Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 4 novembre 2016

Le prix Renaudot Poche a été décerné à Stéphanie Janicot pour La mémoire du monde

La Mémoire du monde, paru initialement en 3 volumes chez Albin Michel, est disponible en intégrale au Livre de Poche depuis le 2 novembre

La Mémoire du monde est un livre ouvert, un billet de voyage pour monter dans le train des légendes, en route vers le vertige et la vie. [...] Passons la porte, laissons- nous emporter dans l'aventure de la commune mémoire, dont chacun est, l'instant de sa vie, le frêle esquif. J. M. G. Le Clézio.

Née en Égypte en 1360 avant J.-C., Mérit est devenue éternelle grâce à un philtre d'immortalité. En quête de sagesse et de bonheur, forte de sa foi dans le sens de l'Histoire, elle va traverser les siècles, désireuse de comprendre la marche du monde, d'en être le témoin, la mémoire. Veillant au destin de ses filles et des illustres personnages que la vie lui fait rencontrer, elle s'engage auprès de ceux et de celles qui se battent pour la liberté et l'égalité. Parfois mélancolique, souvent passionnée, elle nous entraîne dans un vertigineux et inoubliable voyage dans le temps.

Préface inédite de Jean-Marie Gustave Le Clézio

 

 

 

Questions à Stéphanie Janicot

Pourquoi se lance-t-on dans une si longue fresque historique ?
Au départ pour répondre à une question d'apparence très simple : « Pourquoi je pense comme je pense ? » Je suis partie du principe que ma pensée n'était pas originale, mais au contraire le fruit d'une accumulation de pensées au cours de nombreux siècles. C'était une manière d'aller à contre-courant des théories individualistes, du tout psychanalytique. Je suis allée à la recherche de cet inconscient collectif occidental. On entend tous les jours les termes de « culture judéo-chrétienne » ou d'héritage « gréco-latin », mais de quoi parle-t-on exactement ? Pourquoi cela résonne-t-il encore en nous ?

Comment bâtit-on un roman à partir de 3 500 ans d'histoire ?
Pour raconter ces siècles de manière romanesque et accessible, je voulais un personnage unique narrant son histoire à la première personne. Mérit, l'héroïne, n'est pas seulement une allégorie de la pensée occidentale : même si sa manière de penser épouse les époques qu'elle traverse, elle est aussi l'incarnation de notre quête en tant qu'être humain. Elle cherche, avec les hommes de chaque époque, des réponses aux questions qu'elle se pose : Qui est Dieu ? Existe-t-il vraiment ? Où vont nos morts ? Comment trouver le bonheur ? Ou tout du moins l'apaisement ? Allons-nous vers le progrès ? Qu'est-ce qui vaut la peine de vivre ? Peut-on trouver l'amour véritable ? Son évolution au fil du roman pourrait être celle de n'importe qui, allant de l'invincibilité de la jeunesse à l'acceptation du passage du temps, et donc du vieillissement et de la mort. Elle a été mère et tremble avec sa descendance. Elle ne se situe jamais au-dessus de l'humanité mais exactement au même niveau, avec ses incertitudes et ses enthousiasmes. Comme nous tous, elle cherche le grand amour et souffre des mêmes deuils.

En quoi était-il important de publier les trois tomes initiaux en un seul volume ?
Justement parce que j'ai conçu cette histoire d'un seul tenant. Ce n'est pas une trilogie mais un roman avec un début et une fin qui le boucle. Une personne âgée raconte sa vie, c'est classique, sauf que sa vie s'étale sur 3 500 ans et est sur le point de s'achever. Mais pourquoi et comment la vie d'une immortelle s'achève-t-elle ?

 

Contacts presse :

Le Livre de Poche