Handicap : Hachette Livre renforce son engagement

 
 
ALEXIS RÉROLLE
Directeur des Ressources humaines, Lagardère Publishing
 
 
Hachette Livre et Hatier ont adhéré en avril et septembre 2014 à l’association ARPEJEH, qui accompagne les jeunes adolescents handicapés dans leur parcours de formation et leur projet professionnel. Comment s’est concrétisé votre partenariat ?

 

Nous avons mené deux types d’action. La première, centrée autour de l’initiation au monde de l’entreprise, au lycée Balzac à Paris. Nous avons pu rencontrer environ 20 jeunes de classe de 3e, atteints de divers handicaps (malvoyants / nonvoyants, surdité, autisme…), leur présenter les composantes de l’entreprise et échanger avec eux autour de leur projet professionnel.
La seconde, chez Hachette Livre, a consisté en un atelier de préparation professionnelle. Elle s’adressait à de jeunes diplômés de BTS à Master 2, atteints de divers handicaps physiques et mentaux. Ces jeunes ont été reçus en entretien individuel et, outre la présentation d’Hachette, ont pu recevoir différents conseils pour leur orientation future, comme une simulation d’entretien de recrutement, une aide à la rédaction ou la modification du CV ou de la lettre de motivation…
Des actions sont également programmées en 2015, notamment la visite du site de Maurepas et la présentation de ses métiers.

Vous avez également créé une Mission Handicap…

En effet, nous avons constitué en décembre 2014, sous forme associative, une Mission Handicap du groupe Hachette Livre, à laquelle ont adhéré toutes les sociétés françaises du groupe.
Cette association a pour objet de favoriser l’accueil, l’insertion sociale, le maintien dans l’emploi et/ou l’accès à la vie professionnelle de personnes en situation de handicap au sein des sociétés adhérentes du groupe Hachette Livre.
Pour ce faire, l’Association apporte aux sociétés adhérentes, en fonction de leurs besoins et à leur demande, une assistance dans différents domaines, comme par exemple la réalisation d’études d’aménagement des postes de travail, la formation et la sensibilisation de l’ensemble des salariés de l’entreprise, ou la mise en œuvre d’actions pour le maintien dans l’emploi et la reconversion professionnelle des travailleurs handicapés…

Quels types d’actions envisagez-vous à terme ?

Avec la création de la Mission Handicap, dotée d’un conseil d’administration et d’un budget (les cotisations de ses adhérents), un champ d’actions possibles assez large est envisageable. Nous démarrerons probablement par un audit des points forts et points faibles de nos sociétés adhérentes dans le domaine de la prise en compte du handicap avant d’orienter nos actions futures.

 

> www.hachette.com