Afin de réaliser des statistiques de visites et d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies.

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de mesure d'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

We use cookie technology to measure our online audience in order to compile statistics on website visits and improve the browsing experience for our website's users. 
By using our website, you consent to the use of cookies for audience measurements. Click here for more information on cookies and how to set your preferences

Communiqués de presse

Retour

Paris, le 8 décembre 2015

Des auteurs publiés chez Lattès, Grasset et Stock, récompensés lors de la remise des prix d’automne

De prestigieuses maisons d’édition de Lagardère Publishing ont remporté des prix littéraires prestigieux cet automne. Prix Renaudot, prix Goncourt des lycéens, prix Interallié, prix Femina et prix de Flore : Lattès, Grasset et Stock vont enchanter les lecteurs en cette fin d’année !

Retrouvez ci-dessous les livres et les auteurs primés.

D’après une histoire vraie (Lattès), prix Renaudot et prix Goncourt des lycéens

Delphine de Vigan a reçu les prix Renaudot et Goncourt des lycéens pour son roman D'après une histoire vraie*, publié aux éditions Lattès. Notons que le livre audio est paru, le 4 novembre, chez Audiolib. Une version qui contient un entretien exclusif entre Delphine de Vigan et Marianne Epin, lectrice du roman.

* Paru le 26 août, le roman figure depuis dans le top 20 des meilleures ventes de livres, tous genres confondus, avec plus de 107 000 exemplaires vendus (sources : GFK et Livres Hebdo au 25 octobre).

Le livre
« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais rencontrer. »
Dans ce roman, Delphine de Vigan raconte l’histoire d’une amitié. Séduction, dépression et trahison sont les trois temps de ce récit qui entraîne le lecteur dans les coulisses de la création, là où le doute, les apparences et les faux-semblants tendent un piège redoutable. Qui est le maître du jeu ?

L’auteur
Delphine de Vigan est romancière. Elle est notamment l’auteur de : No et moi, prix des Libraires 2008, adapté au cinéma par Zabou Breitman ; des Heures souterraines (2009), adapté pour Arte par Philippe Harel ; et de Rien ne s’oppose à la nuit (2011), prix Fnac, Grand prix des lectrices de Elle et prix Renaudot des lycéens. Ses livres sont traduits dans le monde entier.

D'après une histoire vraie
D’après une histoire vraie
484 pages
20 €
 

La septième fonction du langage (Grasset), prix Interallié

Laurent Binet a reçu, jeudi 12 novembre, le prix Interallié 2015 pour son roman La septième fonction du langage, publié aux éditions Grasset.

Le livre
« À Bologne, il couche avec Bianca dans un amphithéâtre du XVIIe et il échappe à un attentat à la bombe. Ici, il manque de se faire poignarder dans une bibliothèque de nuit par un philosophe du langage et il assiste à une scène de levrette plus ou moins mythologique sur une photocopieuse. Il a rencontré Giscard à l’Élysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a participé à une poursuite en voiture à l’issue de laquelle il a échappé à une tentative d’assassinat, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l’Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d’événements extraordinaires qu’il aurait pensé en vivre durant toute sa vie. Simon sait reconnaître du romanesque quand il en rencontre. Il repense aux surnuméraires d’Umberto Eco. Il tire sur le joint. »

Le point de départ de ce roman est la mort de Roland Barthes, renversé par une camionnette de blanchisserie le 25 février 1980. L'hypothèse est qu'il s'agit d'un assassinat. Dans les milieux intellectuels et politiques de l'époque, tout le monde est suspect...

L’auteur
Laurent Binet a publié, en 2010, HHhH, qui a obtenu le prix Goncourt du Premier roman et a été traduit dans près de quarante pays. Après une adaptation théâtrale, c'est au cinéma que se poursuit l'aventure de ce premier roman. Le film, tourné en langue anglaise, sera réalisé par Cédric Jimenez (La French). Initialement écrit par David Farr, le scénario a finalement été retravaillé par Cédric Jimenez et Audrey Diwan, et au casting on pourra retrouver : l’acteur américain Jason Clarke (Zero Dark Thirty), la comédienne britannique Rosamund Pike (Gone Girl), Jack O’Donnell (Les poings dans les murs, 71 et Unbroken), Jack Reynor (Glassland) et Mia Wasikowska (Alice au pays des merveilles).
La Septième fonction du langage est le second roman de Laurent Binet, fruit de cinq ans de travail.

La Septième fonction du langage
La septième fonction du langage
496 pages
22 €
 

La Cache (Stock), prix Femina 2015

Christophe Boltanski, écrivain et reporter à L'Obs, a reçu, le 4 novembre, le prix Femina 2015 pour son roman La Cache, publié aux éditions Stock.

Le livre
« Nous avions peur. De tout, de rien, des autres, de nous-mêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels. De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sûr. Cette appréhension, ma famille me l’a transmise très tôt, presque à la naissance. »
Que se passe-t-il quand on tête au biberon à la fois le génie et les névroses d’une famille pas comme les autres, les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entre-deux », comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d’ombre qui aurait pu tout engloutir ?
La Cache est le roman-vrai des Boltanski, une plongée dans les arcanes de la création, une éducation insolite « Rue-de-Grenelle », de la Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui. Et la révélation d’un auteur.

L’auteur
Christophe Boltanski est grand reporter à L’Obs. La Cache est son premier roman.

La Cache
La Cache
344 pages
20 €
 

La Fleur du Capital (Grasset), prix de Flore 2015

Jean-Noël Orengo a reçu, mardi 10 novembre, le prix de Flore 2015 pour son roman La Fleur du Capital, publié aux éditions Grasset.

Le livre
Bienvenue à Pattaya, en Thaïlande, capitale mondiale de la prostitution, station balnéaire familiale la plus populaire d'Asie du Sud-Est et paradis des transsexuelles, noctambules, bandits, expatriés venus des quatre coins du globe. Une ville-univers, symbole de tous les paradoxes de notre époque, où le sexe, la mort et l'argent cohabitent avec la spiritualité la plus intense : fleur du Capital et clash des civilisations d'un genre particulier...
Ce roman baroque et polyphonique est conçu comme un gigantesque théâtre où se déploie la danse frénétique de l'Occident décadent et de l'Orient renaissant. Cinq voix nous guident à travers la multitude des rues et des bars, à la rencontre de figures splendides et déchues : Marly, l’exilé en sursis ; Porn, la ladyboy parfaite, dont il est amoureux ; Kurtz, le guerrier de la passe ; Harun, l'architecte obsédé ; et Scribe, l'auteur fétichiste de la cité.
Dans une langue puissamment inventive, tranchante et hypnotique, ce premier roman nous emporte aux tréfonds de l'Extrême-Orient, au cœur du désir humain.

L’auteur
Primo-romancier, Jean-Noël Orengo est co-fondateur du collectif d'artistes et d'auteurs D-Fiction. Après avoir écrit des articles en revue et exercé différents métiers dans le secteur du livre, il a tout abandonné pour écrire La Fleur du Capital. L’auteur a reçu (ex aequo) le prix Sade 2015 pour ce premier roman.

La Fleur du Capital  
La Fleur du Capital
768 pages
24 €
 
Hachette Livre