamment par un retour à la croissance des ventes chez Lagardère Publishing et la poursuite du développement dans le Travel Retail chez Lagardère Services.
L'évolution du chiffre d'affaires est en ligne avec le premier semestre, dans un environnement économique plus difficile.

Dans ce contexte, le Groupe maintient l'objectif de Résop Média pour 2012 (voir page 5).

Le chiffre d'affaires au troisième trimestre s'établit à 1 963 M€, quasi-stable à - 0,4 % à données comparables (- 1 % en données brutes). L'effet de périmètre négatif s'élève à 46 M€, compensé par un effet de change positif (35 M€).

  • Lagardère Publishing : reprise de la croissance, avec un chiffre d'affaires de 626 M€ (+ 4,2 % en données brutes, + 0,1 % à données comparables). Comme annoncé, l'activité s'est redressée au troisième trimestre avec une forte progression de la Littérature Générale en France (+ 12,4 %), au Royaume-Uni (+ 17 %) et aux États-Unis (+ 7,3 %), avec notamment la parution du dernier roman de J.K. Rowling Une place à prendre.
  • Lagardère Active : chiffre d'affaires de 222 M€, soit - 11,5 % à données comparables et - 17 % en données brutes, l'écart s'expliquant essentiellement par un effet de périmètre négatif lié à la cession des dernières composantes de la Presse Magazine Internationale (PMI), et des activités de Radio en Russie. Hors cet effet, le ralentissement de l'activité est principalement imputable à des décalages temporaires de livraison sur la fin de l'année dans la Production TV et à une contraction du marché publicitaire.
  • Lagardère Services : le chiffre d'affaires s'établit à 1 008 M€, quasi-stable à - 0,3 % en données brutes mais en hausse de 2,1 % à données comparables. Conformément à sa stratégie de développement, le Travel Retail est en hausse de 7,7 % et poursuit ainsi sa dynamique de croissance, tandis que les activités de Distribution reculent (- 4,1 %).
  • Lagardère Unlimited : chiffre d'affaires de 107 M€, en croissance en données brutes (+ 4,1 %), en baisse à données comparables (- 3,2 %) notamment en raison d'un calendrier d'évènemements sportifs moins favorable.

Au 30 septembre 2012

Le chiffre d'affaires s'élève à 5 352 M€, quasi stable à données comparables (- 0,3 %), en baisse en données brutes (- 6,2 %). L'écart entre les données brutes et comparables s'explique essentiellement par un effet de périmètre de - 414 M€, notamment avec la cession des activités de PMI et des activités de Radio en Russie chez Lagardère Active, et dans une moindre mesure par le passage en mise en équivalence des activités de Relay dans les Aéroports de Paris. Cet effet de périmètre est partiellement compensé par un effet de change positif (+ 76 M€).

I. CHIFFRE D'AFFAIRES ET ACTIVITÉ DU GROUPE

 
Chiffre d'affaires (M€)
Variation
Au
30 septembre
2011
Au
30 septembre
2012
2012/2011
brute
2012/2011
à données comparables
 LAGARDÈRE 5 706 5 352
- 6,2 %
- 0,3 %
  Lagardère Publishing
1 501 1 531
2 %
- 1,4 %
  Lagardère Active
1 074 672
- 37,5 %
- 6,3 %
  Lagardère Services
2 815 2 829
0,5 %
2,3 %
  Lagardère Unlimited
316 320
1,4 %
- 4,5 %

 

 
Chiffre d'affaires (M€)
Variation
T3 2011
T3 2012 2012/2011
brute
2012/2011
à données comparables
 LAGARDÈRE 1 982  1 963
- 1 % - 0,4 %
  Lagardère Publishing
601  626
  4,2 % 0,1 %
  Lagardère Active
267 222
  - 17 % - 11,5 %
  Lagardère Services
1 011 1 008
- 0,3 % 2,1 %
  Lagardère Unlimited
103 107
  4,1 % - 3,2 %


Lagardère Publishing

Le chiffre d'affaires au 30 septembre 2012 s'élève à 1 531 M€ (- 1,4 % à données comparables), en amélioration par rapport au 30 juin 2012 (- 2,4 %) : la bonne performance en Littérature Générale au troisième trimestre a permis d'améliorer l'évolution du chiffre d'affaires, comme annoncé sur la seconde partie de l'année 2012.

Au troisième trimestre 2012 :

Les ventes sont en progression de 4,2 % en données brutes et de 0,1 % à données comparables, l'écart s'expliquant par un effet de change positif de 26 M€ (Dollar US et Livre Sterling).

