Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Press releases

Go back

Paris, le 27 février 2017

ELLES ont toutes une histoire - Saison 2

L'engagement de huit grandes entreprises à travers leurs fondations, pour honorer les femmes avec un événement audiovisuel exclusif et exceptionnel sur France Télévisions.

Pour la deuxième année consécutive, en réponse au formidable succès de la première saison de la collection de programmes courts « ELLES ont toutes une histoire », huit grandes entreprises françaises, à travers leurs fondations, se sont unies pour la création d’une deuxième saison, qui sera diffusée sur l’ensemble des chaînes et des écrans de France Télévisions, du 5 au 15 mars 2017, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars.

Cette deuxième saison est produite par Élodie Polo-Ackermann, Imagissime (société de Lagardère Studios), avec le soutien des entreprises, des fondations et fonds de dotation AccorHotels, Groupe ADP,  CHANEL, ELLE, Engie, Raja-Danièle Marcovici, Sanofi Espoir et Unilever.

Le documentariste Olivier Lemaire signe cette deuxième collection sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur: « Il me semblait important de rappeler que malgré certaines avancées, les clichés sont encore tenaces et qu'il reste un long chemin vers l'égalité des sexes. J'ai rencontré partout en France des femmes qui ont pris leur destin en main et qui échappent à ce déterminisme ». Ainsi, de Fos-sur-Mer à Dijon, de Caen à Paris ou Lille, jusqu’au Lamentin en Guadeloupe, il est allé à la rencontre de 11 parcours de femmes, à la fois rares, exemplaires et universels.

Pour Karine Guldemann, déléguée générale de la Fondation ELLE, à l’origine de la première saison, « la poursuite de cette belle histoire est formidable à double titre ; c’est l’occasion une fois encore de prouver à quel point les entreprises et les fondations, en travaillant ensemble autour de valeurs communes, innovent et portent des messages d’engagements forts ; enfin, et surtout, qu’un monde plus juste ne pourra se construire sans l’égalité entre les femmes et les hommes. »

Cette deuxième collection nous ramène en France, à la rencontre de 11 héroïnes de la vie quotidienne ; 11 femmes qui ont su briser les stéréotypes et les chaînes des inégalités pour réussir. 3 principes fondamentaux ont guidé cette deuxième saison : la singularité de l’histoire, l’universalité du message, et, bien sûr, la nécessité de convaincre que tout est possible, à condition de le vouloir.

Ainsi, sont-elles cheffe d’orchestre, neurochirurgienne, directrice d’hôtel ou d’usine ou championne de boxe, mécanicienne dans un terminal méthanier ou peintre en bâtiment ; elles sont toutes inspirantes et uniques, malgré la persistance des obstacles à franchir ou du sexisme ordinaire.

Cette année encore, le lancement de cette deuxième collection bénéficie d’une stratégie médias à 360°, avec une forte implication des différents médias de Lagardère Active : « ELLE », « Version Femina », « Paris Match », « Télé 7 jours », « JDD », Europe 1, RFM. Il sera relayé sur l’ensemble des réseaux sociaux des marques de Lagardère Active et des écrans de France Télévisions, conjointement à l’ensemble des outils de communication des entreprises et fondations partenaires.

Rendez-vous à partir du 5 mars 2017 sur :
France Télévisions et France TV Pluzz
www.francetelevisions.fr/ellesonttoutesunehistoire
#leurhistoire


Contacts :

À propos des partenaires :

L’ambition du Fonds Solidarity AccorHotels est de lutter contre l’exclusion économique et sociale des personnes en très grande précarité par l’insertion professionnelle. Pour y parvenir, deux modes d’intervention sont privilégiés : la formation professionnelle par le soutien de programmes de formation, d’apprentissage de métiers, et le développement économique par un accompagnement à la maîtrise ou à la création d’activités génératrices de revenus liées à la culture et aux besoins locaux.
Au cœur de chaque projet, l’implication des collaborateurs AccorHotels permet de faire grandir l’hospitalité du cœur par-delà les frontières.

La Fondation du Groupe ADP a pour objectif de soutenir des projets en faveur de l'éducation, de la prévention de l'illettrisme et du décrochage scolaire en France et à l'international où le Groupe est implanté. Elle soutient ainsi la dynamique des territoires proches de ses aéroports (Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget) en accompagnant le tissu associatif de proximité. Enfin, la Fondation encourage ses collaborateurs à s'investir au service des associations soutenues en leur permettant de partager leur expérience grâce à plusieurs programmes de mécénat de compétences.

La Fondation CHANEL a été créée en 2011 pour soutenir des projets innovants d'intérêt général améliorant la condition économique et sociale des femmes et des adolescentes  dans le monde entier. Elle a ainsi vocation à promouvoir l’accès des femmes aux ressources économiques et à l'entrepreneuriat, à l’éducation et la formation, à la prise de décision et au leadership, à la santé et la protection sociale, ainsi qu'au sport et à la culture comme facteurs d'insertion sociale et économique. Depuis 2016, la Fondation s'engage également pour la promotion du rôle des femmes dans l'art et la culture.