Le trimestre est marqué par les très bonnes performances en Littérature Générale, portées notamment par la parution, fin septembre, du roman de J.K. Rowling Une place à prendre en langues française et anglaise.

Le succès des ventes du roman de E L James Cinquante nuances de Grey, édité en France par la branche du Groupe, n'est pas inclus dans le troisième trimestre : ces ventes contribueront au chiffre d'affaires du quatrième trimestre.

Ces bonnes performances en Littérature Générale sont atténuées par le ralentissement constaté dans l'Éducation sur l'ensemble des marchés (France, Espagne, Royaume-Uni).

En France : Les très bonnes performances en Littérature Générale (+ 12,4 %), suite aux succès des romans de J.K. Rowling, de Michael Connelly (Volte-face) ou encore de Grégoire Delacourt (La Liste de mes envies), ne suffisent pas à compenser un marché moins porteur dans l'Éducation (- 5,9 %), l'effet du renouvellement des programmes scolaires étant plus limité cette année.
Les tendances sont également difficiles dans la Distribution.
L'activité est au global en baisse (- 3,8 %).

Dans les pays anglo-saxons : forte progression de la Littérature Générale aux États-Unis (+ 7,3 %) et au Royaume-Uni (+ 17 %), avec la parution du roman de J.K. Rowling sur ces deux marchés, et un programme de nouveautés globalement fort au Royaume-Uni.

En Espagne : activité en contraction (- 5,4 %) dans le trade et dans une moindre mesure dans l'Éducation sur le marché espagnol, partiellement compensée par une belle progression des activités sur le marché mexicain.

À noter, enfin, une bonne performance des activités de Fascicules (+ 2,6 %), qui connaissent un grand succès au Japon et au Royaume-Uni.

Le livre numérique poursuit sa progression et représente au 3e trimestre 20 % du marché Adult trade(3) aux États-Unis, 20 % au Royaume-Uni, soit 6,4 % du total des ventes de la branche Lagardère Publishing. La baisse relative du poids du numérique par rapport au premier semestre s'explique par un décalage temporaire de comptabilisation entre les ventes de livres papier et les ventes numériques, en particulier sur les exemplaires du livre de J.K. Rowling notamment.

Lagardère Active

Chiffre d'affaires de 672 M€ à fin septembre 2012, en baisse de - 6,3 % à données comparables et de - 37,5 % en données brutes. L'écart entre les données brutes et les données comparables s'explique essentiellement par un effet de périmètre négatif (- 357 M€) lié notamment à la cession des activités de la PMI et de Radio en Russie.

La baisse de l'activité sur les neuf premiers mois de l'année provient essentiellement d'une contraction du marché publicitaire (avec des recettes en baisse de 7,4 % sur la période) ainsi que d'une diffusion qui pâtit d'une base de comparaison défavorable (voir ci-dessous). À noter cependant que la branche du Groupe affiche une meilleure résistance en diffusion que l'ensemble du marché, notamment grâce à la position de leadership de ses titres sur le segment féminin haut de gamme.

Au troisième trimestre 2012 :

Le chiffre d'affaires s'établit à 222 M€, en baisse de - 11,5 % à données comparables. Le trimestre voit une dégradation plus marquée des revenus publicitaires, en baisse de 8,6 %.

Presse Magazine : le recul du chiffre d'affaires (- 7 %) est principalement liée à la baisse des recettes publicitaires (- 8 %) et de la diffusion (- 9 %). Le recul de cette dernière est lié en partie à une base de comparaison défavorable, le troisième trimestre 2011 ayant bénéficié d'une actualité particulièrement porteuse. Toutefois, le segment féminin haut de gamme (Elle) affiche une bonne résistance, avec également la refonte du magazine Be, bien accueillie par les annonceurs.

Radios : la dégradation de l'environnement publicitaire français explique la baisse du chiffre d'affaires des Radios en France (- 7,3 %), notamment des radios musicales. L'activité des radios à l'international est aussi en contraction sensible (- 13,6 %).

Production TV : les décalages de livraison qui ont pesé au troisième trimestre devraient être compensés en fin d'année avec les livraisons prévues au quatrième trimestre, notamment des séries Le Transporteur, la série, Borgia (saison 2) et Jo (avec Jean Reno dans le rôle principal). Au total, l'activité a reculé de 35%.

Les chaînes TV affichent toujours une dynamique positive (+ 3,7 %).

Les activités numériques connaissent une baisse (- 9,5 % en données comparables) imputable à l'évolution défavorable de NextIdea, activité cédée par la branche du Groupe en septembre. À noter pour LeGuide.com une poursuite du développement, avec une activité au troisième trimestre en croissance de + 10,5 %. LeGuide.com, consolidé à compter du 1er juillet 2012, contribue ainsi à hauteur de 10 M€ au chiffre d'affaires du troisième trimestre de Lagardère Active.

Lagardère Services

Le chiffre d'affaires s'élève à 2 829 M€ au 30 septembre 2012, en hausse de 0,5 % en données brutes et de 2,3 % à données comparables. L'écart s'explique par un effet de périmètre (- 59 M€) notamment imputable au passage en mise en équivalence des activités de Relay dans les Aéroports de Paris et dans une moindre mesure du Duty Free à Lyon. L'effet de change est légèrement positif (+10 M€).

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'activité bénéficie de la forte dynamique du Travel Retail, en croissance de 8,6 % sur l'ensemble des zones géographiques. La croissance est particulièrement marquée en France dans le Duty Free (+ 17,4 % pour Aelia) et en Europe centrale (+ 17,3 % en Pologne), mais également au Royaume-Uni (+ 12,5 %) et en Allemagne (+ 10,7 %). L'Asie, grâce à la croissance du réseau, affiche une forte progression de + 33 %.

Au troisième trimestre 2012 :

Le chiffre d'affaires s'établit à 1 008 M€, en baisse de 0,3 % en données brutes et en hausse de 2,1 % à données comparables. Le mix d'activités de la branche poursuit la mutation engagée, avec l'activité de Travel Retail qui représente désormais 56 % du total (+ 3 points par rapport au troisième trimestre 2011), contre 44 % pour LS distribution (Retail intégré et Distribution de presse).

LS travel retail

Le Travel Retail affiche une croissance de 7,7 %, portée par la dynamique des activités aéroportuaires, notamment en France (+ 15,9 %, grâce à la modernisation des points de vente parisiens et aux très bonnes performances des plates-formes de province) et en Europe de l'Est (+ 14,6 % en Pologne qui bénéficie des bonnes performances du Duty free et du développement des activités de restauration). L'activité est en forte croissance en Asie (+ 27 %), grâce au développement de nouveaux concepts à Singapour et au gain de concessions en Malaisie.

LS distribution

Les activités de Distribution sont en baisse de - 4,1 %, du fait de l'érosion structurel des produits de l'écrit et de la crise en Espagne.
La tendance s'améliore légèrement par rapport au premier semestre, bénéficiant d'un effet de comparaison favorable en particulier aux États-Unis et en Suisse.
Enfin, la Hongrie et le Canada affichent des performances de respectivement + 4,2 % et + 3,2 % grâce aux efforts de diversification.

Lagardère Unlimited

Le chiffre d'affaires au 30 septembre 2012 s'élève à 320 M€, en hausse en données brutes (+ 1,4 %), en baisse à données comparables (- 4,5 %). Ceci s'explique essentiellement par le calendrier d'événements sportifs : la non occurrence de l'Asian Cup en 2012 n'est que partiellement compensée par les matches de qualification aux Jeux olympiques, l'occurrence de la CAN(4) et les bonnes performances réalisées avec les clubs de football en Allemagne.

Au troisième trimestre 2012 :

Le chiffre d'affaires s'établit à 107 M€, en croissance en données brutes (+ 4,1 %), en baisse à données comparables (- 3,2 %), l'écart s'expliquant par des effets de périmètre et de change positifs.

Bonnes performances chez Sportfive avec un chiffre d'affaires en progression de 8,4 %, grâce aux activités liées aux fédérations de football européennes (matches de qualification pour la Coupe du Monde 2014).

Ces tendances positives sont contrebalancées par un décalage d'événements sportifs en Asie sur le quatrième trimestre, ainsi que par des tendances difficiles aux États-Unis, qui ont un impact négatif sur les recettes de fréquentation et de sponsoring.