La Fondation d’entreprise ELLE, créée en 2004, sous l’égide du magazine ELLE par le groupe Lagardère Active, est le prolongement de l’idée fondatrice du magazine : accompagner l’évolution, l’émancipation et la place des femmes dans la société.
Depuis sa création, elle a soutenu plus de 80 projets en France et dans 25 pays du monde. Programmes de scolarisation, de formation professionnelle, d’accès aux études supérieures, d’aide à la création d’entreprise ou d’accompagnement à la recherche d’un emploi sont autant de projets développés par la Fondation ELLE pour permettre aux femmes d’accéder à l’autonomie, la leur et celle de leurs proches.

La Fondation ENGIE. Aide d’urgence, aide à l’enfance en détresse, accès de tous à l’énergie : depuis 2010, la Fondation ENGIE accompagne 215 projets dans 23 pays.La Fondation d’entreprise mène ses engagements autour de deux axes d’action : favoriser l’accès de tous à l’énergie pour le développement durable (avec notamment un soutien tout particulier aux projets menés par des femmes), agir pour l’insertion et l’éducation pour l’enfance et la jeunesse, apporter aussi dans les situations d’urgence une aide humanitaire.
À travers ces partenariats, c’est un monde d’énergies que la Fondation ENGIE a à cœur de faire vivre : celles de ceux que nous accompagnons, celles de nos partenaires sur le terrain qui portent ces projets, celles de nos collaborateurs qui se mobilisent ou partagent ces engagements.

Depuis 10 ans, la Fondation RAJA-Danièle Marcovici, sous l’égide de la Fondation de France, agit pour l’émancipation des femmes à travers le monde. Financée par le Groupe RAJA, elle soutient des projets associatifs dans les domaines de l’éducation, la formation, l’insertion socio-professionnelle, la lutte contre les violences et la défense des droits des femmes. Depuis sa création en 2006, la Fondation a financé plus de 360 projets dans 50 pays au bénéfice de plus de 78 000 femmes.

La Fondation d’Entreprise Sanofi Espoir a été créée en octobre 2010 pour capitaliser plus de 20 années d’engagement de solidarité internationale. Sa mission est de contribuer à réduire les inégalités en santé auprès des populations qui en ont le plus besoin, dans une démarche de responsabilité sociale. Au-delà de la réponse aux urgences humanitaires qu’elle coordonne, la Fondation agit sur le long terme dans trois domaines : lutter contre les cancers de l’enfant, réduire la mortalité maternelle et néonatale, améliorer l’accès à la santé des populations les plus précaires.

La Fondation Unilever  a été créée en 2012 et a pour mission d’améliorer la qualité de vie dans les domaines de l’hygiène, l’assainissement, l’accès à l’eau potable, la nutrition et l’amélioration de l’estime de soi. La Fondation s’est associée à des organisations internationales comme Oxfam, l’UNICEF et le Programme Alimentaire Mondial.
Elle agit également au niveau local comme en France en soutenant plusieurs associations telles que le Secours Populaire, Emmaüs et K d’urgences, la Fondation Unilever favorise l’aide aux plus démunis, en particulier les femmes, les familles monoparentales et les populations réfugiées et migrantes. L’ambition d’Unilever est d’encourager l’émancipation des femmes à travers diverses initiatives par une organisation équilibrée des hommes et des femmes chez Unilever, et  en favorisant l’autonomie des femmes dans la chaîne de valeur.

Production et réalisation :

Imagissime produit des contenus documentaires ancrés dans le réel et dans l’époque dans des domaines aussi variés que l'histoire, la science, la culture, la société et la découverte. Unitaire ou séries, en formats courts ou longs, du documentaire de création à l'adaptation de format, pour les chaînes de télévision comme pour le digital, Imagissime met la qualité et la créativité au cœur de ses productions. Ouvertes aux angles originaux et aux approches singulières, autour d’Elodie Polo Ackermann, les équipes d’Imagissime, autour d’Elodie Polo Ackermann, créent des liens avec les talents d’aujourd’hui et de demain, et les accompagnent avec passion dans toutes les étapes de la production.
Avec un accent tout particulier sur l'international, Imagissime s'appuie également sur un réseau de partenaires étrangers pour développer des coproductions ambitieuses.

Olivier Lemaire devient journaliste en 2001. Il alterne les collaborations entre presse écrite et télévision puis commence à réaliser des documentaires sur différents artistes en 2008 (Godard, Preljocaj, Roland Petit, Fabrice Hyber, Patricia Petibon... ). Suivent quelques films sociétaux (« Global Gâchis », 90 mn sur le gaspillage alimentaire, pour Canal +). En 2013, pour Arte, il réalise la série documentaire « Let’s Dance ». Puis, en 2014, un film sur le trajet croisé de trois toiles de maîtres spoliées par les nazis. En 2015, pour Canal+, il réalise « Pop Porn », consacré à la mutation socio-politico-esthétique du 21e siècle sous influence grandissante de l'imagerie pornographique. Il commence aussi la deuxième saison de « Let’s Dance ».
Puis, en 2016, il dresse dans un documentaire pour Arte, un portrait intime de la population des quartiers parisiens qui ont été attaqués le 13 novembre 2015.

Il commence en 2017 la préparation de deux autres documentaires.

Fondation d’entreprise ELLE