II. Faits marquants depuis le 30 juin 2012

  • Lagardère a lancé avec succès le 17 octobre 2012 une émission obligataire d'un montant total de 500 millions d'euros à échéance 5 ans (octobre 2017), avec un coupon annuel de 4,125 %.
    Le produit de cette émission a d'ores et déjà été affecté à hauteur d'environ 118 millions d'euros à la réduction du montant de l'obligation d'un milliard d'euros à échéance octobre 2014. Le solde est consacré au remboursement partiel des montants tirés sur le crédit syndiqué.
  • Lagardère Services a renforcé sa présence en Duty Free avec l'acquisition le 28 septembre des activités d'AdR Retail, permettant à LS travel retail de devenir l'opérateur exclusif de huit boutiques duty free / duty paid dans les aéroports de Rome (Fiumicino et Ciampino). Cette acquisition, sur une plate-forme touristique majeure, représente un potentiel de croissance significatif, avec notamment des extensions des surfaces commerciales importantes sur la durée du contrat, dont + 50 % dès 2013. Lagardère Services est ainsi devenu le N°2 du secteur en Europe.
    Par ailleurs, Lagardère Services a fait en juillet son entrée sur le marché du core Duty Free dans la zone Pacifique avec le rachat de DFS Wellington en Australie et en Nouvelle-Zélande.
  • En septembre 2012, Lagardère Active a lancé une offre complémentaire portant sur les titres de la société LeGuide.com, leader européen des comparateurs de shopping, dont 61,4 % du capital étaient déjà détenus depuis juin 2012. Au terme de cette offre complémentaire, le Groupe détient ainsi au total 96,5 % du capital de la société, pour un montant d'acquisition de 74 M€, net de la trésorerie acquise.
  • Le 19 septembre 2012, Lagardère Publishing a accepté un règlement à l'amiable de la procédure ouverte par la Commission européenne concernant la distribution des livres numériques. Comme ce fut le cas aux États-Unis quelques mois plus tôt avec le Département Américain de la Justice (DoJ), Lagardère Publishing s'est engagé à renégocier ses contrats d'agence avec les distributeurs de façon à leur accorder plus de souplesse dans la fixation des prix de vente, et ce pendant une période de deux ans.

III. Perspectives

  • Profitabilité

Les tendances observées au troisième trimestre et les perspectives pour la fin de l'année permettent au Groupe de maintenir l'objectif de Résop Média, dans les conditions indiquées le 8 mars dernier : hors les deux éléments décrits ci-dessous et à périmètre (hors PMI et Radio en Russie) et change constants, le Résop Média 2012 devrait être stable par rapport à 2011.
Les deux éléments non inclus dans cet objectif, qui concernent Lagardère Unlimited, sont les suivants :
- la provision pour risque relative au contrat avec le CIO, dont 22 M€ ont été comptabilisés au premier semestre ;
- le règlement potentiellement positif du litige avec le Board of Control for Cricket in India.

  • Situation financière
    La situation financière du Groupe demeure solide, avec une bonne liquidité et des sources de financement diversifiées. L'émission obligataire lancée en octobre 2012 a permis de renforcer cette situation, d'allonger la maturité moyenne de l'endettement et d'équilibrer davantage l'échéancier de remboursement.

L'endettement net est prévu en légère hausse en fin d'année par rapport à fin 2011 en raison des investissements financiers réalisés (acquisition de LeGuide.com, pour 74 M€ et de AdR Retail pour 229 M€). En revanche, le besoin en fonds de roulement bénéficiera d'une saisonnalité favorable, comme toujours en seconde partie d'année, notamment pour Lagardère Publishing.

 

(1) Périmètre et taux de change constants.
(2) Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées. Voir définition en fin de communiqué.
(3) Ouvrages destinés au grand public - adulte.
(4) Coupe d'Afrique des nations.

 

Prochains rendez-vous

  • Publication du chiffre d'affaires 2012
    Le chiffre d'affaires annuel sera publié le 7 février 2013 à 8h00. Une conférence téléphonique se tiendra le même jour à 10h00.
  • Publication des résultats annuels 2012
    Les résultats annuels seront publiés le 7 mars 2013 à 17h35. Une réunion de présentation aura lieu le même jour à 17h45.


RAPPEL DE DÉFINITION DU RÉSOP
Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme la différence entre le résultat avant charges financières et impôts et les éléments suivants du compte de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d'actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d'acquisition, immobilisations corporelles et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d'entreprises :
    - frais liés aux acquisitions ;
    - profits et pertes découlant des ajustements de prix d'acquisition ;
    - amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.


Réécouter la conférence téléphonique (version anglaise)


Télécharger au format mp3

Contacts Presse


Contact Relations Investisseurs

Lagardère est un groupe 100 % média (Livre et e-Publishing ; Presse, Audiovisuel, Numérique et Régie publicitaire ; Travel Retail et Distribution ; Sport et Entertainment) comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur.
Lagardère co-contrôle la société EADS dont il détient une participation d'environ 7,5 %.
Le marché de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

Avertissement :
Certaines déclarations figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et autres données à caractère prévisionnel basées sur l'opinion des dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits dans ces déclarations.
Nous vous invitons à vous référer au Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.
Lagardère SCA n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant résulter de l'utilisation qui serait faite de ces déclarations.

Lagardère